L'extravagant Mr Ruggles

Un grand merci à Éléphant Films pour m’avoir permis de découvrir et de chroniquer le blu-ray du film « L’extravagant Mr Ruggles » de Leo McCarey.

L_extravagant_Mr_Ruggles

« Je vous ai joué au poker et perdu pour un huit. Mais croyez bien que je vous ai perdu dans le respect des règles ! »

Marmaduke Ruggles est un majordome anglais au service du comte Burnstead. Celui-ci, joueur invétéré, perd Ruggles lors d’une partie de poker. Le valet doit partir pour les Etats-Unis. Maintenant au service de la famille Floud, le nouvel arrivant découvre une nouvelle liberté galvanisante dans la petite ville de Red Gap…

« Faites attention à la façon dont vous m’appelez, les gens pourraient nous croire égaux ! »

L_extravagant_Mr_Ruggles_Mary_Boland

Personnalité complexe et pétrie de contradictions, Leo McCarey apparait avec du recul comme un Janus à deux faces. Côté pile, McCarey est l’un des grands (si ce n’est le plus grand) faiseur de comédie américaine des années 20 et 30, excellant aussi bien dans le burlesque (il dirige à plusieurs reprises Laurel et Hardy, W.C. Fields et même les Marx Brothers dans « La soupe au canard ») que dans la screwball comedy (« Cette sacrée vérité », « Lune de miel tourmentée »). Côté face, il devient après-guerre un réalisateur puritain et conservateur, fervent soutien de la Commission des activités antiaméricaines du sénateur McCarthy et dont la filmographie tardive – principalement composée de brûlots anticommunistes (« My son John », « Une histoire de Chine ») et de niaiseries d’inspirations religieuses (« La route semée d’étoiles », « Les cloches de Sainte-Marie ») – se révèle bien peu intéressante. Exception faite naturellement du délicieux « Elle et lui » (1957), remake de son propre film de 1939. Mais c’est bien au cœur des années 30 qu’il signe ses plus grandes réussites, parmi lesquelles on compte « L’extravagant Mr Ruggles » (1935) dont il est question ici.

« Vous n’êtes pas colonel et voilà en plus que vous n’êtes pas un homme. Vous êtes quoi alors ? »

L_extravagant_Mr_Ruggles_Charles_Laughton

Un nouveau riche américain, de nature plutôt rustre, vient en Europe pour s’initier au bon goût et aux bonnes manières. Mais finit par rentrer au pays avec le domestique chargé de faire son apprentissage après l’avoir « gagné » aux cartes. On l’aura bien compris, avec « L’extravagant Mr Ruggles », Leo McCarey signe une comédie sur le thème du choc des cultures. Avec d’un côté « l’ancien monde » européen, réputé pour son raffinement et sa sophistication. Et de l’autre, ce « nouveau monde » américain connu pour sa rudesse et sa rusticité. Tout le jeu ici de McCarey sera ainsi de se jouer des préjugés et de renverser les rôles et les points de vue : Ruggles a beau connaitre sur le bout des doigts tous les usages de politesse et de bienséance, il n’en demeure pas moins un domestique et un vassal. Tandis que la famille Floud, aussi plouc soit-elle, n’en demeure pas moins bienveillante et considère Ruggles comme leur égal. Et, au nom de la liberté individuelle et de la liberté d’entreprendre, pourra ainsi s’affranchir des carcans sociaux et s’émanciper jusqu’à trouver le bonheur (sentimental comme professionnel). Si McCarey oppose donc culturellement les deux « mondes » pour en faire un plaidoyer pour le système américain, on pourra toujours lui opposer que sa vision n’en demeure pas moins partiale et largement idéalisée. Il n’en demeure pas moins que les mésaventures de Ruggles, empêtré malgré lui dans un flot de mensonges et aussi à l’aise dans l’ouest américain qu’un éléphant dans un magasin de porcelaines, donnent lieu à un nombre de gags souvent très drôles. Quant au formidable Charles Laughton, on le découvre ici dans un registre comique auquel il nous avait assez peu habitué alors qu’il s’y montre excellent. Une comédie de très bonne facture.

L_extravagant_Mr_Ruggles_Leo_McCarey

***

Le blu-ray : Le film est présenté dans un Master Haute-Définition et proposé en version originale américaine (2.0). Des sous-titres français et anglais sont également disponibles.

Côté bonus, le film est accompagné d’une présentation du film par Olivier Père (28 min.) ainsi que de Bandes-annonces d’époque.

Édité par Éléphant Films, « L’extravagant Mr Ruggles » est disponible en combo blu-ray + DVD ainsi qu’en édition DVD simple depuis le 25 janvier 2022. Il est également disponible en édition blu-ray simple depuis le 19 avril 2022.

Le site Internet d’Éléphant Films est ici. Sa page Facebook est ici.


wallpaper-1019588
Mort de Mylène Demongeot !
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 de James Gunn
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Indiana Jones and The Dial of Destiny de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour TÁR de Todd Field