Anna (2019) de Luc Besson

Film réalisé et écrit par Luc Besson, Anna sorti en 2019, reprend quelques figures déjà connues des films de Besson ; femme forte, personnalité intelligente, tueuse à gage à l'instar des films "Nikita" ou "Lucy".

Anna, jeune russe paumée cherchant à se libérer du joug d'un petit ami drogué et délinquant, va se faire recruter par le KGB. Après différentes missions, elle se fait coincer par la CIA pour être agent double avec à la clé une liberté que le KGB lui a refusé. Mission périlleuse, doubler le KGB pour éliminer celui qui est à la tête du service qui a fait éliminer 9 agents américains 5 ans plus tôt.

Luc Besson ne fait pas de nouveauté dans ce film et nombre des scènes d'action sont assez répétitives et ne sont pas sans rappeler "Nikita" particulièrement sur la mission de la jeune recrue du KGB. Les allers et retours dans le passé essaient de créer un rythme et différents suspens mais là encore le manque de profondeur du film, tant dans l'écriture de l'histoire que dans l'écriture des personnages, ne suffit pas à donner de l'intérêt à ses effets qui finalement tombent à l'eau. Le film se perd quelques fois dans des clichés artistiques - mannequinat et photographe - pour donner des minutes supplémentaires au film sans rien apporter à l'intrigue voire même à rajouter des scènes inutiles.

Un autre reproche à faire au film, le film basé sur des personnages russes dans un univers au cœur de l'Union Soviétique est très mal intégré, impression que la culture slave de l'époque échappe au réalisateur. L'idée des matriochkas annoncée dans la bande annonce n'est qu'un prétexte pour donner une intrigue au personnage principal mais qui tombe à l'eau faute de développement.

Le rôle principal est donné à Sasha Luss, mannequin et actrice russe qui avait déjà tourné avec Besson dans "Valérian et la cité des mille planètes". Personnage un peu fade, l'actrice n'apporte pas vraiment de relief, on s'ennuie un peu de sa performance avec un surjeu évident dans quelques scènes. Heureusement dans les figures féminines, Helen Mirren est irréprochable. La gente masculine incarnée par Luke Evan et Cillian Murphy ne laisse pas vraiment de trace dans le film mais figurent comme des pions pour faire avancer l'intrigue.

Un film pour passer le temps un dimanche soir, quand on ne sait pas trop quoi regarder... Une réalisation ni bonne ni mauvaise de Besson mais loin des excellents "Léon" et "Le Grand Bleu".

Avis de Selenie ICI !

Anna (2019) Besson

Anna (2019) de Luc Besson

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
Vers une suite à Greenland - Le Dernier Refuge de Ric Roman Waugh ?
wallpaper-1019588
À Couteaux Tirés : Jessica Henwick au casting de la suite signée Rian Johnson ?
wallpaper-1019588
Bande annonce VOST pour Onoda - 1000 nuits dans la jungle de Arthur Harari
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Gagarine