Black and Blue (2020) de Deon Taylor

Nouveau film du réalisateur-producteur afro-américain Deon Taylor producteur, méconnu chez nous, qui a déjà signé les polars "Supremacy" (2014) et "Traffik" (2018). Cette fois, comme l'annonce le titre, ce nouveau projet traite de la difficulté d'être afro-américain et policier dans un contexte de flics ripoux. Deux thématiques déjà vu, rarement sur le premier paramètre mais la question des ripoux a toujours été une grande source d'inspiration, on peut par exemple citer "Serpico" (1973) de Sydney Lumet, "Copland" (1997) de James Mangold, "Training Day" (2001) de Antoine Fuqua, "Au Bout de la Nuit" (2008) de David Ayer et "Le Prix de la Loyauté" (2008) de Gavin O'Connor... Le scénario est signé de Peter A. Dowling auteur dont le titre de gloire reste "Flight Plan" (2005) de Robert Schwentke...

Black and Blue (2020) de Deon Taylor

Une jeune policière obtient un poste dans sa ville natale où tout semble avoir bien changé depuis les dernières années. Sur une de ses premières patrouilles elle est témoin d'une exécution par des collègues. Dès lors, elle se retrouve poursuivie par ses propres collègues alors qu'elle est encore dans le ghetto de son enfance... La fliquette est incarnée par l'actrice Naomie Harris connue en tant que Miss Moneypenny dans (2012), (2015) tous deux de Sam Mendes et bientôt dans "Mourir peut Attendre" (2020) de Cary J. Fukunaga. Parmi les collègues on peut citer les acteurs Reid Scott vu dans (2019) de Nisha Ganatra et Frank Grillo vu en Crossbones dans "Captain America : le Soldat de l'Hiver" (2014), "Captain America : Civil War" (2016) et "Avengers : Endgame" (2019) tous des frères Russo. Et enfin, en ami surgissant du passé on retrouve Tyrese Gibson surtout connu pour être de la saga de "2 Fast 2 Furious" (2003) de John Singleton à "Fast and Furious 8" (2017) de F. Gary Gray à l'exception donc du 1, 3 et 4. Amusant de constater que l'acteur joue dans deux films réalisés par des réalisateurs afro-américains auxquels on pense irrémédiablement en regardant "Black and Blue", à savoir les réalisateurs John Singleton ("2 Fast 2 Furious") et F. Gary Gray ("Fast and Furious 8")... Au début, le film insiste lourdement sur le fait que la belle Alicia West/Naomie Harris soit une débutante sortant juste de formation, martelée même jusqu'à ce qu'on nous informe qu'elle a un passé qui arase ce point. Bref, le film impose un paramètre éculé, celui du nouveau qui a malgré tout un CV qui parle de lui-même. Une vraie débutante enrichissait pourtant forcément son dilemne dans son rapport à la loyauté vis à vis des collègues.

Black and Blue (2020) de Deon Taylor

Mais le film pêche ensuite surtout par une succession d'invraisemblances et/ou d'incohérences dans les prises de décisions de la fliquette : pourquoi ne pas appelé de renfort alors qu'elle entend des coups de feu avec sans aucun doute un collègue en danger ?! Pourquoi ne pas insister plus sur les ondes radios internes ?! Pourquoi ne jamais user des médias et des réseaux sociaux (on est en 2020 !) ?!... Etc... De trop nombreuses réactions peu compréhensibles finissent par agacer, justement aussi parce qu'elle n'est pas la débutante idéale ! Dommage car cette histoire avait un potentiel certain mais le réalisateur a favorisé l'action pure et l'adrénaline facile plutôt que d'étoffer les deux seuls paramètres intéressants sur le fond : jusqu'où aller par loyauté ? et le retour dans son ghetto pour une fliquette afro-américaine qui est semble-t-il sortie du sérail. On se raccroche donc à un polar basique mais rythmé et tendu avec un atout de choix, une Naomie Harris qui assure grave et reste crédible à chaque instant en fliquette humaine et non guerrière au-dessus de tout. On en dira pas autant d'un Tyrese Gibson bouffi et d'un Frank Grillo qui reste dans ses "nuances" de Crossbones. En conclusion un film entre la bonne série B ou le petit polar pop corn, pas exceptionnel loin de là mais pas déplaisant si on est peu regardant.

Note :

Black Blue (2020) Deon TaylorBlack Blue (2020) Deon Taylor

wallpaper-1019588
Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker
wallpaper-1019588
Trailer final pour Uncut Gems de Ben et Joshua Safdie
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Escape From New York : Wyatt Russell dans la peau du nouveau Snake Plissken ?
wallpaper-1019588
Harry Potter et le chambre des secrets
wallpaper-1019588
Scène : in media res
wallpaper-1019588
L'Assassin habite au 21 (1942) de Henri-Georges Clouzot