[Up & Down] C’est toujours l’ère de FF7 et pas encore pleinement celle d’Ultron

Hello everybody !!!

Vous l’aurez compris, pratiquement mi-mai (le temps file à une vitesse, je n’ai même pas eu le temps de m’acheter mon smoking pour Cannes… quelle vie compliquée croyez-moi !)… j’écrivais donc « pratiquement mi-mai » et le box-office US se porte mieux, merci !

Oui beaucoup mieux qu’en mi-avril où les Majors accusaient le coup avec 116 millions de dollars de recettes en moins. En cette mi-mai et en regardant dans le rétroviseur (à la fois des voitures de Fast & Furious 7 mais aussi des Avengers), ce sont 201,4 millions de dollars de plus qu’à la même période en 2014 aux USA.

Oui vous avez bien lu 201,4 millions (201 415 771 $ pour être le plus précis), soit 6,1% de plus que l’année dernière… et surtout, dans mon cerveau, une remarque affleure : Avengers vient juste de démarrer sa carrière et les blockbusters vont désormais défiler en trombe (sans jeu de mots… quoique) : Mad Max : Fury Road puis Jurassic World (Chris Pratt prouvera-t-il qu’il est deux années de suite, le roi du box-office ?), Tomorrowland, les Minions… et après cet été fantastique (ah oui tiens, les 4 Fantastiques reviennent), on attendra les résultats de Ted 2 (cet ourson irrévérencieux au possible), de Spectre (Bond sortira-t-il de nouveau en maillot de bain des eaux mexicaines ?) et Star Wars 7 (un petit film de science-fiction sur lequel beaucoup d’espoir sont fondés… « mais pourquoi ? » – blague déposée).

Vous l’avez compris, ce bilan mensuel est en quelque sorte une photographie à l’instant « I » d’une situation qui va entraîner (sauf grosse catastrophe) une année cinéma aux USA impressionnantes ! Et bien que cette introduction n’a pris en compte que les blockbusters, croyez bien que les indies vont se faire une jolie place au soleil en proposant une offre différente et variée !

Maintenant que j’ai toute votre attention, ladies and gentlemen, je vous emmène dans les détails d’avril outre-Atlantique (chiffres bloqués au 10 2015).

bandeau

Avengers-2

  • Évidemment cette fin de période mi-avril à mi-mai est marquée par l’arrivée et le succès des Avengers ! Age of d’Ultron réalise un démarrage plus qu’honnête : 191 271 109 dollars pour leur premier week-end d’exploitation. « Awesome » comme dirait l’autre mais en comparant avec le premier volet, on est 8% en-deçà… Pourquoi une telle injustice ? Simplement parce que cette fois-ci pas de jours fériés pour permettre à tout le monde d’aller dans les salles. Est-ce un signe que Marvel s’essouffle ? Non bien entendu car cette sortie est supérieure de 29,95% (bon je vous la fait à 30%) par rapport au premier excellent week-end de Fast & Furious 7. Les héritiers de l’Oncle Walt peuvent sans souci se frotter les mains puisqu’à l’heure actuelle, le film cumule déjà : 256,9 millions de recettes !

  • Je vous parlais à l’instant de FF7, baptisé Furious 7 tout simplement aux USA, qui poursuit sa belle carrière. Lancés à toute berzingue, les bolides de Vin Diesel ont désormais vendu 331,1 millions de dollars de billets dans les salles américaines. Un succès monstrueux qui se poursuit encore actuellement pour envisager les 360 millions de dollars. Et pourquoi pas plus ? Cela dépendra des succès des autres blockbusters…
  • Et on poursuit avec les blockbusters qui poursuivent leur joli parcours : Cendrillon tout d’abord qui va finir sa carrière à 200 millions de dollars puisqu’après 8 semaines d’exploitation, la demoiselle sans chaussure a réussi à engranger 194 millions de recettes rien que sur le sol US… alors personnellement, finis le mythe de la pauvre petite boniche enfermée par sa marâtre ! Là, on n’y croit plus du tout avec un tel budget dans le porte-monnaie. Mais au fait, avait-elle eu un porte-monnaie par sa marraine la fée ? Question cruciale, non ?

