La rivière écarlate

Un grand merci à Éléphant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « La rivière écarlate » de Joseph Kane.

La_rivière_écarlate

« Tu as appris le droit avec le juge Blackston. Et moi avec le juge Colt. Si Blackstone perd, je suis sûr que Colt gagnera ! »

Dix ans que les parents de John Clayborn ont été assassinés pour avoir refusé de céder leur propriété au vil Alexander Stiles. Parti faire des études de droit pour prendre sa revanche légalement, John se rend vite compte qu’il devra prendre les armes pour arriver à ses fins…

« J’ai défendu ma terre contre les Comanches, je la défendrai contre ces voleurs ! »

La_rivière_écarlate_John_Wayne

Bien avant de devenir – grâce à John Ford – une star planétaire et l’incarnation quasi mythologique du cowboy (et donc du mâle viril) américain, John Wayne connut néanmoins une ascension quelque peu compliquée. En effet, s’il est repéré par la star des années 20 Tom Mix alors qu’il joue au football à l’université, il enchaine pendant des années les apparitions non créditées à l’écran sans réussir à percer. Au point même qu’il finira par être embauché comme accessoiriste. C’est finalement Raoul Walsh qui lui donne sa chance en 1930 en le propulsant en tête d’affiche de son film « La piste des géants ». Mais ce dernier se révèle être un échec cuisant, renvoyant le Duke dans l’ombre. Passant de la Fox à Republic Pictures, il deviendra néanmoins pendant plus de dix ans une vedette de série B (enchainant alors plus de soixante-dix films !). Et plus précisément de western, genre auquel sa carrure semblait le prédestiner, sous la direction de réalisateurs tels que George Sherman ou Arthur Lubin. En 1935, il amorce ainsi une collaboration avec le réalisateur Joseph Kane qui le dirigera alors successivement sur quatre films, dont « La rivière écarlate ».

« Je n’ai jamais perdu. Je ne commencerai pas maintenant ! »

La_rivière_écarlate_Cy_Kendall

Comme souvent dans l’univers du western, « La rivière écarlate » est un récit de vengeance au long court. Un pionnier débarque ainsi dans les lointaines contrées sauvages du Texas et s’approprie par la force du colt tous les points d’eau d’une région afin d’y développer un immense ranch, qui fera sa fortune et l’imposera comme le potentat local. Mais c’était sans compter sur le fils d’une de ses victimes qui, grandissant, décide d’organiser sa vengeance. Le tout sur fond de convoi de bétail à travers le Texas. Une trame scénaristique plutôt ordinaire, mais dont l’originalité réside dans le personnage du jeune héros, avocat de profession, qui cherchera d’abord à faire tomber son adversaire de façon légale devant les tribunaux. Avant bien évidemment de faire parler son colt. On ne va pas se mentir, en soi, « La rivière écarlate » a tout de la petite production de série B classique qui remplit parfaitement son cahier des charges en assurant son lot d’aventures, de grands sentiments (vengeance, romance), de courses poursuites et de fusillades. Le tout sur un format très resserré de moins d’une heure. Mais force est de constater qu’en dépit de quelques facilités scénaristiques, le réalisateur livre ici un résultat très propre et d’une belle efficacité, grâce notamment à une galerie de personnages secondaires savoureux (le potentat, son juriste véreux et son nervis sadique, le vieux cowboy sourd qui comprend tout de travers et son acolyte qui ne cesse de jouer avec son vieux cigare) qui donnent un peu de densité à ce récit. Formellement, on est à mille lieux de la beauté des films de Ford. Mais en considérant le film pour ce qu’il est – un pur objet de divertissement populaire – force est de constater qu’on passe un bon moment.

La_rivière_écarlate_Joseph_Kane

***

Le blu-ray : Le film est présenté dans un Master Haute-Définition et proposé en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français sont également disponibles.

Côté bonus, le film est accompagné d’un portrait de John Wayne par Samir Ardjoum (Microciné, revue de cinéma et de télévision) ainsi que d’une bande-annonce.

Édité par Éléphant Films, « La rivière écarlate » est disponible en DVD ainsi qu’en combo blu-ray + DVD depuis le 12 juillet 2022.

Le site Internet d’Éléphant Films est ici. Sa page Facebook est ici.


wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Knock at the cabin de M. Night Shyamalan
wallpaper-1019588
Affiche US pour Cocaine Bear d'Elizabeth Banks
wallpaper-1019588
Nouvelle bande annonce VF pour Babylon de Damien Chazelle
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Les Cyclades de Marc Fitoussi