Amsterdam (2022) de David O. Russell

Entré à Hollywood par la grand porte avec les films "Les Rois du Désert" (1999) et "J'adore Huckabees"(2004), David O. Russell a commencé a travaillé sur ce projet dès 2017 en discutant avec la star Christian Bale. Une discussion qui a perduré pour qu'au fil du temps une histoire se dessine comme l'explique l'acteur : "David a entrecroisé les destins de  ces personnages fictifs avec des événements réels de l'histoire américaine. Ces trois amis se retrouvent plongés au coeur de la guerre et scellent un pacte pour veiller les uns et sur les autres, quoi qu'il arrive." Les deux compères précisent "Amsterdam repose sur une histoire fascinante et la plupart des spectateurs seront surpris de découvrir que de tels événements se sont réellement produits. C'est un fait historique méconnu, ce qui le rend encore plus excitant pour le public. Quelque chose d'énorme se profile." David O. Russell est réalisateur-scénariste tandis que Christian Bale est acteur-producteur du film... Dans les années 30, trois amis, un docteur, une infirmière et un avocat, sont témoins d'un meurtre dont ils deviennent les principaux suspects. Ils vont alors tenter de se soutenir alors qu'ils se retrouvent au centre d'un intrigue aussi choquante que secrète... 

Amsterdam (2022) de David O. Russell

Le trio est composé par les acteurs Christian Bale vu récemment dans "Thor : Love and Thunder" (2022) de Taika Waititi, il retrouve son réalisateur après "Fighter" (2010) et "American Bluff" (2013), puis retrouve après "The Big Short" (2015) de Adam McKay sa partenaire Margot Robbie surtout vue en Harley Quinn ces dernières années avec "Birds of Prey" (2020) de Cathy Yan et "The Suicide Squad" (2021) de James Gunn, puis John David Washington vu dans "Tenet" (2020) de Christopher Nolan, "Beckett" (2020) de Ferdinando Cito Filomarino et "Malcolm et Marie" (2021) de Sam Levinson. Ils croisent ou rencontrent Timothy Olyphant qui retrouve Margot Robbie après "Once Upon a Time in Hollywood" (2019) de Quentin Tarantino, à l'instar de Mike Meyers acteur des cultes "Wayne's World" (1992-1993) et "Austin Powers" (1997-2002) qui retrouve l'atrice après "Terminal" (2018) de Vaughn Stein, il retrouve aussi après "Bohemian Rhapsody" (2018) de Bryan Singer son partenaire Rami Malek vu récemment dans "Une Affaire de Détail" (2021) de John Lee Hancock et "Mourir Peut Attendre" (2021) de Cary Joji Fukunaga. Citons Michael Shannon vu dernièrement dans "Bullet Train" (2022) de David Leitch qui retrouve après "Nocturnal Animals" (2016) de Tom Ford l'actrice Andrea Riseborough vue dans "La Mort de Staline" (2018) de Armando Iannucci ou "Possessor" (2020) de Brandon Cronenberg, Chris Rock vu récemment dans "Spirale : l'Héritage de Saw" (2021) de Darren Lynn Bousman, la superbe Anya Taylor-Joy vue récemment dans "Last Night in Soho" (2021) de Edgar Wright et "The Northman" (2022) de Robert Eggers, Zoe Saldana vue dans "Adam à Travers le Temps" (2022) de Shawn Levy en attendant son retour dans "Avatar : la Voie de l'Eau" (2022) de James Cameron, Taylor Swift vue dans "The Giver" (2014) de Phillip Noyce et "Cats" (2019) de Tom Hooper, Matthias Schoenaerts vu dans "Sons of Philadelphia" (2020) de Jérémie Guez et "The Old Guard" (2020) de Gina Prince-Bythewood, Alessandro Nivola vu récemment dans "Many Saints of Newark - une histoire des Soprano" (2021) de Alan Taylor et qui retrouve le duo O'Russell-Bale après "American Bluff" (2013), ainsi que d'ailleurs la star Robert De Niro qui était dans ce film comme dans "Happiness Therapy" (2012) et "Joy" (2015) du même réalisateur... Le film débute avec un prologue avant de mêler présent et passé, entre 1918 et 1933, deux années forcément marquantes dans l'Histoire, deux années qui permettent un lien symbolique entre deux guerres mondiales. Ainsi deux amis ayant connu l'enfer des tranchées et qui décident ensuite d'aider leurs amis vétérans se retrouvent au sein d'une conspiration digne d'un James Bond, ou des Kingsman pour être plus contemporain !

Amsterdam (2022) de David O. Russell

Mais le scénario est assez malin pour intégrer la fiction (les deux amis et leurs proches) à la grande Histoire (le régiment afro-américain, la conspiration, le leader des vétérans...) dont le 369ème Régiment de New-York (Tout savoir ICI) et l'affaire dite Business Plot (Tout savoir ICi !). Deux paramètres essentiels et si rares au cinéma que cela donne une dimension singulière au film. L'histoire dans la grande font que le récit est passionnant, en prime avec un style qui donne une comédie d'espionnage, à la fois légère dans son traitement façon satire tout en n'occultant pas les violences et les drames qui entourent une telle période. Mais malheureusement il y a pourtant un gros problème de rythme, un ton monocorde sans montée en puissance, sans tension ni angoisse jusqu'à cette dernière partie un peu trop longue, trop bavarde, trop moralisatrice, trop de trop... Quel dommage ! Les acteurs au diapason offrent une performance chorale savoureuse, la reconstitution soignée avec un très bon travail sur le maquillage et les effets visuels, et surtout on aime cette mise en scène créative et inspirée, qui donne une amplitude qui n'est malheureusement pas en adéquation avec un rythme général un peu mollasson. En conclusion un film au potentiel de dingue qui rate un peu la marche mais il y a aussi assez de qualités pour passer un très bon moment cinoche.

Note :      

Amsterdam (2022) David RussellAmsterdam (2022) David Russell

14/20

Pour info bonus, Note de mon fils de 13 ans :               

Amsterdam (2022) David RussellAmsterdam (2022) David Russell

13/20

wallpaper-1019588
Astérix et Obélix : l'Empire du Milieu (2023) de Guillaume Canet
wallpaper-1019588
Mayday (2023) de Jean-François Richet
wallpaper-1019588
DCU : James Mangold à la réalisation du film Swamp Thing ?
wallpaper-1019588
[GERARDMER 2023] : Bilan de la 30ème édition