Les amants sacrifiés

Les amants sacrifiésSolide mais désuet

Lion d’Argent à Venise, le dernier Kurozawa, qui sort ici de sa zone de confort pour un film romantico historique, est comparé par beaucoup à un suspense hitchcockien. Quel compliment pour un film au scénario retors comme un bon hitch mais à la réalisation éculée qui ferait penser que le film est resté bloqué dans les 50’s comme un bon vieux hitch. De facture très classique, cette histoire de couple dans un Japon de la seconde guerre mondiale ayant rejoint l’Allemagne et l’Italie et attendant l’attaque américaine imminente, avait tout pour emporter les spectateurs. Surtout que ce pan de la seconde guerre mondiale, vu du côté japonais, n’a pas été très exploité par le cinéma. Mais le metteur en scène semble si étranger aux intentions et à la psychologie de ses personnages, il illustre un scénario bien construit plus qu’il ne le transcende. Un film qui se déroule sans âme.

Sorti en 2021

Ma note: 10/20


wallpaper-1019588
Première image officielle pour Indiana Jones 5 de James Mangold
wallpaper-1019588
Vers une adaptation du jeu vidéo Gran Turismo signée Neill Blomkamp ?
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #138. Unlawful Entry
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Requin