Kingsman

  • Sans transition, l’American Sniper a déjà cumulé 350 millions de dollars de recettes pour rester en tête du box-office annuel… pour le moment. On sait que Kingsman : The Secret Service aura une suite puisque le carton du premier volet le permet : 127 millions après 12 semaines d’exploitation, et toujours 200 000 $ de recette en moyenne par semaine ! Et enfin, Get Hard confirme à la fois le succès de Will Ferrel comme comique préféré des Américains, et surtout le lancement de la belle carrière de Kevin Hart en deux films : 86,2 millions de recettes.

bandeau

Enfant-44

  •  Tous n’ont pas réussi leur sortie sur le grand écran mais il faut reconnaître qu’ils se sont bien comportés dans les salles cependant. C’est le cas surtout du fils de Clint : Scott Eastwood a emmené beaucoup de demoiselles dans les salles pour la romance The Longest Ride qui cumule 34 millions de recettes en 4 semaines d’exploitation, soit un joli succès pour le réalisateur (George Tillman Jr.) et encore un best-seller adapté avec réussite pour Nicholas Sparks.

  • Suite du beau parcours de Woman in Gold dont je vous parlais le mois dernier. Dame Helen Mirren prouve à quel point elle toujours aussi bankable (histoire de rappeler à Vin Diesel qu’elle tient à jouer dans FF8) et Ryan Reynolds montre là après The Voices et avant Deadpool (on aura le temps d’en reparler) qu’il a un potentiel box-office plus inattendu que jamais. En tout cas avec 11 millions de budget et 25 millions de recettes : c’est un carton plein !
© SND

© SND

  • Blake Lively revient sur grand écran après son arrêt maternité (au passage, papa avait assuré la rentrée d’argent à la maison, puisqu’il a continué de tourner… le papa s’appelle Ryan Reynolds au passage). Dans The age of Adaline, elle joue une jeune femme qui suite à un accident reste bloquée à l’âge qu’elle avait lors de ce fâcheux événement… et le moins que l’on puisse dire, c’est que la romance fantastique lui réussit bien : 23,4 millions de dollars de recettes pour un film qui chez nous connaîtra une sortie en e-cinema le 22 mai… c’est Lionsgate qui doit s’en vouloir un peu de ne pas le proposer dans les salles françaises.

  • Magie également avec ce Little Boy qui cherche à stopper la Seconde guerre mondiale par tous les moyens pour que son père rentre à la maison, quitte à utiliser la magie justement. Avec 4,2 millions de dollars de recettes en deux semaines pour un film qui en a coûté 1 million, c’est une jolie histoire qui s’écrit là pour Alejandro Monteverde, le réalisateur.

  • En revanche, l’histoire est moins jolie pour Daniel Espinosa puisque  Enfant 44 connaît la même désillusion que chez nous malgré un casting impeccable (Tom Hardy, Gary Oldman, Vincent Cassel) : 621 815 dollars de recettes en première semaine d’exploitation pour une combinaison enviable de 510 salles, c’est trop peu !
  • On conclut avec le démarrage un peu poussif de Sils Maria avec Juliette Binoche et Kristen Stewart, habituées aux sommets toutes les deux) : 870 950 $ en 4 semaines… peu mais pas mal pour un film qualifié d’intellectuel français aux USA. Et enfin, l’Indian Palace 2 ne fait pas de miracle : 32,6 millions de recettes pour un budget de 10 millions, c’est top ! Mais ce sont 10 de moins que le premier volet qui terminait sa carrière à 46,3 millions de recettes !
© Pallas Film / NFP Carole Bethuel

© Pallas Film / NFP Carole Bethuel

bandeau

Ex-Machina

Bonnes ou mauvaises, ces surprises ont laissé un goût sucré ou amer auprès des grandes Majors ou des réalisateurs malchanceux. And the Winners are ? 3 films de genre !

  • Ex Machina d’Alex Garland est la grosse surprise de cette période : avec une histoire de robot et d’intelligence artificielle aux traits purement féminins, il arrive à s’affranchir pleinement de Danny Boyle (pour qui il avait signé les scénarios de la Plage et surtout 28 jours plus tard) et poursuit dans le domaine de l’anticipation qu’il affectionne tant. Après Never let me Go, Ex Machina réussit le pari insensé de remplir les salles avec une deuxième semaine en forte augmentation pour atteindre à l’heure actuelle : 10,924 millions de billets verts enregistrés ! Mais surtout, le film résiste bien à la concurrence des Avengers et à un bouche-à-oreille détestable…

  • It Follows poursuit sa belle carrière sur le sol américain qu’il n’aura pas connu chez nous malgré d’emballantes critiques et des prix partout où il a été présenté. Avec 15 millions de dollars de recettes, ce petit film d’horreur est en train de prouver que l’on peut susciter de la terreur sans devoir tout montrer ou être clairement explicite dans les images à l’écran. En tout cas, à la maison, David Robert Mitchell remporte un nouveau succès.
© Metropolitan FilmExport

