Morbius

 Morbius :  Entre le bien et le mal, c'est une décision sanglante...

Morbius

Michael Morbius est atteint d'une grave maladie génétique. Lorsqu'il était enfant, il a rencontrer un jeune garçon atteint du même mal. Michael, très intelligent est envoyé faire des études mais promet à son ami, Lucien/Milo de trouver un remède. 

Des années plus tard, il est proche de réussir. Mais il teste sur lui même le remède. Cette expérience va avoir de lourdes répercussions sur lui. 

Il se retrouve guérit, mais il a été transformé en vampire. Il est plus fort, plus rapide, a une écholocation comme les chauves-souris, mais il a surtout un besoin irrépressible de sang. 

Il va alors lutter pour trouver une solution. Mais tout le monde n'a pas le même sens moral et les ténèbres peuvent engloutir les âmes les plus sensibles. 

Morbius

Attention ça va saigner...

Alors que nous nous remettons de la sortie de Spiderman No Way Home, Sony nous  propose de nous plonger de nouveau dans le Spiderverse et nous offre le premier film sur l'anti-héros Morbius.

A la fois sombre et tentant de se sortir de sa propre condition, Morbius a été partagé toute sa vie. Malade, dans une condition difficile, il a tout tenté pour se sauver et guérir les gens atteints de la même maladie. Il est même aller jusqu'à faire des expériences pas très "scientifiques". Mais en voyant les conséquences, il a voulu tout faire pour stopper les accidents et faire le bien.  

Entre ténèbres et espoir pour un avenir meilleur, Morbius est un film qui ne divise pas beaucoup, qui a déçu, mais qui n'est pas si mauvais ! 

Morbius
En effet, on me trouvera sans doute trop gentille, mais j'ai bien aimé l'ambiance. 

Le film est cliché, mais il fait son job. Il n'a pas l'ambition de concurrencer l'homme araignée, mais de faire connaître un nouveau personnage. 

J'ai trouvé Morbius plus intéressant que Venom !

Morbius
Le film utilise des revers que l'on connait. Il ne fait pas dans l'originalité, mais au final, on rit, on aime bien l'ensemble et on prend plaisir à découvrir une petite parcelle du Spiderverse. 

On a les frères ennemis, la jalousie, l'envie, l'amitié, la loyauté, le bien contre le mal...

Le scénario ne brille pas par la nouveauté. La réalisation est basique et les effets spéciaux sont entre deux. 

Il n'a pas le budget d'un Marvel et ça se voit, mais il se défend quand même pas mal. 

J'ai aimé l'écholocation et les effets quand il vole. 

Ce qui sauve surtout le film, c'est son casting. 

Morbius
Jared Leto donne vie au vampire vivant et offre un personnage attractif et intriguant. Comment va-t-il s'en sortir pour ne pas sombrer.Morbius
Matt Smith est un méchant pas vraiment méchant mais qui donne le change. Un poil trop dans l'excès. Mais son personnage ayant été restreint toute sa vie, il se lâche autant qu'il peut ! Morbius
Adria Arjona donne la touche d'ostéogène. Vraiment sous traitée et qui aurait pu être plus présente et plus forte. Dommage. L'actrice avait l'air de pouvoir donner le change.Morbius
Jared Harris est le mentor, l'ami, la figure paternelle et ce qui va faire pencher la balance. Il a la tête du méchant, mais sait parfaitement saisir l'opportunité d'être le gentil. Un bon acteur ambivalent. 

Pour finir, Tyrese Gibson est le flic qui pense faire son devoir avant tout mais qui va se trouver au milieu d'un combat qui va le dépasser. Je pense qu'ils avaient une autre idée pour lui qui a été avortée. La suite, s'il y a, nous dira si j'avais raison ou pas ... ^^

Au total, Morbius est un film pop corn, un nouveau personnage qui ouvre la porte d'un nouvel univers dans la multivers de Spiderman ! Pas le meilleur, mais pas le pire non plus. Si vous aimez les vampires vous ne serez pas déçus, mais pas emballés non plus. Les fans de l'univers Spiderman seront contents ! 

Un film dans la moyenne.

A bientôt !

PS ; Il y a 2 scènes poste génériques. 1 qui ne sert à rien, la seconde qui pourrait annoncer quelque chose d'alléchant et de très attendu ! A suivre ! 

Bande annonce : 



wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Engagés
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Days