[CRITIQUE] : La Famille Addams 2 : Une Virée d’Enfer

[CRITIQUE] : La Famille Addams 2 : Une Virée d’Enfer

Réalisateurs : Greg Tiernan et Howard Vernon
Avec : avec les voix de Charlize Theron, Oscar Isaac, Chloë Grace Moretz,...
Distributeur : Universal Pictures International France
Budget : -
Genre : Animation, Famille, Comédie.
Nationalité : Américain
Durée : 1h33min
Synopsis :
Dans cette nouvelle aventure, on retrouve Morticia et Gomez perdus face à leurs enfants qui ont bien grandi, ils sautent les repas de famille, et ils passent leur temps rivé à leurs écrans. Pour tenter de renouer les liens familiaux, ils décident d’embarquer Mercredi, Pugsley, Oncle Fétide et toute la bande dans leur camping-car hanté et de prendre la route pour les dernières tristes vacances en famille. Leurs aventures à travers les Etats-Unis les sortent de de leurs repères familiers et les plongent dans des situations hilarantes avec leur iconique cousin, La Chose, bientôt rejoints par de nouveaux personnages farfelus. Mais qu’est-ce qui pourrait mal finir ?



Critique :

Méli-mélo informe d'interludes musicaux, de références lolilol à la pop-culture et d'éclairs slapstick ternes, #LaFamilleAddams2 dénigre le mélange savoureusement macabre et irrévérencieux chères à Charles Addams, pour se complaire dans une paresse grotesque jamais vraiment drôle pic.twitter.com/eAZVSoJMo5

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) October 10, 2021

Force est d'admettre que l'idée n'était pas trop conne sur le papier de confier un reboot animé de La famille Addams, au tandem derrière le sympathiquement décomplexé (mais affreusement perfectible) Sausage Party, l'exécution elle, ne transpirait absolument pas la même limonade, avec une animation certes élégante (au moins tout autant que son classieux casting vocal), mais plombé par une attention turbo-débile de faire du film le strict opposé du formidable diptyque de Barry Sonnenfeld, soit un divertissement Illumination-esque et anti-satirique dénué de toute substance.
Un sous-Moi, Moche et Méchant qui s'est avéré une affaire étonnamment fructueuse au box-office, raison pour laquelle une suite encore moins inspirée s'en vient envahir nos salles obscures, à l'approche des vacances de la Toussaint, toujours chapeautée par Greg Tiernan et Howard Vernon.

[CRITIQUE] : La Famille Addams 2 : Une Virée d’Enfer

Copyright 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.


Déterrant les Addams du pauvre cercueil en colza plein d'urine dans lequel ils gisent, pour les embarquer dans une aventure aussi fine qu'une feuille de papier cul Lotus (et principalement articulée sur un avocat pourchassant le clan afin de faire subir à Mercredi un test ADN), le récit n'est qu'un méli-mélo informe d'interludes musicaux (quelques bons et énergiques tubes célèbres), de références lolilol à la pop-culture et d'éclairs slapstick profondément ternes - expurgé de tout l'humour typiquement sec de la famille.
Sous couvert d'une vision PG castratrice et consensuelle, La Famille Addams 2 dénigre le mélange savoureusement macabre d'étrangeté et d'irrévérence chères aux dessins originaux de Charles Addams, et se complait dans une paresse grotesque que ne vient même pas relever une animation soignée.
Alors certes, c'est toujours un poil plus digeste que le premier opus, mais quand-même, les enfants méritent mieux que cela, et les parents aussi...
Jonathan Chevrier 
[CRITIQUE] : La Famille Addams 2 : Une Virée d’Enfer

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : L’Événement
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le Traducteur
wallpaper-1019588
Nouvelles images officielles pour Matrix Resurrections de Lana Wachowski
wallpaper-1019588
Nouvelles images officielles pour Spider-Man : No Way Home de Jon Watts