The Birdcage

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.


The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.


The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

Pourquoi voir Birdcage ?
La Cage aux folles d'Édouard Molinaro avec Ugo Tognazzi (La Grande Bouffe, Les Monstres) et Michel Serrault (Le Viager, Le Bonheur est dans le pré) dans les rôles titres a connu un véritable succès en France, tiré de la pièce de théâtre éponyme de Jean Poiret (La Foire aux cancres, Le Dernier Métro).
Le film franco-italien a également été un grand succès aux États-Unis, La Cage aux folles a d'ailleurs été le film en langue étrangère le plus vu aux États-Unis de 1980 à 1998, huit ans de visionnage qui n'ont pas laissé indifférent les producteurs américains.
Au vu du succès du film au pays de l'Oncle Sam, il n'est pas étonnant que Hollywood est décidé de réaliser un remake de cette comédie made in France, au commande de ce remake on retrouve Mike Nichols, réalisateur américains à qui on doit notamment Qui a peur de Virginia Woolf ? avec Elizabeth Taylor et Richard Burton, ainsi que Le Lauréat avec Dustin Hoffman, Katharine Ross et Anne Bancroft, ce film a permis Mike Nichols de remporté l'Oscar du meilleur réalisateur.
C'est donc en 1996 que sort sur les écrans The Birdcage avec dans les rôles principaux Robin Williams (Jumanji, Will Hunting) et Nathan Lane (Stand by Me, Stuart Little), on suit Armand (Robin Williams) qui dirige une boîte de travestis "The Birdcage", la star de cette boite se nomme Albert (Nathan Lane), star du show mais également compagnon d'Armand.
Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu'à ce que Val (Dan Futterman), le fils d'Armand, lui annonce qu'il se marie, Val explique à son père que ses futurs beaux parents ne sont autre que monsieur et madame Keeley, le père de famille, Kevin Keeley est un
sénateur conservateur aux idées bien arrêtées.
Pour ne pas compromettre le futur mariage de son fils, Armand accepte de ne pas être lui même lors du diner de rencontre des deux familles, Armand et Albert vont devoir se faire passer pour un couple hétérosexuel aux yeux de la belle-famille conservatrice.
Pour incarner le personnage de Renato Baldi camper par Ugo Tognazzi, c'est Robin Williams qui est choisi, Renato Baldi est renommé en Armand Goldman, après avoir joué dans Madame Doubtfire et Jumanji, deux films qui ont cumulé plus de 700 000 000 $ au box-office mondial, Robin Williams incarne divinement Armand Goldman, totalement investit comme à son habitude, le comédien originaire de Chicago livre une très belle performance, une performance subtile qui alterne entre émotion et rire incontrôlable.
Le rôle d'Albin Mougeotte alias Zaza Napoli, est confié à Nathan Lane, Albin Mougeotte est renommé en Albert Goldman, après avoir joué dans Stand by Me et Jeffrey, Nathan Lane est remarquable dans l'interprétation d'Albert, il est totalement dans l’excès, un excès qui est en parfait adéquation avec son personnage.
Pour interpréter monsieur et madame Keeley, on retrouve Gene Hackman (French Connection, Retour vers l'enfer) et Dianne Wiest (Edward aux mains d'argent, Independence Day),les deux comédiens sont en totale opposition avec le duo Williams/Lane, c'est d'ailleurs la force de ce duo, un humour pince sans rire moins expressif mas tout aussi efficace.
Concernant le reste du casting on retrouve Dan Futterman ( The Fisher King : Le Roi pêcheur, Big Girls Don't Cry... They Get Even), Calista Flockhart (Le Songe d'une nuit d'été, Ally McBeal), Hank Azaria (Heat, Godzilla) et Christine Baranski (Mamma Mia !, Le Grinch).
Les années 80 ont été marquées par le virus du sida, maladie méconnue à l'époque, les amalgames sont rapidement apparus, l'homophobie et la violence contre la communauté LGBT se sont répandus comme une trainée de poudre, les films des années 90 ne reniaient pas les personnages LGBT.
La plupart du temps ces personnages étaient associés au sida, on peut citer Philadelphia de Jonathan Demme ou encore Jeffrey de Christopher Ashley mais jusque là jamais un film ne montrait des personnages LGBT de manière positive sans ajouter une partie dramatique au personnage, The Birdcage est considéré comme la première comédie grand public sur des personnages LGBT sans thèmes sérieux.
En regardant The Birdcage il ne faut pas garder à l'esprit La Cage aux folles d'Édouard Molinaro, Birdcage est un remake, l'histoire est sensiblement la même mais le film de Mike Nichols possède son identité propre, un divertissement qui se regarde avec un plaisir non dissimulé.
The Birdcage n'est pas le film le plus connu de l'immense carrière de Robin Williams et pourtant cette comédie vaut le détour, remake d'une immense comédie française, The Birdcage réussi à s'éloigner du film original pour voler de ses propres ailes, une comédie généreuse qui doit sa réussite à son casting royal.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

Synopsis :


Armand dirige une boîte de travestis "The Birdcage", la star de cette boite se nomme Albert (Nathan Lane), star du show mais également compagnon d'Armand.
Tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu'à ce que Val, le fils d'Armand, lui annonce qu'il se marie, Val explique à son père que ses futurs beaux parents ne sont autre que monsieur et madame Keeley, le père de famille, Kevin Keeley est un
sénateur conservateur aux idées bien arrêtées.
Pour ne pas compromettre le futur mariage de son fils, Armand accepte de ne pas être lui même lors du diner de rencontre des deux familles, Armand et Albert vont devoir se faire passer pour un couple hétérosexuel aux yeux de la belle-famille conservatrice.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

Anecdotes :

Robin Williams était à l'origine choisi pour le rôle d'Albert, mais il voulait changer des personnages flamboyants et a demandé à jouer le personnage d'Armand.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

Mike Nichols a choisi Hank Azaria après l'avoir vu dans Quiz Show.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

 

Le casting du film comprend quatre lauréats d'un Oscar : Robin Williams, Gene Hackman, Grant Heslov et Dianne Wiest, ainsi qu'un nominé aux Oscars, Dan Futterman.


The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.

La chanson " I Could Have Danced All Night " est tirée du film de 1964 My Fair Lady.

The Birdcage

© 1996 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved.



wallpaper-1019588
Mort de Mylène Demongeot !
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 de James Gunn
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Indiana Jones and The Dial of Destiny de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour TÁR de Todd Field