[CRITIQUE] : Debout les femmes !

[CRITIQUE] : Debout les femmes !

Réalisateurs : François Ruffin et Gilles Perret
Acteur : -
Distributeur : Jour2Fête
Budget : -
Genre : Documentaire.
Nationalité : Français.
Durée : 1h25min
Synopsis :
" Mais qui m’a mis cette tête de con ? " Ce n'est pas le grand amour entre le député En Marche ! Bruno Bonnell et l’insoumis François Ruffin. Et pourtant... C'est parti pour le premier "road-movie parlementaire" à la rencontre des femmes qui s’occupent de nos enfants, nos malades, nos personnes âgées. Ensemble, avec ces invisibles du soin et du lien, ils vont traverser confinement et couvre-feu, partager rires et larmes, colère et espoir. Ensemble, ils vont se bagarrer, des plateaux télés à la tribune de l’Hémicycle, pour que ces travailleuses soient enfin reconnues, dans leur statut, dans leurs revenus. Et s’il le faut, ils réinventeront l’Assemblée…


Critique :

Odyssée road moviesque amère et militante jusqu'au bout de la pellicule, #Deboutlesfemmes se fait autant coup de gueule que cri du coeur, dont la vérité poignante qui s'en dégage tente, peut-être naïvement il est vrai, de réparer une injustice sociale impardonnable. pic.twitter.com/fLeLlXDEz7

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) October 13, 2021


On avait laissé le tandem de cinéaste Gilles Perret/François Ruffin il y a tout pile deux ans et demi maintenant, avec J'veux du Soleil, plongée road moviesque digne et réflexive au coeur du quotidien des Gillets Jaunes, dont le pouvoir d'expression a lentement mais sûrement été réprimé/caricaturé par l'abattage incessant des chaînes d'information.
Ode salutaire à la solidarité, sensible et coloré peignant avec tendresse - et un petit esprit taquin - une détresse sociale qui est encore plus actuelle aujourd'hui, crise du Covid-19 oblige.
Dans la même veine de road movie socialo-engagé (voire même parlementaire, de la bouche même ses deux cinéastes) un brin fauché mais déterminé, le duo nous revient avec le tout aussi réussi - voire même plus - Debout les Femmes !, mise en images enthousiaste et sans pathos de leurs rencontre avec des travailleuses de l’ombre qui font tenir debout notre pays, sans la considération qui leur est dû.

[CRITIQUE] : Debout les femmes !

Copyright Gilles Perret - Les 400 clous 001


Suivant caméra à l'épaule les pérégrinations quasi-buddy moviesque (et même un chouïa potache) de Ruffin, député de la France Insoumise, et de son compagnon d'infortune Bruno Bonnell - député La République en Marche -, passant de frères ennemis (avec des " têtes de cons " qui volent) à larrons en foire au fil du récit; le film, frappé par les affres de la pandémie et du premier confinement, tend le micro à celles que l'on entend peu (des travailleuses pauvres, allant des auxiliaires de vie aux gardes- malades, en passant par les nourrices, les femmes de ménage,...), celles que le président Macron promettait de ne pas oublier car elles " tiennent le pays ", mais qui vivent dans la précarité et la dureté d'un oubli social qui fait mal.
Ces femmes qui ne regardent pas les heures de travail (souvent démesurées à la vue de leur salaire, souvent risible), qui mettent en péril leur santé et même leur foyer/vie de famille, pour le bien des autres.
Amer et militant jusqu'au bout de la pellicule, Debout les Femmes ! se fait autant coup de gueule que cri du coeur, dont la vérité poignante qui s'en dégage tente, peut-être naïvement il est vrai (mais nous avons besoin de cette naïveté/espoir), de réparer une injustice sociale impardonnable, en clouant le bec du cynisme abject de la politique en place.
Un effort très mis en scène certes, mais tout aussi sincère et important.

Jonathan Chevrier 
[CRITIQUE] : Debout les femmes !

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : L’Événement
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le Traducteur
wallpaper-1019588
Nouvelles images officielles pour Matrix Resurrections de Lana Wachowski
wallpaper-1019588
Nouvelles images officielles pour Spider-Man : No Way Home de Jon Watts