Les Mitchell contre les machines

 Les Mitchells contre les machines : Quand la différence est une force, la famille en sort grandit.

Les Mitchell contre les machines

Dans la famille Mitchells, on a le père, Rick, fan de nature, la mère, Linda, prof super active, la fille, Katie, accro au ciné et à l'imaginaire, le fils, Aaron, fan des dinosaures, et pour finir, Mochi, le chien au strabisme prononcé mais adorable  Ils s'aiment, mais ne se comprennent pas.

Quand Katie est admise à l'université en Californie, elle n'a qu'une hâte, partir pour ne plus jamais revenir. 

Après une nouvelle dispute, son père décide pour renouer les liens de la famille, de faire le voyage tous ensemble en voiture. 

C'était sans compter sur une IA qui veut se venger se son créateur. PAL enlève tous les humains grâce aux robots dernière génération. Mais avec leur malhabileté, leurs défauts et leur dysfonctionnalité, les Mitchells arrivent à se s'échapper et décident de sauver le monde. C'est parti pour un périple des plus tordant.

Les Mitchell contre les machines

Ce film de la firme Sony devait au départ sortir au cinéma sous le nom Déconnectés. 

Et notre gentille crise sanitaire se faisant, Netflix a récupérer les droits et a commencé à le diffusé le 30 avril.

C'est donc avec joie et quelques fous rire que j'ai découvert ce nouvel opus.

Les Mitchell contre les machines

Ce film est une jolie compilation de moments drôles, tendres, un peu fous, tout comme le montage du film qui alterne les prises de vues réelles, le dessin animé 2D et 3D. Et même les filtres écrans de téléphone !

Ils ont voulu montrer que la dérive de l'utilisation intensive des technologies, des réseaux, et de leur réalité arrangée. Ils ont voulu démontrer que ce n'était pas la "vraie vie". Mais aussi qu'un peu, beaucoup d'imagination et une association de dons discordants peuvent être la solution à tous les problèmes.

Les Mitchell contre les machines

Ce film d'animation aborde de jolis thèmes comme la différence, l'acceptation, l'imaginaire, l'évolution, la famille. 

Le scénario utilise de bons outils et de bons leviers pour passer de situations absurdes à des moments d'émotions.

On rigole bien avec tous les personnages. Pas de vraies surprises, mais de vrais bons moments.

Les Mitchell contre les machines
Les héros sont un peu caricaturaux par moments, mais on aime de suite la différence de chacun. Et le tout est une recette réussie.

Mention spéciale au chien qui est le vrai héros de ce film (chien, cochon, pain de mie ??? erreur système !)

Les Mitchell contre les machines

Le film n'est pas trop long et le montage et riche et dynamique.

Les Mitchell contre les machines

Au total, Les Mitchells contre les machine est une vraie bonne surprise qui a illuminée mon week end ! 

On passe un bon moment que ce soit pour les adultes ou les enfants ! 

Il est disponible sur Netflix ! 

Bon visionnage ! 

Les Mitchell contre les machines
Les Mitchell contre les machines
Les Mitchell contre les machines

Bande annonce : 



wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Cops and Robbers
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
Hors normes
wallpaper-1019588
Mon Voisin Totoro (1988) de Hayao Miyazaki
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Si je t’oublie... je t’aime
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #146. Project A (’A’ gai waak)