The Elephant Queen (2019) de Victoria Stone et Mark Deeble

Documentaire animalier remarqué notamment aux Festivals de Toronto et de Sundance. Le film est un projet des cinéastes documentaristes Victoria Stone et Mark Deeble. Les deux confrères ont déjà travaillé ensemble à plusieurs reprises sur les documentaires "A Little Fish in Deep Water" (1996) et "The Queen of Trees" (2005). Mark Deeble est également Directeur Photo pour d'autres projets comme sur le film documentaire "Nature" (2014) de Patrick Morris, Neil Nightingale et Renee Godfrey. Ce projet est né après la terrible sécheresse 2009 qui a frappé le parc national de Amboseli au Kenya. Très tôt, les deux cinéastes ont choisi de mettre en scène des éléphants menés par une matriarche : "Nous recherchions une matriarche éléphant femelle charismatique parce que c'est vraiment une histoire de leadership féminin, et nous recherchions l'éléphant idéal depuis longtemps."

The Elephant Queen (2019) de Victoria Stone et Mark Deeble

Vu le sujet, on pense forcément au film Disney nature "Eléphants" (2020) qu'on ne peut que conseiller aussi. Les deux documentariste ont donc cherché longtemps le troupeau idéal, pour un tournage de près de quatre années qui se déroula dans la parc national de Tsavo East au Kenya. Mark Deeble a quant à lui écrit le scénario afin de construire une narration digne d'une belle aventure... On fait donc connaissance avec la matriarche d'un troupeau d'éléphants d'Afrique, nommée Athena et qui a 50 ans. On fait aussi la connaissance de plusieurs membres dont les éléphanteaux. Alors que tout semble aller pour le mieux, le troupeau doit quitter leur secteur avec l'arrivée de la saison sèche afin de rejoindre un point d'eau non asséchée. Mais la route est longue... Après une belle présentation des membres de la tribu, on fait aussi connaissance avec les autres animaux qui co-habitent avec les éléphants près de leur coin d'eau, du bousier (sorte de gros hannetons) aux crapauds en passant par les tortues... Et petit à petit on se pose une question qui va revenir sans cesse durant tout le film : où sont les animaux sauvages de la savane ?! Car outre les éléphants on voit surtout de petits animaux qui ne font pas tous très exotiques (crapaud, tortue, canard, oiseaux...) mais on ne voit aucun félin, aucun prédateur, ni canidés, où sinon très très furtivement. Mais le film se démarque entre autres des documentaires Disneynature dont on verra bientôt "Elephant" (2020) sur le même sujet, avec une réelle mise en scène et un travail d'écriture qui impose de vrais moments de comédies comme la musique façon "Apocalypse Now" où la Charge de Walkyries accompagne le vol d'un bousier !

The Elephant Queen (2019) de Victoria Stone et Mark Deeble

On note aussi quelques commentaires bien raccord avec quelques séquences qui poussent forcément à sourire. Evidemment, ces moments très divertissants ne gâchent en rien la beauté des images dont des plans larges du parc national absolument fabuleux. Mais l'aventure reste pourtant bien ancrée dans le monde sauvage et la rude existence dans la savane, le film n'omet donc pas les drames inhérents à la nature même des lieux. Car si la nature est bien faîte elle est aussi impitoyable. Le scénario est donc construit comme une épopée, d'abord la maison/coin d'eau qu'il faut savoir quitter pour mieux revenir selon les saisons. Mais si on apprécie l'humour on a la sensation que le concept est ensuite omis, pris par la dramaturgie des éléments et tandis que les éléphants sont bel et bien au centre de l'histoire on ne peut que s'interroger de l'absence frappante de la plupart des autres animaux de la savane, pas de félin, pas de rhinocéros, pas d'hippopotame, pas flamand... Enfin rien d'autres que quelques tous petits animaux... Ce qui manquent tout de même, d'abord parce que ça paraît peu crédibles, ensuite parce que ça créent forcément une émulation dans un scénario qui se base uniquement sur la sécheresse. En conclusion un documentaire drôle parfois (surtout au début), émouvant souvent mais qui manque d'une réelle vision d'ensemble. Très sympa donc, intéressant mais dans le genre ça manque d'un intérêt plus puissant et global. Insistons sur le fait que "Eléphants" (2020) de chez Disneynature est un peu supérieur et qu'il ne peut être complémentaire à ce film.

Elephant Queen (2019) Victoria Stone Mark DeebleElephant Queen (2019) Victoria Stone Mark Deeble

Pour info bonus, Note de mon fils de 11 ans :

Elephant Queen (2019) Victoria Stone Mark DeebleElephant Queen (2019) Victoria Stone Mark Deeble

wallpaper-1019588
MCU : Taron Egerton prochainement dans la peau de Wolverine ?
wallpaper-1019588
Vidéo featurette VOST pour Nope de Jordan Peele
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Salam
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Minions 2 : Il était une fois Gru