Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde (2013) de Mikkel Norgaard

Ce film est dans la mouvance logique des "thrillers venus du froid", amorcé avec le succès au cinéma des adaptations (2009-2011). Cette fois il s'agit de l'adaptation du roman "Misericorde" (2007) de Jussi Adler-Olsen, premier tome de sa saga "Les Enquêtes du Departement V" qui comporte à ce jour 7 tomes, et rappelons qu'il y a eu depuis trois autres films correspondants... Le Departement V est un service qui va s'étoffer pour devenir une sorte d'équivalent au service qu'on voit dans la série TV "Cold Case". Dans ce premier épisode on suit Carl Morck qui est déplacé dans un service où il doit classé des anciennes affaires avec son nouvel adjoint, Assad. Mais c'est plus fort que lui, Carl va rouvrir une affaire sans les autorisations nécessaires... Si le réalisateur Mikkel Norgaard est peu connu il en est pas de même pour son scénariste qui s'avère être Nikolaj Arcel connu pour le magnifique drame historique "Royal Affair" (2012).

Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde (2013) de Mikkel Norgaard

Les deux flics "punis" sont incarnés par Nikolaj Lie Kaas vu dans "Les Idiots" (1998) de Lars Von Trier, "Flickering Lights" (2000) de Anders Thomas Jensen et "Brothers" (2006) de Susanne Bier, puis par Fares Fares vu dans l'excellent "Cops" (2003) de Josef Fares, "Zero Dark Thirty" (2012) de Kathryn Bigelow et "Le Caire Confidentiel" (2017) de Tarik Saleh. Les deux hommes joueront également dans le film (2015) de Daniel Espinosa. A leurs côtés il y a Sonja Richter révélée par "Open Hearts" (2003) de Susanne Bier, Mikkel Boe Folsgaard vu dans "Royal Affair" et l'excellent "Les Oubliés" (2015) de Martin Zandvliet, puis enfin on peut citer Peter Plaugborg vu dans "Submarino" (2010) de Thomas Vinterberg... Co-production germano-norvégio-suédo-danois le film prend évidemment quelques libertés avec le roman, comme toute adaptation oblige. Néanmoins on notera quelques choix plutôt maladroits qui font que le thriller est de facture assez classique alors qu'il y avait matière à faire à la fois plus complexe et plus sombre. D'abord le duo, Carl est taciturne et mutique mais joué par Nikolaj Lie Kaas il manque aussi d'empathie, tandis que Assad est un chouïa trop "parfait" son humour se fait bien discret et son passé complètement occulté.

Les Enquêtes du Departement V : Miséricorde (2013) de Mikkel Norgaard

Mais surtout l'enquête est raconté de façon très académique alors même qu'il y avait matière à flash-backs sur 5 années. Le flash-backs auraient donné de la densité et de la tension avec un tel calvaire. Malheureusement Mikkel Norgaard se focalise sur une narration linéaire sans grande surprise. Par là même, le caisson de pressurisation est un élément essentiel, du roman du moins, car dans le film il est complètement accessoire alors même qu'on peut se demander pourquoi le tortionnaire a choisi justement ce système plutôt original ?! Mais le film offre une atmosphère comme on les aime, à la fois mystérieuse à la lisière du film d'horreur avec un pied dans une réalité pleine de fatalité. Le duo de flics fonctionne bien même q'il aurait mérité d'être un peu plus fouillé. En conclusion un thriller scandinave efficace et bien ficelé mais sans audace.

Note :

Enquêtes Departement Miséricorde (2013) Mikkel NorgaardEnquêtes Departement Miséricorde (2013) Mikkel Norgaard

wallpaper-1019588
Martin Scorsese, du pire au meilleur (3/3)
wallpaper-1019588
Masterclass Jean-Marie Roth
wallpaper-1019588
Girl
wallpaper-1019588
Écouter le Cinéma
wallpaper-1019588
Nouveau trailer pour la comédie The Hustle de Chris Addison
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #35. Near Dark
wallpaper-1019588
La mouche
wallpaper-1019588
L'Emprise (1934) de John Cromwell