Shazam ! (2019) de David F. Sandberg

7ème film du DC Comics Universe, cette nouvelle aventure prend le contre pied des premiers films plutôt sombres de DC en offrant cette fois une comédie de super-héros qui reprend un super-héros au destin éditorial peu banal. En effet Shazam, créé en 1940 par C.C. Beck et Bill Parker, a d'abord été appelé "Captain Marvel" (un comble pour DC Comics !), et ce jusqu'en 2011 où il a été rebaptisé pour justement éviter la confusion avec la super-héroïne de chez Marvel qui cartonne justement en salle avec "Captain Marvel" (2019) de Anna Boden et Ryan Fleck. Précisons également que Shazam/Captain Marvel a été le comics le plus vendu au monde en 1944 (dépasse Superman à cette époque) et qu'il intègre le DC comics qu'en 1972 qui en fera une série animée courant des années 70-80. Pour l'anecdote, Shazam est en fait un acronyme composé de l'initial des Dieux qui ont offert les pouvoirs avec la sagesse de Salomon, la force d'Hercule, l'endurance de Atlas, la foudre de Zeus, le courage de Achille et la vitesse de Mercure (on notera les origines hétéroclytes et incohérentes de ces personnages !)...

Shazam ! (2019) de David F. Sandberg

Le projet a la particularité d'avoir été confié à des spécialistes du film d'horreur avec d'abord le producteur Peter Safran qui était derrière la saga "Annabelle" (2014-2017-2019) et qui a connu sa première expérience de super-héros avec (2018) de James Wan, et il retrouve le réalisateur David F. Sandberg à qui on doit les films d'horreur "Dans le Noir" (2016) et "Annabelle 2 : la création du Mal" (2017). Le scénario est signé de Henry Gayden auteur du film de SF (2014) de Dave Green. Le rôle titre revient à un acteur peu connu chez nous, Zachary Levi surtout renommé à la télévision américaine mais qu'on a pu voir dans un autre univers ans le rôle de Fandral dans "Thor : le Monde des Ténèbres" (2013) de Alan Taylor et "Thor : Ragnarok" (2017) de Taika Waititi. Mais Shazam est avant tout un jeune ado qui est interprété par un jeune inconnu Asher Angel, tandis que son meilleur ami est joué par Jack Dylan Grazer révélé dans le film d'horreur (2017) de Andy Muschietti. La jolie Grace Fulton a également été vue dans un film d'horreur avec "Annabelle 2". Et enfin, on notera les présences de Mark Strong qu'on avait pu voir dans d'autres univers de super-héros avec (2010) de Matthew Vaughn et "Green Lantern" (2011) de Martin Campbell, puis Djimoun Hounsou vu dans "Les Gardiens de la Galaxie" (2014) de James Gunn et dernièrement dans "Aquaman" et "Captain Marvel"... Après un bon prologue on fait connaissance avec la "famille" qui est un beau panel des caricatures du genre avec la fille belle et intelligente, le geek asiatique, le gros latino... Peu inspiré en tous cas sur ce point. Néanmoins il existe une vraie osmose et, surtout, l'humour fonctionne bien, ne reposant pas uniquement sur ce qui a déjà été diffusé via la bande-annonce, et qui est parfaitement cohérent avec le fait que Shazam reste forcément un ado de 14 ans. Sur ce dernier point Shazam est plus honnête et plus drôle que Spider-Man par exemple. Si la première partie est forcément peu avare en gag apprentissage oblige, la seconde partie un chouïa plus sérieuse reste semé de gags qui jouent avec l'autoparodie du genre super-héros.

Shazam ! (2019) de David F. Sandberg

Le film prend un virage certain après la rencontre entre Shazam et le super-vilain, on constatera d'ailleurs que les 7 "péchés" sont peu inspirés, et franchement peu réussis aussi bien du côté graphique que du côté des effets spéciaux plutôt médiocres, en tous cas pas impressionnants du tout. De même on sera déçu par la B.O., la musique restant trop impersonnel. En tous cas cet héros est le premier siglé DC Comics qui soit aussi ouvert, aussi universel et aussi accessible à toute la famille ce qui lui confère une bonne dose de fun passe-partout. C'est une excellente qualité mais c'est aussi son point faible car il manque une dimension plus forte niveau émotion car ce film est à la fois trop lisse, trop "disneyien". Par contre, heureusement, la dernière parte offre un final judicieux qui évite le tout pyrotechnique tout en imposant une sorte de petit twist comme la cerise sur le gâteau. Cette dernière partie sauve le film de la banalité. En conclusion "Shazam !" manque parfois de rythme, qui oscille entre clichés et surprises mais ça reste un film de super-héros râfraichissant et marrant.

Note :

Shazam (2019) David SandbergShazam (2019) David Sandberg

wallpaper-1019588
[Cannes 2019] “Little Joe” de Jessica Hausner
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Working Woman
wallpaper-1019588
Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald
wallpaper-1019588
Le Grand Bazar
wallpaper-1019588
The Equalizer
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Jojo Rabbit de et avec Taika Waititi
wallpaper-1019588
Netflix : Adam Sandler prépare une comédie horrifique !
wallpaper-1019588
Première image officielle pour Marriage Story de Noam Baumbach