Séries | LE FLAMBEAU – 15/20 | OUSSEKINE – 14/20 | KILLING EVE S04 – 11/20

Séries | LE FLAMBEAU – 15/20 | OUSSEKINE – 14/20 | KILLING EVE S04 – 11/20

LE FLAMBEAU - Minisérie (Canal+) - 15/20

Une réinvention réussie pour la génialement stupide série parodique de Jonathan Cohen. C'est aussi idiot que drôle, même les running gags les plus lourdingues passent (Elle est nulle, Anne). Quand une vanne tombe à côté, la suivante fonctionne. Et ils osent beaucoup !
Si certains reprochent au nouveau format de donner moins de temps d'écran à Marc, il offre au contraire plus de visibilité aux autres personnages et évite le côté répétitif de La Flamme. Ceux qu'on avait déjà rencontrés la saison précédente gagnent en épaisseur (Adele Exarchopoulos, Géraldine Nakache, Leila Bekhti), les nouveaux sont globalement très réussis (Mister V est une révélation).
J'ai plus ri qu'à La Flamme, et je ne m'y attendais pas. Drôlement bien joué.

OUSSEKINE - Minisérie (Disney+) - 14/20

Une série française ambitieuse pour Disney+. Oussekine offre une reconstitution solide de l'affaire, un peu scolaire mais éclairante. La mise en scène est appliquée et dispose des moyens nécessaires pour offrir à la série la qualité d'un très bon film d'auteur français. Le casting est particulièrement costaud. Elle revient en flash-back sur les évènements dramatiques de la nuit du 5 décembre 1986 mais aussi sur le parcours de la famille Oussekine entre l'Algérie et la France et comment Malik tentait d'y forger sa propre identité.
Le récit de son calvaire et du procès qui en suivit est bouleversant et évidemment révoltant. Il résonne forcément avec l'actualité et les multiples accusations de violences policières qui ont récemment secoué le pays. Quatre épisodes importants.

KILLING EVE S04 (Canal+) - 11/20

La saison de trop pour la série portée par Sandra Oh et Jodie Comer. Elle nous avait pourtant tant épaté par son ambiguïté, son sens de la surprise et sa réalisation stylée et singulière.
Seule demeure l'ambition esthétique, mais la complexité des personnages et la pertinence de l'intrigue se sont délités avec les saisons qui passaient.
L'histoire est confuse et de moins en moins cohérente, parfois même grotesque (ce jésus/villanelle totalement absurde...). On peut dater le moment où le show à commencer à battre de l'aile quand les enjeux sont devenus trop personnels. La dépression de Villanelle était une très mauvaise idée, affadissant le personnage. La relation entre elle et Eve est de plus en plus difficile à défendre pour les deux actrices, pourtant toujours excellentes, et ce malgré la parfaite adjonction de la non-moins parfaite Camille Cottin.
Un final qui fait pfffft.... "


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Une Femme de notre temps
wallpaper-1019588
Sans Filtre ou Triangle of Sadness
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Hocus Pocus 2
wallpaper-1019588
Lily-Rose Depp en vedette de Nosferatu signé Robert Eggers ?