Mystère à Saint-Tropez (2021) de Nicolas Benamou

Voici un film estampillé Christian Clavier dans toute sa grandeur ! (ironie !), un projet via sa société de production Ouillle Productions et qui est à l'origine un projet de film où il retrouverait le réalisateur-scénariste Jean-Marie Poiré après plusieurs succès ensemble de "Le Père Noël est une Ordure" (1982) à "Les Visisteurs : la Révolution" (2016) en passant par "L'Opération Corned Beef" (1991) et "Les Anges Gardiens" (1996). Mais si ce projet semble dater de plusieurs années cela fait aussi quelques années que les deux hommes se sont plus ou moins éloignés l'un de l'autre. Si Poiré est toujours crédité au scénario il a donc laissé sa place derrière la caméra et c'est finalement Nicolas Benamou qui réalise. Ce dernier est un réalisateur tout aussi rompu à la comédie populaire comme le dyptique "Babysitting" (2014-2015) avec Philippe Lacheau et plus récemment (2016). Si le scénario a été écrit par le duo Poiré-Clavier, il va connaître quelques modifications en collaboration avec Benamou lui-même et Jean-François Halin surtout connu pour avoir signé les "OSS 117" (2006-2021) de Michael Hazanavicius et de Nicolas Bedos pour "... Alerte Rouge en Afrique Noire" qui sort bientôt en salles, mais aussi coupable de quelques autres films qu'il vaut mieux ne pas citer... Eté 1970 le milliardaire Claude Tranchant invite comme à son habitude quelques amis de la Jet Set et du show-business. Mais un accident survient avec leur décapotable qui s'avère avoir été sabotée. Madame Tranchant semble avoir été visée mais c'est un ami qui a été victime bien que survivant. Monsieur Tranchant étant un ami du ministre Chirac, le chef de la police dépêche sur les lieux le commissaire Boulin, mais son meilleur élément mais le seul disponible en cette période de vacances. Aussi sûr de lui qu'incompétent il va se faire passer pour un employé pour tenter de démasquer le coupable...

Mystère à Saint-Tropez (2021) de Nicolas Benamou

A l'instar de l'équipe à l'écriture, la grande majorité du casting sont des acteurs qui se connaissent très très bien, ayant joué plusieurs fois ensemble sur d'autres films, notamment et surtout dans les films de Benamou et Poiré justement. Le commissaire est donc incarné par Christian Clavier en ce moment à l'affiche d'une autre comédie avec "Kaamelott : Premier Volet" (2021) de et avec Alexandre Astier. Son supérieur est interprété par son compère Gérard Depardieu vu récemment dans le drame (2021) de Lucas Belvaux. Le milliardaire est incarné par Benoît Poelvoorde bientôt en salles avec deux autres films, "Profession du Père" (2021) de Jean-Pierre Améris et "Comment je suis devenu Super-Héros" (2021) de Douglas Attal. Son épouse est jouée par Virginie Hocq vue dans "Le Petit Spirou" (2017) de Nicolas Bary et "Deux Moi" (2019) de Cédric Klapisch. Parmi les employés ou hôtes de Tranchant citons Thierry Lhermitte Splendid man à l'instar de son ami Clavier vu récemment dans le navet "Brutus vs César" (2020) de Kheiron, Nicolas Briançon vu dans (2019) de Alexis Michalik et (2020) de Ludovic Colbeau-Justin, l'inénarrable Rossy De Palma égérie de Pedro Almodovar vu dernièrement dans le film français "Une Sirène à Paris" (2020) de Mathias Malzieu, puis enfin Vincent Desagnat et Jérôme Commandeur qui sont quasiment de tous les films de Nicolas Benamou... De l'affiche laide mais parlante au speech et au genre déclaré, sans compter la référence annoncée aux films de Blake Edwards, on sait d'ores et déjà que la troupe nous emmène sur une satire plus ou moins claire des films de Clouzeau, Maigret et autre Hercule Poirot.

Mystère à Saint-Tropez (2021) de Nicolas Benamou

Malheureusement force est de constater que malgré la réunion de grands noms de la comédie française cette comédie prend l'eau de toute part. On peut même dire que ce n'est pas avec ce film que Clavier va sortir de sa torpeur puisqu'il n'a rien fait de probant en son nom personnelle depuis des lustres. Ses derniers succès sont des films d'autres auteurs. Le prologue est sympa avec un générique joyeux et stylé mais dans le même temps on a les oreilles qui saignent à cause de deux personnages insupportables, ceux joués par Desagnat et Commandeur. Quel est cette idée saugrenue et stupide de se grimer aussi grossièrement et, surtout, de modifier sa voix de façon aussi bête et inutile comme le ferait un enfant en jouant avec ses copains ?! Mais le pire n'est pas là, puisque rien ne va des dialogues aussi indigestes que peu inspirés, des gags qui tournent en rond reposant surtout sur le commissaire gaffeur (très original entre le pied dans le râteau, le vomi et autres maladresses du même genre) sans compter des erreurs simplistes et primaires sur son patronyme pas plus digne que la cour de récré. Ajouté à cela techniquement on n'est pas mieux servi, la photographie est hideuse, sans attrait qui font des décors une sorte de cartons pâtes de studio. Le film est si médiocre que le dossier de presse indique que 1970 est pleine période Yéyé, faut-il leur rappeler que cette période culte est déjà finie depuis quelques temps ! (Yéyé environ 1960-1966). En conclusion un film râté, mal écrit, souvent mal joué, mal réalisé, qui serait bon pour Nanarland si seulement l'équipe ne pensait pas réellement à leur réussite. A oublier et à éviter.

Note :

Mystère Saint-Tropez (2021) Nicolas Benamou

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche FR pour Le Dernier Duel de Ridley Scott
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Licorice Pizza de Paul Thomas Anderson
wallpaper-1019588
[C’ÉTAIT DANS TA TV] : #27. Street Hawk
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai aimé vivre là