Mulan (2020) de Niki Caro

Nouveau film des studios Disney dans sa volonté de sortir ses films d'animation en film en prises de vues réelles, le film de Niki Caro sorti en 2020, s'attaque cette fois à Mulan sorti en 1998. A l'origine de cette histoire un poème médiéval La ballade de Mulan, puis d'écrits diverses qui font référence à une légende chinoise d'une femme Mulan se déguisant en homme pour sauver son vieux père de la mobilisation pour combattre un ennemi inconnu.

L'histoire reste dans ces grandes lignes, la même que celle de la Ballade de Mulan, de cette jeune femme qui va pour sauver son père, endosser le costume du guerrier alors que le déshonneur risque de tomber sur elle et sur sa famille si jamais elle était démasquée. Par contre, si les derniers Disney (Aladdin-2019 ou la Belle et la Bête-2017) reprennent les personnages, les chansons, les créatures du film d'animation originel, pour Mulan tout fut balayé. On oubli Mushu ou encore Criquet, les moments drôles, l'humour associé à ses personnages se font oubliés aussi. L'ensemble remplacé par une sorcière guerrière à la solde des envahisseurs. Finalement, le film d'animation reste bien loin...

Liu Yifei prête ses trait à Hua Mulan donnant au personnage toutes les facettes associées à son histoire : introvertie, secrète, se sentant en danger, ne se sentant ni à sa place ni elle-même à chaque instant jusqu'à ce qu'elle décide de se dévoiler au grand jour. Si le personnage principal est assez bien dessiné, quoiqu'un peu trop fade, les autres personnages pêchent par une absence quasi-totale de développement. Des caractères pointés à quelques instants du film, difficile de voir une certaine solidarité entre les autres guerriers et Mulan. Un semblant de romance est esquissé mais reste sur place. La sorcière-guerrière incarnée par Gong Li est peu exploitée et pourtant la matière est assez importante pour en faire un personnage clé, un personnage plus fort surtout en créant de toute pièce le personnage, il aurait été appréciable d'avoir plus de matière. L'ennemi incarné par Jason Scott Lee laisse perplexe, peu de présence et un combat final assez bâclé... Il faut noter la présence de Jet Li qui s'octroie le titre d'empereur de Chine et va être le guide pendant 5 minutes pour la dernière révélation, celle du destin de Mulan.

Il reste de jolis moments du film, en fond sonore, on retrouvera une des chansons du film de 1998, les paysages et la couleur sont appréciable et l'histoire en elle-même est bien menée. Un premier bémol pour un film qui reste assez fade et monotone. Un deuxième pour une exploitation plutôt pauvre des personnages et enfin une grosse déception dans cette réécriture du Disney où le charme, l'humour et la force du film ont été gommés. Et puis, il faut le dire, dans Disney, celui qui fait le film c'est Mushu... Dommage.

Un film qui reste agréable malgré tout.

Avis de Selenie ICI !

Mulan (2020) Niki CaroMulan (2020) Niki Caro

Mulan (2020) de Niki Caro

wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
Trailer final pour Uncut Gems de Ben et Joshua Safdie
wallpaper-1019588
Ethan et Maya Hawke au casting de Revolver signé Andrew Stanton ?
wallpaper-1019588
[SƎANCES FANTASTIQUES] : #38. Prince of Darkness
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour Une Ode Américaine de Ron Howard
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : His House