[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #120. Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier

[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #120. Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier
Chaque semaine je continue à faire — pour vous — le tour des programmes TV en extirpant de tout cela une offre cinématographique autour de trois œuvres. Mais, je vais aussi vous proposer des contre-programmations ainsi que des secondes parties de soirée pour les cinéphiles insomniaques.
Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #120. Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier
Dimanche 10 Janvier. Seul Sur Mars de Ridley Scott sur TF1.
Au cours d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers suite à une tempête les obligeant à décoller en urgence. Ayant survécu, Mark se retrouve seul et sans moyen de repartir. Il va devoir tenter de survivre tout en trouvant une solution pour contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et les scientifiques du monde entier travaillent pour le sauver pendant que ses coéquipiers organisent une mission pour le récupérer…
Quand on se penche un peu sur la filmographie de Ridley Scott, Seul Sur Mars apparait comme un OVNI. Adepte du récit de SF, le cinéaste a surtout marqué les esprits par sa vision pessimiste du futur de l’humanité (Blade Runner, Alien…). Le voici à 78 ans offrant l’anti-thèse de son cinéma avec un survival spatiale aussi solaire que drôle. Véritable ode aux pouvoirs de la science, Seul Sur Mars est une vision idéaliste d’un monde plus unie, car oui Scott se fait humaniste et tisse un récit parsemé de tubes imparables (Bowie, ABBA, Donna Summer…). Quant à Matt Damon se drape avec aisance dans le costume de héros à l’américaine.

[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #120. Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier
Lundi 11 Janvier. Et Au Milieu Coule une Rivière de Robert Redford sur France 5.
Dans la petite bourgade de Massoula, Montana, deux frères, Norman et Paul Maclean, sont élevés par un père pasteur qui leur transmet sa passion pour la pêche à la mouche. Une fois devenus adultes, les deux garçons auront des parcours différents et développeront des tempéraments assez opposés ; seules leurs parties de pêche leur permettront parfois de se retrouver.
Avec ce métrage, Robert Redford tient a évoquer toute la complexité que revêt le mot éducation. En s’étalant sur les années, le cinéaste capte toute les lentes, et pourtant irrémédiable, changements d’une vie. Mais, Et Au Milieu Coule une Riviere ne se borne pas seulement a montrer le poids de la cellule familiale sur le façonnement des êtres, il montre que les différentes sphères qui entoure les personnages peuvent modifier ce que nous sommes. Cela s’illustre dans la relation entre ces frères, qui, malgré le fait d’être liés par un amour fraternel, finissent par ne plus se comprendre après s’être éloigné. C’est là que réside toute la beauté singulière du film, qui, dans un rythme dépouillé de grands rebondissements et autres péripéties, vient, tenter, d’appréhender toute la singularité discrète de ces vies qui se croisent, de cette incompréhension croissante qui pourtant n’ouvre pas au conflit, mais se laisse plutôt couler lentement comme le cours d’une rivière.
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #120. Semaine du 10 Janvier au 16 Janvier
Vendredi 15 Janvier. La Planete des Singes : Les Origines de Rupert Wyatt sur C8.
Will, un scientifique, mène des expériences sur des chimpanzés. Lors de l’une de ses présentations, une femelle est abattue. Will récupère chez lui son bébé. Huit ans plus tard, ce dernier, César, montre les signes d’une intelligence rare. Mais après un accès de colère, il est enfermé dans un sordide refuge.
Après la purge Burtonienne, la saga La Planete des Singes semblait devoir mourir. C’était sans compter sur le désir des studios de se faire du fric sur une franchise culte. Mais, alors que ces fameuses origines auraient pu être une relecture navrante du mythe, elles donneront naissance à une des trilogies des années 2010 les plus excitantes qui soient. Véritable blockbuster, le film de Rupert Wyatt est un dédale malin, qui au travers de ses effets visuels ahurissants parvient a offrir un grand spectacle d’aventure tout en permettant à l’émotion de se frayer un chemin. Car c’est bien là que se cache la vraie surprise du long-métrage, sa densité dramatique mise en exergue par la finesse de son scénario donnant à cette cascade de révolution numérique une réelle âme.


Thibaut Ciavarella 


wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #64. Lethal Weapon 4
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Brutus vs César
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Zone Hostile
wallpaper-1019588
La Belva (2020) de Ludovico Di Martino
wallpaper-1019588
Gros casting pour le prochain long-métrage de David O. Russell !
wallpaper-1019588
Quelque part dans le temps… mars 1994