© Metropolitan FilmExport

  • Et on conclut avec un petit film d’horreur qui ne paye pas de mine en reprenant l’idée de Souviens-toi l’été dernier où l’on suit une bande d’amis un an après un drame, soit celui d’une jeune fille qui s’est donnée la mort suite aux commentaires à son égard sur les réseaux sociaux… sauf qu’un an après, quelqu’un ou quelque chose cherche à se venger auprès de la bande d’amis : Unfriended (Cybernatural chez nous) a déjà convaincu les Américains de le voir en masse puisque 29,5 millions de dollars de recettes en trois semaines viennent combler Levan Gabriadze qui a réalisé ce film avec 1 million de dollars de budget et totalement en found footage !

Unfriended

En revanche, c’est moins bien pour les films suivants : and the losers are…

  • Russell Crowe malheureusement : sa promesse d’une vie n’est pas une promesse de succès. Seulement, 2,4 millions engrangés pour un budget de 22,5 millions. C’est une sacrée claque !
  • Ben Stiller doit avoir très envie de boucler Zoolander 2 pour se refaire une santé car While we’re young de Noah Baumbach est un échec cuisant ! Pour le réalisateur de Frances Ha, c’est surtout une désillusion car le charme est totalement rompu : seuls 6,5 millions de recettes en 4 semaines.

  • En route ! n’est pas un carton pour Dreamwroks aux USA : 160 millions de recettes mais pour un budget de 135… en fait, c’est le box-office à l’étranger qui permet de redonner des couleurs au fameux Ho ! Et c’est dommage car ce divertissement familial avait tout pour séduire les plus petits et les plus grands.
  • Et on conclut avec Kevin James qui 6 ans après la réussite de Paul Blart, reprend son personnage de vigile un peu pataud pour de nouvelles aventures contre un gang de voleurs d’œuvres d’art. Cependant Paul Blart : Mall Cop 2 n’engrange que 51,5 millions de recettes pour un budget de 30 millions (supérieur au premier volet) et surtout, cette somme est réunie sur 3 semaines ! C’est bien en-deçà des prévisions des critiques qui voyaient le film finir sa carrière autour des 90 millions.

bandeau

Qui a le plus amassé depuis janvier ? (chiffres bloqués au 10 mai)

RANG TITRE RECETTES

1 AMERICAN SNIPER 349 millions de $

2 FAST & FURIOUS 7 331,1 millions de $

3 AVENGERS : AGE OF ULTRON 256,9 millions de $

4 CENDRILLON 194,6 millions de $

5 FIFTY SHADES OF GREY 166,2 millions de $

6 BOB L’ÉPONGE – LE FILM : UN HÉROS SORT DE L’EAU 162,4 millions de $

7 HOME (EN ROUTE !) 159,1 millions de $

8 KINGSMAN : THE SECRET SERVICE 127 millions de $

9 INSURGENT (DIVERGENTE 2) 126,8 millions de $

10 TAKEN 3 89,2 millions de $

bandeau

To conclude…

Voilà que mai se profile à l’horizon… et si Cannes va occuper la planète (le programme est à lire en cliquant ici) et un peu les USA (notamment parce que Mad Max : Fury Road y est présenté, tout comme Vice Versa), les Américains n’auront qu’une envie : celle de découvrir ces blockbusters en salles ! Et il est certain que cela va entrainer de belles surprises pour le prochain récapitulatif mensuel car Jurassic World sera juste sorti et que nous pourrons disserter sur les suites d’exploitation de Furious 7 et Avengers.

Il vous faudra être patient, mais il est certain que le prochain Up & Down va réserver de belles surprises et une belle dose de suspense !

D’ici là, bonnes séances en salles et comme on dit aux USA : Enjoy !


wallpaper-1019588
[Mostra de Venise 2019] “Gloria Mundi” de Robert Guédiguian
wallpaper-1019588
Le Testament Caché (2016) de Jim Sheridan
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF pour Unicorn Store de et avec Brie Larson
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
LE PARRAIN II (Critique)
wallpaper-1019588
Pour Sama au Zola jeudi 17 octobre 2019
wallpaper-1019588
Aladdin
wallpaper-1019588
Jessica Henwick au casting de Matrix 4 signé Lana Wachowski ?