Rifkin's Festival

Rifkin's Festival

Aaaah on l'attendait celui-là... Mais les déboires judiciaires de Woody Allen ont freiné la diffusion au cinéma. En effet, tout d'abord visible sur la plateforme Apple TV puis en salles deux ans plus tard, Rifkin's Festival se faisait attendre bien sagement... Et donc, tout ça, pour ça ? Un Woody Allen très moyen répétant les thématiques de Vicky Cristina Barcelona ; à savoir un adultère parmi des intellectuels qui se baladent dans une sublime ville européenne... Un air de déjà-vu non ? Oui, deux fois oui, nous sommes bien chez Woody Allen et la petite musique jazzy est de mise ; mais que voulez-vous, la mayonnaise ne prend pas vraiment pour cet énième film. Et tout ce qu'on espère, c'est qu'il ne s'agit pas du dernier. Non, finir sur cette note-là : que nenni ! Même si d'accord, on peut reconnaître que les références assumées à ses cinéastes préférés sont plaisantes à voir. En effet, il y a du Godard, Truffaut, Orson Welles, Fellini, Bergman et j'en passe, un vrai bonbon à déguster pour les fans de la Nouvelle Vague et autres.

Bref, que dire de plus, à part que ce n'est pas vraiment un bon Woody mais plutôt un film quelconque un peu poseur s'il n'avait pas été réalisé par le maestro...

En gros, passez votre chemin et voyez un autre film ! Enfin, pour ma part, ce film m'a quand même donné envie de voir quelques Woody que je n'avais pas encore vus donc rien n'est perdu.

Rifkin's Festival
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
Lily-Rose Depp en vedette de Nosferatu signé Robert Eggers ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Greatest Beer Run Ever
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Poppy Field
wallpaper-1019588
Bande annonce teaser pour Pétaouchnok d'Edouard Deluc