Queens (2019) de Lorene Scafaria

Ce film est tirée d' une histoire vraie, adaptée de l'article "The Hustlers at Scores" (2015) de Jessica Pressler publié dans le magazine New-York. Les droits ont été acheté dès 2016 avec notamment la star Will Ferrell et le cinéaste Adam McKay comme producteurs. Si ce dernier a été envisagé comme réalisateur la volonté d'une autre cinéaste a changé la donne. Ainsi c'est Lorene Scafaria qui obtient les commandes du film en en devenant la réalisatrice-scénariste. Elle signe donc là son 3ème long métrage après "Jusqu'à ce que la Fin du Monde nous Sépare" (2012) et "Ma Mère et Moi" (2015). La réalisatrice-scénariste avouera lors de la promo que la production a dû faire face aux appréhensions des financiers vis à vis de la mauvaise image véhiculée par les strip-teaseuses. Comme trop souvent, la France modifie le titre en V.O. officiel "Hustlers" (littéralement arnaqueuses) en un titre qui reste en langue anglaise, plus glamour mais aussi plus mensongé vu le contexte...

Queens (2019) de Lorene Scafaria

En 2014, une journaliste interview une jeune femme, ex-strip-teaseuse, qui lui raconte comment la crise financière de 2008 a amené un groupe de strip-teaseuses à arnaquer plusieurs traders de Wall Street... Les deux leaders du groupe de danseuses sont respectivement incarnées par Constance Wu devenue populaire grâce à la série TV "Bienvenue chez les Huang" (2015-2020) puis remarquée dans l'énorme succès "Crazy Rich Asians" (2018) de Jon Chu, puis la star Jennifer Lopez, également co-productrice, vu dernièrement dans "Seconde Chance" (2018) de Peter Segal. Pour les autres on peut citer Keke Palmer vue en fille de Samuel L. Jackson dans "Cleaner" (2007) de Renny Harlin et récemment dans "Pimp" (2018) de Christine Crokos, Lili Reinhart vue dans (2018) de Mélanie Laurent, et les chanteuses Lizzo et Cardi B. La journaliste est jouée par Julia Stiles qui se fait de plus en plus rare depuis "Jason Bourne" (2016) de Paul Greengrass. En prime, les fans pourront se régaler d'un caméo du chanteur Usher... Le scénario est plutôt classique mais amène un petit intérêt en plus avec cet aller-retour présent-passé qui enrichit le lien entre les deux personnges principaux, Destiny/Wu et Ramona/Lopez. La plongée dans les coulisses du club de strip-tease est bien vue, la reconstitution balance constamment mais judicieusement entre les strass et le glauque ; la prostitution est abordée mais de façon si anecdotique qu'on sent une certaine réticence à montrer l'envers du décor.

Queens (2019) de Lorene Scafaria

Par là même les chorégraphies restent tout public, à l'image du film qui aurait sans doute gagné à plus d'audace et à être moins consensuel. Néanmoins, le rapport avec la crise économique est clair, le désarroi de ces femmes nous touche même si la plupart de ces travailleuses ne nous touchent pas personnellement à l'exception de Dorothy/Wu qui semblent la seule à comprendre le début de la fin, la seule à vouloir réellement s'en sortir... etc... Pourtant, d'après les premières critiques, c'est Jennifer Lopez qui attire l'attention, la star latina semble avoir conquis par sa performance à telpoint que nombreux sont ceux qui parlent de sa "meilleure performance", ce qui n'est pas compliquée en effet au vu de ses derniers films, à moins de revenir 20 ans en arrière ! Mais l'actrice obtient tout de même le Golden Globe du meilleure second rôle féminin ! Le film reste cependant très plaisant, un joli rythme d'ensemble, une intrigue bien troussée à défaut d'être approdonfie, et en prime une B.O. solide allant de Janet Jackson à Britney Spears en passant par Big Sean et Lorde. On notera que Lorene Scafaria n'a pas utilisée les tubes de ses actrices/chanteuses (Lopez, Lizzo et Cardi B) pour ne pas désincarner leur personnage dans le film. Si en France la réception est mitigée aux Etats-Unis le film reçoit plutôt un consensus favorable, un joli résultat au box-office américain et en prime classé dans le top 10 des meilleurs films de l'année par le magazine Time ! On ne sera pas aussi dithyrambique, mais le film reste un drame social intéressant et bien construit auquel il manque surtout un peu plus d'émotion et une description moins polissée.

Note : Queens (2019) Lorene ScafariaQueens (2019) Lorene Scafaria

wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] Palmarès Officiel Complet
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020