Les Cinq Diables

Les Cinq Diables

Le mois d'août se termine et voilà qu'une pépite cinématographique pointe le bout de son nez... La pépite en question, c'est le film Les Cinq Diables de la formidable Léa Mysius, réalisatrice en autres d'Ava avec notamment Laure Calamy. Pour ce nouveau métrage, elle s'entoure de l'incroyable Adèle Exarchopoulos (une de mes actrices préférées), Daphné Patakia (vue dans Benedetta) et Patrick Bouchitey (presque méconnaissable, puisque vieillissant mais toujours aussi bon acteur !). Bref, vu ce casting dantesque, on ne pouvait qu'avoir un bon film ! 

Seulement, Les Cinq Diables n'est pas qu'une réunion de fabuleux acteurs ; c'est aussi un récit fantastique mijoté aux petits oignons. L'histoire en quelques mots : Vicky, une petite fille solitaire a un don : elle peut sentir et reproduire les odeurs de son choix qu'elle collectionne dans des bocaux. Un jour, elle reproduit celle de sa mère qu'elle adore et là voici plongée dans des souvenirs où elle découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.

Et quel film ! Très émouvant, il aborde de nombreuses thématiques comme l'homosexualité refoulé, l'amour, l'amitié, la famille bien sûr ; le tout dans une ambiance fantastico-dramatique. Ce métrage puzzle et construit sur des labyrinthes mentaux peut à première vue dérouter mais l'interprétation des personnages est à couper le souffle et laisse une grande marge de manoeuvre au spectateur, libre de recouper tous les passages imbibés d'inquiétante étrangeté (si je m'abuse).

En bref, allez-y les yeux fermés ou plutôt ouverts, et vous m'en redirez de nouvelles !

A voir rien que pour la scène de karoaké qui vous arrachera quelques larmes au passage. 

Les Cinq Diables
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mauvaises Filles
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Fumer Fait Tousser
wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini