[CRITIQUE] : Irréductible

[CRITIQUE] : Irréductible

Réalisateur : Jérôme Commandeur
Acteurs : Jérôme Commandeur, Laetitia Dosch, Pascale Arbillot, Christian Clavier, Gérard Darmon, Gérard Depardieu,...
Distributeur : SND
Budget : -
Genre : Comédie.
Nationalité : Français.
Durée : 1h25min.
Synopsis :
Vincent Peltier, paisible employé aux « Eaux et forêts » à Limoges, est incité à démissionner à cause d’une révision des effectifs, ce qu’il souhaite le moins du monde. Une inspectrice trop zélée décide de le muter dans les pires endroits au monde pour le pousser à renoncer. Elle l’envoie donc au Groënland pour protéger les chercheurs d’une base scientifique des attaques d'ours. On vous laisse imaginer la suite…


Critique :

Pas dénué il est vrai de quelques baisses de rythme malgré une énergie et un naturel enthousiaste joliment communicatif, #Irréductible assume pleinement ses contours sarcastiques et incarne une vive et plaisante comédie qui ne cherche qu'à, modestement, faire rire son auditoire. pic.twitter.com/bPL0Y0AiAs

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) June 25, 2022

Performeur hors pair et hilarant sur scène, second couteau de choix qui parvient toujours à voler le show même sur une (petite) poignée de scènes, Jérôme Commandeur n'a pourtant jamais totalement sauté le pas d'un premier rôle sur grand écran, et il est intéressant de voir que c'est par sa propre initiative, au travers de son second long-métrage en tant que réalisateur (son premier en solo, puisqu'il avait co-réalisé Ma Famille t'adore déjà ! avec Alain Corno), qu'il opère pleinement ce baptême du feu.
Adoubé par le festival de l'Alpe d'Huez et non sans avoir connu une campagne d'avant-premières plutôt impressionnante, Irréductible arrive donc enfin dans les salles obscures, remake français du film italien Quo Vado? de Gennaro Nunziante - inédit dans l'Hexagone -, et sans doute l'une des meilleures comédies qu'il nous sera donné de voir en cette période estivale.

[CRITIQUE] : Irréductible

Copyright SND


Le film suit les aléas, contés au présent via des flashbacks, de Vincent Peltier, un fonctionnaire gentiment caché dans les entrailles d'un service administratif improductif - le service des Eaux et Forêts de Limoges -, bien décidé à profiter jusqu'à sa retraite des us et avantages de sa profession, n'en déplaise à une inspectrice ministérielle qui, chargée de faire du ménage dans la Fonction publique, aimerait bien le dégager de son poste.
Mais puisque l'argent ne le fait absolument pas plier, c'est par la force mais surtout l'usure qu'elle veut le dégager en le mutant aux quatre coins de la France et du globe, même au Pôle Nord.
Sauf que dans cette guerre des nerfs à forte tendance globe-trotter, Vincent n'a toujours pas dans l'idée de démissionner...
Entre la comédie romantico-populaire absurde aux personnages simples (mais pas simplistes) et la satire sociale enthousiaste et tendre sur le fonctionnariat français, il y a un petit air de Francis Veber mélangé - un brin - au surréalisme d'Antonin Peretjatko (d'une improbable et tranquille scène d'extraction/masturbation d'ours polaire qui est le point de départ de la romance entre Vincent et Eva, une belle scientifique), qui embaume cette odyssée loufoque égratignant gentiment les habitudes/attitudes et les préjugés faciles à coups de saillies pas toujours justes mais souvent savoureuses (sur la Fonction publique, la politique ambiante, la lutte ouvrière où les conventions sur la vie de couple et même de l'image de la famille dite moderne,...).

[CRITIQUE] : Irréductible

Copyright SND


Pas dénué il est vrai de quelques baisses de rythme malgré une énergie et un naturel enthousiaste joliment communicatif, notamment transmis par un casting totalement voué à sa cause (Commandeur en tête, mais surtout des seconds couteaux de poids comme Christian Clavier - à contre-emploi - et Gérard Depardieu, en mode Kervern/Delépine), Irréductible assume pleinement ses contours sarcastiques et incarne une vive et plaisante comédie qui ne cherche qu'à modestement faire rire son auditoire.
Et pour le coup, le pari est joliment relevé.
Jonathan Chevrier
[CRITIQUE] : Irréductible

wallpaper-1019588
Emily Blunt au casting de The Fall Guy signé David Leitch ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Humans
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Day Shift
wallpaper-1019588
Séries | EN THÉRAPIE S02 – 15/20 | UNCOUPLED S01 – 14/20 | UMBRELLA ACADEMY S03 – 09/20