Jumbo

Jumbo

Présenté en avant-première du Champs Elysées Film Festival, Jumbo est le premier film de la belge Zoé Wittock. Le film réunit deux actrices en vogue du cinéma d'auteur français : j'ai nommé la formidable Noémie Merlant et l'excellente Emmanuelle Bercot. Pour vous résumer l'histoire en quelques mots : Jeanne - Noémie Merlant donc - jeune fille timide est gardienne de nuit dans un parc d'attractions. Elle vit une relation fusionnelle avec sa mère - pour le coup extravertie - jouée par Emmanuelle Bercot. Mais un soir, Jeanne tombe amoureuse d'un manège à sensations - oui, oui, vous avez bien entendu ! - qu'elle nomme Jumbo. Inspiré de faits réels, Jumbo étonne par son parti pris et détonne. La réalisatrice a puisé en effet son inspiration d'une histoire vraie ; il s'agit d'une femme - Erika, qui, folle amoureuse de la Tour Eiffel, décide de se marier avec la dame de fer ! Surprenant, n'est-ce pas ? 

Pour revenir au film, Noémie Merlant excelle dans ce rôle d'objectophile - on dit cela d'une personne ayant une attirance amoureuse ou sexuelle pour une objet. Cette même Noémie Merlant, révélée par Portrait de la jeune fille en feu, change ici de registre dans ce film fanstatico-onirique où nous sommes plongés dans une ambiance eighties. 

Jumbo est typiquement ce film de genre à la croisée des genres justement. On ne sait pas vraiment le classer tant il est atypique. Dramatique ? Romantique ? Ou alors fantastique ? Le film parle en quelque sorte du désir d’émancipation d'une jeune fille à travers un objet : le manège. Bref, à part cela, l'expérience est bien sûr sensorielle avec ce drôle de manège qui émet des bruits et des lumières étranges et qui ressemble - à s'y méprendre au vaisseau spatial de Rencontres du 3ème type. En outre, même si la réalisatrice nous transporte dans son univers touchant, elle fait un bel hommage à ses pairs comme bien sûr Spielberg mais aussi Jonathan Glazer. 

Pour finir, le cinéma français avec de jeunes cinéastes comme Zoé Wittock, ou encore Sébastien Marnier et plus récemment en 2020 avec Léo Karmann ; ce cinéma français donc, semble offrir une relève au cinéma d'auteur fantastique tant il apporte une nouvelle donne débordant d'envies et de nouvelles idées. 

En bref, Jumbo, sorti sur nos écrans le 1er juillet 2020, a déjà marqué des festivals importants comme celui de Sundance. Un conseil, précipitez-vous sur ce film, vous ne verrez plus les manèges à sensations de la même manière et peut-être, qui sait, en tomberez-vous amoureux ! 

Jumbo
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #63. Lethal Weapon 3
wallpaper-1019588
Le roi lion
wallpaper-1019588
L'Art du Mensonge (2020) de Bill Condon
wallpaper-1019588
Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020