Radioactive

Radioactive

Paris, fin 19ème. Marie est polonaise. Scientifique passionnée, elle vit dans un monde d'hommes. Elle rencontre Pierre Curie, un homme tout aussi chevronné qu'elle. Il la séduit et devient son époux. Ensemble, ils mèneront des recherches sur la radioactivité et finiront par découvrir deux éléments : le radium et le polonium. Cette découverte leur vaudra un Prix Nobel. Mais Pierre meurt d'un tragique accident et Marie devra continuer les recherches seule et faire face aux conséquences du monde moderne.

Ça, c'était le pitch. Que vaut donc le film ? Eh bien pas grand-chose. Marjane Satrapi que l'on connaissait pour son adaptation de sa propre bande dessinée Persepolis ou encore plus récemment Poulet aux Prunes nous revient ici avec un biopic convenu. C'est bien simple tout dans ce film est vain. A commencer par les personnages : Marie est présentée comme une femme égocentrique, présomptueuse et rigide. Et puis, le fait de donner le rôle à une actrice anglo-saxonne alors que Marie, était, certes polonaise, mais vivait en France et avec un mari français. Non, là vraiment, ça pêche. Alors, oui, peut-être que Rosamund Pike interprète avec un certain aplomb la scientifique de renom mais cela ne fait pas tout. Et que dire de la réalisation ? On se passerait volontiers des flash-forward à valeur explicative sur les conséquences de la découverte de la radioactivité, Tchernobyl par exemple. Pour revenir à l'histoire en elle-même, on pourra cependant saluer (et cela sera le seul point positif du film) le fait que la réalisatrice dresse un portrait de femme au vitriol et fait de Radioactive un film dans l'air du temps : féministe donc. Marie Curie est cette femme qui s'érige contre une société patriarcale, même trois fois plus patriarcale que celle de notre époque. On aime donc voir Marie Curie tenir forte tête à son mari, au monde scientifique et autres femmes qui la jalousent.

Sinon, à part cela, on retiendra l'apparition de Loïe Fuller, cette danseuse déjà vue dans le premier film de Stéphanie Di Giusto et qui avait demandé au couple Curie de lui fabriquer un costume phosphorescent. En outre, avec la danseuse et le couple Curie, on peut voir une certaine organicité, une fusion entre la science et l'art ce qui rend le propos plutôt intéressant pour le coup.

Mais Radioactive est un film long et ennuyant, on se surprend en effet à regarder sa montre deux fois avant la fin du film.

Pour finir, Radioactive est donc un film sans saveur épicée ou plutôt un long-métrage qui radiographie l'ennui.

Un conseil : allez voir un autre film que celui-ci !

Radioactive
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
Le Lion (2020) de Ludovic Colbeau-Justin
wallpaper-1019588
Le roi lion
wallpaper-1019588
César 2020 : Le palmarès
wallpaper-1019588
Star Wars, épisode IX : L'Ascension de Skywalker
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020