Le chant du loup

Le chant du loupY'a un loup dans ce film

Par le biais de Antonin Baudry, ancien diplomate, le cinéma français se lance dans le film de sous-marin ; une première. Pour un premier film, Baudry déroule un scénario assez bien construit malgré des invraisemblances et une dramaturgie à la sauce US. Sa mise en scène permet de tenir le spectateur en haleine et c’est peut-être là l’essentiel, livré un thriller attirant à défaut d’être captivant. C’est bien le problème majeur du film, un peu mou pour un film à suspense et un peu trop pauvre et cliché pour être un film phare sur le rôle du sous-marin d’attaque dans la dissuasion nucléaire. Et cet entre deux en fait un film bancal que l’on ne sait comment aborder. Sur la dissuasion nucléaire qui dérape et qui pourrait déclencher une guerre totale, on est bien loin du « Docteur Folamour » de Kubrick. Au cours du film, je me suis aussi demandé comment pour un premier film Antonin Baudry est parvenu à réunir un casting aussi impressionnant ; même si les noms sur l’affiche rendent le film bankable, certains ne paraissent pas être à l’heure place.

Un moment sympa de cinéma pop corn du dimanche soir. Pas plus.

Sorti en 2019

Ma note: 11/20


wallpaper-1019588
The Vigil
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour Violent Night de Tommy Wirkola
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Amina Bella
wallpaper-1019588
Novembre (2022) de Cédric Jimenez