Edmond (2019) de Alexis Michalik

Il s'agit d'un projet de longue haleine de Alexis Michalik, acteur de cinéma un peu aperçu dans "Des Gens qui s'embrassent" (2013) de Danièle Thompson et 2016) de Laurent Teyssier et "Mes Trésors" (2017) de Pascal Bourdiaux mais surtout auteur-metteur en scène de théâtre. Il a eu l'idée de l'histoire après avoir vu "Shakespeare In Love" (1999) de John Madden ; cette histoire romancée du jeune Shakespeare endetté trouve l'inspiration auprès d'un amour de muse pour écrire "Roméo et Juliette". Ainsi, le jeune Alexis Michalik se met à imaginer la jeunesse désargentée d'une certain Edmond Rostand (tout savoir ICI !) avant qu'il ne trouve l'amour et le talent pour signer le chef d'oeuvre "Cyrano De Bergerac" qui sera aussi porté de nombreuses fois sur les écrans dont le plus beau avec "Cyrano De Bergerac" (1990) de Jean-Paul Rappeneau. D'abord prévu pour le cinéma il écrit un scénario mais qui en trouve pas preneur, trop ambitieux pour un jeune auteur. Il se tourne alors vers le théâtre et après quelques années le porte sur scène avec un succès mérité à la clef avec pas moins de 5 Molière 2017 dont Meilleur auteur francophone et meilleur spectacle de théâtre privé... Ce succès ouvre la voie à son auteur, mais aussi réalisateur d'un premier film le court métrage "Pim-Poum le petit Panda" (2014), pour l'adaptation sur grand écran avec en prime un casting de luxe. Le rôle titre revient au tout jeune Thomas Solivérès déjà vu dans (2014) et (2017) tous deux de Mélanie Laurent et vu dans le bide "Les Aventures de Spirou et Fantasio" (2018) de Alexandre Coffre.

Edmond (2019) de Alexis Michalik

Il est entouré d'une multitude d'acteurs et actrices de renom dans des rôles plus ou moins importants, certains venant qu'en guest-star, citons pêle-mêle Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Clémentine Célarié, Dominique Pinon, Simon Abkarian, Antoine Duléry, Bernard Blancan, Dominique Besnehard, Olivier Lejeune, Lionel Abelanski et Alexis Michalik lui-même dans la peau de Georges Feydeau mais aussi quelques autres jeunes "bien nés" avec la charmante Alice De Lensquesaing fille de Louis-Do De Lencquesaing, Tom Leeb fils de Michel Leeb et Lucie Boujenah nièce de Michel Boujenah... L'oeuvre est librement inspiré des difficultés qu'a pu rencontrer Edmond Rostand pour monter sa pièce ambitieuse avec de nombreux décors et pas moins de 1600 vers ! On se retrouve donc en 1897 à Paris, Rostand qui n'a rien de concret propose un rôle au célèbre comédien Constant Coquelin mais sans avoir de pièce écrite ! Admirant depuis longtemps le personnage historique Savinien Cyrano de Bergerac il se met à lui écrire un destin bien plus romanesque... Le film démarre avec un échec d'une pièce de Rostand en 1895 alors qu'en fait avant "Cyrano..." Rostand à connu le succès juste avant avec "La Samaritaine" que le film occulte pour ajouter une petite pointe dramatique. Sinon, Michalik retranscrit plutôt bien les prémices créatrices d'une oeuvre majeure du répertoire français. Evidemment romancé, l'auteur-réalisateur signe un film digne de sa propre pièce sur laquelle il a pu étoffer un peu les décors et les largesses qu'offre le grand écran.

Edmond (2019) de Alexis Michalik

On sent palpable l'euphorie et l'envie communicative de toute cette troupe à rejouer ce petit pan d'histoire théâtrale. Tous les acteurs sont excellents (à quelques 1-2 exceptions près !) dont, en premier lieu, le jeune Thomas Solivérès qui incarne un jeune Edmond Rostand même si dans un premier temps il semble un peu "vert"... La vraie force du film réside d'abord dans cette engouement, cette effervescence qui monte crescendo pour monter coûte que coûte cette pièce dont les comédiens tombent amoureux malgré eux. La seconde force repose sur l'écriture de Alexis Michalik, autant dans le contexte imaginé par l'auteur mais qui reste cohérent, que dans la réappropriation de "Cyrano...". L'ensemble est une vraie gourmandise, une fantaisie assez magique qui rend hommage à la plus grande pièce de la scène française avec en prime un hommage à la langue française et, surtout, à tous les arts du théâtre. "Edmond" est savoureux de bout en bout, on y rit et on y pleure mais d'une joie infinie autant qu'indéfinissable. Un moment magnifique de joie et de jeu, une belle surprise. Avoir, à revoir et surtout à conseiller !

Note :

Edmond (2019) Alexis MichalikEdmond (2019) Alexis Michalik

wallpaper-1019588
Mes livres sur l’écriture favoris
wallpaper-1019588
Robert Pattinson au casting de The Lighthouse signé Robert Eggers ?
wallpaper-1019588
MISSION : IMPOSSIBLE – FALLOUT : Immortan Tom ★★★★☆
wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Vers une adaptation en live-action du jeu vidéo Just Dance ?
wallpaper-1019588
West Side Story : Steven Spielberg a trouvé sa Maria !
wallpaper-1019588
Première affiche teaser VF pour John Wick 3 de Chad Stahelski
wallpaper-1019588
Premières bandes annonces VF et international pour Spider-Man : Far From Home de Jon Watts