L’ORIGINE DU MONDE (Critique)

L’ORIGINE DU MONDE (Critique)

L’ORIGINE DU MONDE (Critique) SYNOPSIS: Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son coeur s'est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d'explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime...

La comédie française est un tel boxon que de tenter de l'analyser ou de l'introduire serait une perte de temps faramineuse et une douloureuse balle dans le pied qu'on ne s'imposera pas - rassurez-vous. S'il est rare de voir des produits originaux du genre pointer le bout de leurs nez, c'est bel et bien le cas de la première réalisation de Laurent Lafitte, se dédoublant de part et d'autre de la caméra pour adapter la pièce de théâtre de Sébastien Thiéry empruntant son nom au célèbre tableau de Gustave Courbet qui fait poindre de nombreuses interrogations quant au déroulé de cette intrigue. L'Origine du Monde raconte la vie monotone et insipide de Jean-Louis, avocat au mariage essoufflé qui se rend un jour subitement compte que son cœur ne bat plus. Lors d'une visite chez la coach spirituelle de sa femme Valérie, celle-ci leur apprend qu'il n'y a qu'un seul moyen de faire repartir son cœur et qu'ils ont trois jours pour mener à bien leur tâche. Et ça serait facile si la tâche en question ne confrontait pas Jean-Louis au tabou originel...

L’ORIGINE DU MONDE (Critique)
Laurent Lafitte déploie avec son long-métrage radical et un peu taré toute une esthétique du film à la française, entre le vaudeville " théâtre filmé " et les saynètes en huis-clos tout en se permettant une réalisation sobre mais efficace. De son aspect formel maîtrisé, Lafitte en tire tous les éléments lui permettant de déclencher son intrigue via une improbable suite d'évènements faisant naître autant de gags absurdement démesurés. Car L 'Origine du Monde est foncièrement trash et jusqu'au-boutiste dans la livraison assidue et cartoonesque de séquences humoristiques toutes plus inattendues et choquantes les unes que les autres. Le rire en est limpide dans ce train lancé à toute vitesse qui déchaîne son sens de l'humour pour suivre cette galerie colorée de personnages tout droits sortis d'une très obscure bande-dessinée qui ne recule devant rien pour maintenir à flot l'équilibre décomplexé et peu conventionnel de l'ensemble. Mais à trop vouloir en faire, L'Origine du Monde finit par fatalement un peu tourner en rond dans ses séquences finales qui ne trouvent plus la surprise et qui finissent même par paraître gratuites. De même que certains gags moralement questionnables qui rentrent dans la sphère de cet univers aux règles terriblement absurdes qui oublient toutes les conventions et les acquis, sans jamais trop se poser des questions sur le genre d'images créées par de telles scènes.

L’ORIGINE DU MONDE (Critique)
Cependant, difficile de nier la portée de la puissance comique de ce premier film habilement mis en scène et au casting éclatant, mené par un délicieux duo Laffite/Viard en grande forme qui semble beaucoup s'amuser dans cette aventure aussi ludique que décapante. Suit également le génial Vincent Macaigne qui donne beaucoup de lui dans ce rôle de vétérinaire benêt qui se retrouve emporté dans une improbable quête. Le film compte également les formidables Nicole Garcia et Hélène Vincent dans les rôles de Margaux la coach de vie et de la (pauvre) mère de Jean-Louis nourrissant des interactions savoureuses.

L’ORIGINE DU MONDE (Critique)
Condensé absurde, théâtral et fondamentalement burlesque de trash, de comédie foutraque et de quiproquos à la chaîne, L'Origine du Monde est une comédie rare et inhabituelle qui se drape de ses plus beaux complexes freudiens pour nous dévoiler la quête spirituelle d'un homme à la recherche du battement de son cœur. Dans cette fable cartoonesque et radicale qui ne se refuse jamais les plus improbables excès, Laurent Lafitte signe un premier film étonnant qui s'essouffle à terme, mais qui ne manque jamais le coche du rire gras qu'il communique avec une malice évidente en mettant à nu la comédie française.

L’ORIGINE DU MONDE (Critique)

Titre Original: L'ORIGINE DU MONDE

Réalisé par: Laurent Lafitte

Genre: Comédie

Sortie le: 15 septembre 2021

Distribué par: StudioCanal

L’ORIGINE DU MONDE (Critique) BIEN


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche FR pour Le Dernier Duel de Ridley Scott
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson
wallpaper-1019588
[C’ÉTAIT DANS TA TV] : #27. Street Hawk
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai aimé vivre là