Ni vu ni connu

 

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma

 
 

Pourquoi Ni vu ni connu ?
Ni vu ni connu est un film important pour plusieurs raisons, il s'agit de la seconde réalisation d'un réalisateur en devenir, Yves Robert, futur réalisateur du cultissime La Guerre des boutons, ainsi que Alexandre le bienheureux, Un éléphant ça trompe énormément.
Ni vu ni connu est également l'un des premiers rôles principaux de Louis de Funès, il est également entouré de Claude Rich et Pierre Mondy, deux jeunes comédiens qui seront à jamais encrés dans l'histoire du cinéma français.
Ni vu ni connu est inspiré du roman d'Alphonse Allais, L'Affaire Blaireau, publié en 1899 dans La Revue blanche, Ni vu ni connu relate l'histoire d'une rivalité entre Ovide Parju (Moustache), le garde-champêtre, et Léon Blaireau (Louis de Funès), un braconnier notoire.
Dans le paisible village de Montpaillard, ce combat de coq va créer une véritable petite révolution au sein de la commune, un jeune professeur de piano, Armand Fléchard (Claude Rich), va assommer accidentellement le garde-champêtre, ce dernier est persuadé qu'il s'agit Léon Blaireau.
Désormais derrière les barreaux le braconnier ne peux plus ses méfaits, des méfaits qui commence à manquer aux notables des alentours car Léon Blaireau approvisionnait ces derniers en gibier et autres poissons.
De son côté Blaireau n'est pas si malheureux que cela dernière les barreaux, il tire même avantage de la situation, néanmoins beaucoup voudrait le voir dehors car la pénurie guette.
C'est en 1954, sur le tournage de son premier long métrage, Les Hommes ne pensent qu’à ça, que Yves Robert fait la connaissance de Louis de Funès, cette année là, l'acteur originaire de Courbevoie enchaînait les seconds rôles, il a joué dans pas moins de 17 films en l'espace d'un an.
Depuis leur première rencontre, Louis de Funès à joué dans La Traversée de Paris et Comme un cheveu sur la soupe, deux films qui ont permis à l'acteur de se faire enfin connaître du grand public.
Ni vu ni connu est une comédie truculente, néanmoins Yves Robert intègre un message très sérieux sur le système judiciaire qui peut parfois être remis en cause, les notables des petites bourgades en prennent aussi pour leur grande pour notre plus grand plaisir.
Le rôle du braconnier Léon Blaireau a été confectionné sur mesure pour Louis de Funès, le comédien est de pratiquement tous les plans, une omniprésence qui permet au futur maréchal des logis-chef Ludovic Cruchot d'étaler toute l'étendue de son talent, gesticulations en tous genres, scènes totalement délirantes et répliques qui font mouche, un véritable festival comique.
Au côté de Louis de Funès on retrouve François-Alexandre Galépidès alias Moustache (Le Grand Bluff, Ramuntcho), le jazzman et acteur français d'origine grec est excellent dans le rôle du garde-champêtre qui doit mener un combat constant face à un braconnier des plus malin.
Après Comme un cheveu sur la soupe qui a attiré plus de 1 800 000 spectateurs, Ni vu ni connu fait déplacer pas moins de 2 500 000 spectateurs, un deuxième succès public pour Louis de Funès qui va en enchaîner un troisième la même année avec Taxi roulotte et corrida, le film d'André Hunebelle fera déplacer plus de 2 500 000 aficionados de la future star du cinéma français.
Pour Yves Robert, cette seconde réalisation est une réussite, après Les Hommes ne pensent qu'à ça est ses 714 000 spectateurs, Ni vu ni connu est un premier succès avant le triomphe en 1962 de son cinquième film, La Guerre des boutons, un film qui a attiré près de 10 000 000 de spectateurs.
Comédie champêtre très rythmée qui permet à Louis de Funès d'exprimer toute son énergie et son talent comique, Ni vu ni connu est accumule les gags hilarants pour le plus grand plaisir des spectateurs.


Une comédie savoureuse

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma

Synopsis :


Dans le paisible village de Montpaillard, ce combat de coq va créer une véritable petite révolution au sein de la commune, un jeune professeur de piano, Armand Fléchard (Claude Rich), va assommer accidentellement le garde-champêtre, ce dernier est persuadé qu'il s'agit Léon Blaireau.
Désormais derrière les barreaux le braconnier ne peux plus ses méfaits, des méfaits qui commence à manquer aux notables des alentours car Léon Blaireau approvisionnait ces derniers en gibier et autres poissons.
De son côté Blaireau n'est pas si malheureux que cela dernière les barreaux, il tire même avantage de la situation, néanmoins beaucoup voudrait le voir dehors car la pénurie guette.

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Anecdotes :

Le film est basé sur le roman L'Affaire Blaireau d'Alphonse Allais.

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma

La musique du film a été composée par Jean Wiener (Knock, La vie est belle).

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Pour sa première année de sortie, le film attira plus 1 005 000 spectateurs, au total le film a été vu par plus de 2 500 000 spectateurs.

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma


Le film a été tourné aux studios Franstudio et à Semur-en-Auxois, en Côte-d'Or.

Ni vu ni connu

© Pathé Consortium Cinéma



wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Une Femme de notre temps
wallpaper-1019588
Sans Filtre ou Triangle of Sadness
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Hocus Pocus 2
wallpaper-1019588
Lily-Rose Depp en vedette de Nosferatu signé Robert Eggers ?