Like a Boss (2020) de Miguel Arteta

L'histoire est une idée "originale" de Danielle Sanchez-Witzel productrice-scénariste sur plusieurs séries TV pour la plupart inconnues en France comme "The Millers" (2013-2104) et "Rel" (2018-2019). Le projet d'abord titrée en V.O. "Limited Partners" a été acheté par Paramount qui a confié la réalisation à Miguel Arteta, qui travaille surtout pour des séries TV mais revient régulièrement sur grand écran. On lui doit notamment les comédies "The Good Girl" (2003), "Be Bad !" (2010) ou encore "Bienvenue à Cedar Rapids" (2011). L'un des rôles principaux est tenu par Tiffany Haddish, actrice en plein ascension à Hollywood et co-productrice investie depuis le lancement de la production...

Like a Boss (2020) de Miguel Arteta

L'amitié de très longue date entre deux femmes entrepreneuses va être mise en péril après l'investissement au sein de leur société de cosmétiques d'une reine multi-millionnaire dans leur domaine, cette dernière étant prête à tout pour ravir l'entreprise aux deux meilleures amies... Les deux amies sont interprétées respectivement par Tiffany Haddish vu récemment dans "Pas Si Folle" (2018) de Tyler Perry et "Les Baronnes" (2019) de Andrea Berloff, puis une habituée de la comédie vue dans "Pierre Lapin" (2018) de Will Gluck et "Apprentis Parents" (2018) de Sean Anders. Et enfin la patronne de multinationale reine des cosmétiques qui est incarnée par la pulpeuse latina Salma Hayek vue dans "Tale of Tales" (2015) de Matteo Garrone et "Hitman and Bodyguard" (2017) de Patrick Hugues, qu'on voit rarement depuis quelques temps mais dont on attend pourtant pas moins de quatre autres projets dans les mois à venir... Heureusement, il est assez rare d'avoir un film où il y a à la fois autant et aussi peu à dire tant ce film est inepte. L'histoire est déjà vue mille fois (deux meilleures amies, forcément dispute, évidemment réconciliation car l'amitié est plus fort que tout !), mais surtout le scénario est sans aucune saveur ni aucun charme.

Like a Boss (2020) de Miguel Arteta

D'abord le domaine des cosmétiques est d'emblée un choix litigieux car quoi de plus superficiel que ce contexte commercial ?! Et si on salue l' courage de Salma Hayek d'accepter de jouer l'autodérision, ainsi affublée d'une perruque et de lentilles la caricature est hideuse et un peu facile pour cette Cruella capitaliste. Le pire reste cependant les dialogues, il semble que l'humour du film repose sur la vulgarité du vocabulaire des deux héroïnes. C'est aussi court que navrant. Et comment croire en cette amitié quand finalement on apprend qu'elles ne se sont jamais franchement parlée ?! Après plus de 20 ans ?! N'épiloguons pas plus, avec un budget de 29 millions de dollars le seul résultat reste que de façon assez extraordinaire et inexplicable, le film aura remboursé son investissement engrangeant un peu plus de 30 millions au box-office (?!)... Néanmoins, impossible de conseiller un tel film, dont l'adjectif qui pourrait le mieux convenir serait : pénible ! Très pénible...

Note :

Like Boss (2020) Miguel Arteta

wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] Palmarès Officiel Complet
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020