Mort de Barbara Shelley

Après la James Bond Girl Tanya Roberts, 2021 s'ouvre sur un nouveau deuil, la mort de la "Reine de la Hammer", Barbara Shelley ce 04 janvier à l'âge de 88 ans.

Mort de Barbara Shelley

Née Barbara Kowin en 1932 à Londres, elle s'intéresse très tôt au théâtre. Mais particulièrement timide, néanmoins doté d'un physique avantageux, son professeur de théâtre lui suggère de tenter sa chance dans le mannequinat pour gagner en confiance en soi. La jeune Barbara suit les conseils et finit par obtenir un premier contrat en 1951.

Grâce au mannequinat, elle est remarquée et se voit offrir un petit rôle dans "Mantrap" (1953) de Terence Fisher avec Paul Henreid en tête d'affiche. Elle part ensuite en vacances en Italie où elle rencontre Walter Chiari star italienne, grâce à qui elle trouve un rôle dans le film "Luna Nova" (1955) de Luigi Capuano. Dès lors, elle reste finalement 4 ans en Italie où elle va tourner pas moins de 9 films dont on peut citer "Les Week-End de Néron" (1956) de Steno et "Suprema Confessione" (1957) de Sergio Corbucci. Quatre années où elle a beaucoup appris et dont elle dira plus tard avoir beaucoup apprécié.

Mort de Barbara Shelley

Elle revient en Angleterre où, plus reconnue désormais, et portant depuis 1956 son pseudo de Barbara Shelley, elle obtient un rôle principal pour "Cat Girl" (1957 - ci-dessous) de Alfred Shaughnessy un remake de "La Féline" (1942) de Jacques Tourneur. Dès lors, elle devient une actrice de l'écurie des productions Hammer, spécialiste des films fantastiques.

Mort de Barbara Shelley

Elle enchaîne les films avec "The End of the Line" (1957) de Charles Saunders, et surtout "The Camp on Blood Island" (1957 - ci-dessous) de Val Guest pour lequel elle est particulièrement remarquée, mais aussi "Le Sang du Vampire" (1958) de Henry Cass et "The Solitary Child" (1958) de Gerald Thomas.

Mort de Barbara Shelley

Dans le même temps, elle joue aussi et de plus en plus pour la télévision, mais le plus souvent dans des rôles secondaires ou non récurrent. mais elle devient particulièrement populaire avec l'excellent "Le Village des Damnés" (1960 - ci-dessous) de Wolf Rilla avec George Sanders, suivi de "Le Spectre du Chat" (1961) de John Gilling, "Death Trap" (1962) de John Llewelyn Moxley et "Strangehold" (1963) de Lawrence Huntington.

Mort de Barbara Shelley

Désormais l'actrice est une valeur sûre de la Hammer et tient le haut de l'affiche. Elle tourne dans "La Gorgone" (1964) et surtout "Dracula, Prince des Ténèbres" (1965 - ci-dessous) tous deux de Terence Fisher et avec l'acteur culte Christopher Lee. Elle est alors au sommet de sa popularité et de son succès.

Mort de Barbara Shelley

Fidèle à la Hammer et au genre qui lui ont offert son statut, elle poursuit avec eux et joue dans "Raspoutine, le Moine Fou" (1966) de Don Sharp, "Les Monstres de l'Espace" (1967) de Roy Ward Baker.

Mais malgré le succès des films et notamment du bon accueil de "Les Monstres de l'Espace" (ci-dessous, l'actrice ne jouera quasi plus pour le cinéma. Etonnament elle tourne encore beaucoup mais essentiellement pour la télévision, téléfilms mais aussi séries TV sans pour autant retrouver le haut de l'affiche.

Mort de Barbara Shelley

Son dernier long métrage cinéma est "Histoire de Fantômes" (1974) de Stephen Weeks. Elle jouera encore une vingtaine de rôle pour le petit écran jusqu'en 1992. Après sa retraite, encore pimpante de sa jeune soixantaine, elle devient une passionnée de décoration d'intérieur.

Mort de Barbara Shelley

M. Francis Moury, spécialiste de la Hammer, écrira à son sujet : "Son érotisme de la dualité, un des plus profonds et des plus subtils qui soit, conjugué à une humanité raffinée et une modestie constantes en font une comédienne discrète et professionnelle, d'autant plus attachante pour ses fans."

Barbara Shelley aura tourné beaucoup, également pour la télévision, mais elle sera pour lapostérité et les cinéphiles l'un des plus beaux talents de la Hammer avec une période particulièrement riche entre 1956 et 1968.

Barbara Shelley nous a quitté et est parti rejoindre les autres légendes de la Hammer ce lundi 4 janvier 2021 à l'âge de 88 ans des suites de la Covid-19.


wallpaper-1019588
Le roi lion
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Hollywood : Make the industry fair for good... or not
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Lara Jenkins
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Boogie signé Eddie Huang
wallpaper-1019588
Premier extrait VO pour Our Friend de Gabriela Cowperthwaite
wallpaper-1019588
Nouvelles images officielles pour Un Espion Ordinaire de Dominic Cooke
wallpaper-1019588
Bande annonce teaser pour La Troisième Guerre de Giovanni Aloi