[CRITIQUE] : Irma " Soeurs à la fin du monde "

Réalisateur/trice : Vinicius Lopes et Luciana Mazeto
Acteurs : Maria Galant, Anaís Grala Wegner, Felipe Kannenberg,...
Distributeur : Wayna Pitch
Budget : -
Genre : Drame.
Nationalité : Brésilien.
Durée : 1h28min
Synopsis :
Lorsque la maladie de leur mère s’aggrave, deux soeurs se rendent dans le sud du Brésil à la recherche de leur père. Sur la route, entre fantômes, super pouvoirs et dinosaures, la plus jeune ne se doute de rien, mais sa grande soeur sait que plus rien ne sera jamais comme avant. Alors que l'astéroïde WF42 se dirige vers la terre, le paysage apparaît sous une lumière rose inconnue, le vent souffle et le voyage dissout la frontière entre le monde intérieur et extérieur.


Critique :

On se laisse bercer tranquillement dans l'univers adolescent coloré et loin des clichés du genre déployé par #Irma, un joli premier film facon coming of age dont la douceur vient de son duo d’actrices, Maria Galant et Anaís Grala Wegner, filmées à fleur de peau. (@LeoIurillo) pic.twitter.com/xI83YCMUmZ

— Fucking Cinephiles (@FuckCinephiles) June 14, 2021

Vinicius Lopes et Luciana Mazeto proposent un coming of age atypique. Le film nous offre une expérience intimiste à la limite de plusieurs genres. Ana, la grande, et Julia, la petite, forment un tandem des plus attendrissant. Nous les suivons dans leurs attentes qui semblent sans fin tant aucun indice ne nous est donné sur leur destination. Échanges complices dans un trajet d'autobus monotones, jeux d’enfants innocents près d’un lac qui semblent hors du temps, attente sur la terrasse ensoleillée d’un café d’une ville qui paraît inhabitée, errance nocturne où elles se rêvent autre.
Nos deux héroïnes semblent flotter dans un univers qui échappe au présent. Le spectateur est témoin, presque en temps réel de leurs errances.

Copyright Wayna Pitch


Mais le film ne restera pas bloqué dans cette nimbe, et c’est l'âge adulte, qui viendra les y déloger, tel la fin du monde annoncée par le titre. Nos deux dinosaures se verront déloger de la vallée des merveilles et contraint d’affronter la météorite, personnifiée par cette figure paternelle malvenue. La métaphore filée du film est traitée avec beaucoup de subtilité et permet au spectateur une immersion douce dans l’univers coloré, mais aussi inquiétant, qu’est le passage à l’age adulte conjugué au féminin.
La douceur du film vient tout autant du duo d’actrices, Maria Galant et Anaís Grala Wegner, filmées à fleur de peau, que de la photographie qui se permet des ambiances à la limite du fantastique. On se laisse bercer tranquillement dans cet univers adolescent loin des clichés du genre. Un joli premier film et une découverte brésilienne sympathique qui saura surement charmer un public estival.
Éléonore

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[Festival de Cannes 2021] “Les Olympiades” de Jacques Audiard
wallpaper-1019588
Bande annonce VF pour King Richard de Reinaldo Marcus Green
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Flag Day de Sean Penn
wallpaper-1019588
Nouveau teaser trailer pour West Side Story de Steven Spielberg