Dune : Part 1

 Dune : Part 1 : Le destin d'un homme pour sauver l'univers. Grandiose ! 

Dune : Part 1Paul Atréides est le fils du Duc Leto Atréides qui a été désigné pour s'occuper de la planère Arrakis par l'empereur. Sur cette planète se trouve l'épice, la substance la plus précieuse de l'Imperium.

Paul fait des rêves de cette planète qu'il ne comprend pas. Mais il est attiré par ce monde de sable et par une jeune fille qu'il voit en rêve. 

Arrakis qui était dirigée jusque là par la maison Harkonnen, est peuplée d'une tribu, les Fremens qui vit au fond du dessert avec sa culture et ses croyances. Ces derniers luttent pour sauver la planète du joug de l'imperium et des Harkonnen. 

Alors qu'ils prennent en main l'exploitation, les Atréides sont victimes d'une attaque qui va changer pour toujours le destin de Paul et de l'univers.

Dune : Part 1

Bienvenue dans le monde de Dune et de son incroyable adaptation.

Pour ceux qui ne savent pas, Dune est une série de 5 livres de Frank Herbert. Livre de science fiction le plus vendu au monde, il a été un pilier et un tournant dans le genre.

Je n'ai pas lu les livres et je n'ai pas vu la première adaptation film du livre, donc, je ne pourrai pas faire un comparatif avec l'œuvre originale. Et quelque part, ce n'est pas plus mal.

Dune est un univers riche, dense, complexe et qui peut dérouter un peu au premier abord. 

Il faut plonger dans cette histoire et s'ouvrir aux différents personnages, différentes histoires, à sa religion et à sa culture pour voyager au cœur de cette saga passionnante.

Dune : Part 1

Parce que oui, Dune est un voyage à la fois religieux, politique, militaire et spirituel pour un personnage qui ne pensait pas être destiné à de si grandes choses.

Paul va grandir et même s'émanciper de son éducation tout en rendant hommage à tout ce qu'il a appris de la part de ses maîtres d'armes ou de sa mère.

C'est un voyage initiatique pour ce garçon qui voit la route de son destin s'ouvrir devant lui au fur et à mesure.

Dune : Part 1

Au premier abord, le film peut paraître dense, mais la gestion du temps, de l'histoire, des dialogues et du rythme font que le film est fluide et lisse.

Le rythme est d'ailleurs une question qui m'a fait tiqué. Probablement le seul défaut du film pour moi et encore, je le trouve discutable. J'ai trouvé des longueurs dans le temps. Le film fait 2h36. Et le rythme s'étire. Mais au final, j'ai trouvé que c'était justifié car en fin de compte cette lenteur donne forme et profondeur à la splendeur de la planète Arakis.  

Ces paysages de sable infinis, la musique et ce rythme renforcent l'ampleur de l'histoire. L'importance du moment pour Paul à chaque étape. Ils renforcent les changements et laissent le temps au spectateur d'en prendre toute la grandeur. 

Parce que ce film est immense. 

Dune : Part 1

Que ce soit par son histoire complexe, par ses paysages (quasiment tous en prises de vues réelles), son rythme, sa réalisation, Dune n'est pas juste un blockbuster, mais un film à part qui marquera son temps et qui redore cette saga réputée inadaptable à l'écran.

Le scénario est donc dense, mais le rythme permet une absorbions idéale. Presque comparable à votre première rencontre ave l'univers de Game of Thrones ! ^^ 

Les décors et la photographie du film sont juste parfait. 

Dune : Part 1

Les prises de vues sont magnifiques et le traitement des couleurs.... extraordinaires. 

Les effets spéciaux sont tout aussi beaux. 

Et la simplicité des effets et des choses liés à la science fiction donne encore une impression de fluidité et de douceur pour mieux faire passer la lourdeur et la complexité de l'histoire. 

La réalisation de Dennis Villeneuve est géniale. Au service de son histoire, il met en avant chaque aspect important pour son film. Que ce soit ses héros, les décors, l'espace, le temps, la musique  et même les silences, l'ensemble est harmonieux et parfait.

Quant à la musique signée Hans Zimmer, une merveille à chaque scène.

Dune : Part 1

Au casting, il y a du très lourd.

Sont présents : 

Timothée Chalamet (Call me by your name), Rebecca Ferguson (Mission Impossible 5 et 6),  Oscar Isaac (Star Wars 7,8 & 9), Jason Momoa (Aquaman), Stellan Skarsgård (Millenium), Josh Brolin (Avengers), Javier Bardem (No Country For Old Men), David Bautista (Les Gardiens de la Galaxie), Zendaya (Euhoria), Charlotte Rampling (Spy Game)...

Chaque acteur donne son meilleur. Du transcendant, à la force, en passant par la sensibilité, la combativité voir la bestialité, tous sont au sommet de leur art et donnent vie à ces personnages charismatiques.

Dune : Part 1

Au total, Dune est un film exceptionnel. A la fois pure, fort, dense et complexe, il nous entraine dans son univers et nous donne envie d'en savoir tellement plus. Il tend vers un équilibre quasi parfait.

Il est divisé en deux partie et si cette première marche bien, la seconde devrait être tournée l'an prochain pour une sortie en 2023 voir 2024 ! 

Je vous le conseil fortement pour vous évader, voyager et rêver ! 

Et vive les yeux bleus ! 

Bon film ! 

Dune : Part 1

Bande annonce : 



wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le Calendrier
wallpaper-1019588
Gillian Anderson au casting de The Pale Blue Eye signé Scott Cooper ?
wallpaper-1019588
Awkwafina au casting de Renfeld signé Chris McKay ?
wallpaper-1019588
David Dastmalchian au casting de Boston Strangler signé Matt Ruskin ?