[CRITIQUE] : Sol

[CRITIQUE] : Sol
Réalisateur : Jézabel Marques
Acteurs : Chantal Lauby, Camille Chamoux, Giovanni Pucci,...
Distributeur : Studio Canal
Budget : -
Genre : Comédie dramatique.
Nationalité : Français.
Durée : 1h38min

Synopsis :

Jeune avocate idéaliste, Ruth Bader Ginsburg fait équipe avec son mari Marty pour mettre fin à un siècle de discrimination à l'encontre des femmes. Elle se battra devant la Cour d'appel, puis ira jusqu'à la Cour suprême...


Critique :

Comédie dramatique un chouïa convenue mais attachante et sincère, #SolLeFilm est un petit bout de cinéma juste et sans prétention, un feel good movie un brin amer et à la folie douce, dominée par la belle prestation d'une Chantal Lauby merveilleusement espiègle et mélancolique pic.twitter.com/9jfTBuBVBh— FuckingCinephiles (@FuckCinephiles) January 10, 2020

Chantal Lauby ou une " Nul " qui a tout d'une grande, la formule est facile mais pourtant joliment vraie, tant la comédienne est devenue une des valeurs sûres de l'humour aussi bien grâce aux facéties potaches mais géniales de la célèbre bande culte de Canal + (elle pouvait tout dire avec une prestance et une grâce incroyable), que par plusieurs partitions sensiblement bien choisies sur grand écran (Meilleur Espoir Féminin, son propre film Laisse tes mains sur mes hanches, La Cage Dorée, Les Souvenirs,...).

Une figure populaire dans le bon sens du terme, toujours agréable à suivre même dans des films qui ne le sont pas toujours (coucou le dyptique Bon Dieu hein), et qui mérite à elle seule le prix d'un billet dans une salle obscure.
C'est avant tout pour elle que le premier passage derrière la caméra de Jézabel Marques, Sol, attire clairement les regards, plus encore que pour la présence de la pétillante Camille Chamoux, brillante sur scène mais pas toujours habile - elle aussi - dans ses choix sur grand écran.
Et force est d'avouer que ses deux lumineuses femmes sont le sel, et sans aucun doute la grande force, du film, comédie dramatique un poil convenue mais touchante sur l'importance et la fragilité des liens du sang, porté par un beau message sur les familles recomposées et la nécessité de transmission.
[CRITIQUE] : Sol
Articulée autour du retour dans la capitale française après de longues années d'absence, d'une diva du tango argentin ayant l’espoir de faire la connaissance d'un petit-fils qu’elle n’a jamais rencontré - tout comme sa belle-fille -, pour mieux faire le deuil d'un fils qu'elle aimait plus que tout.
Profitant d'un quiproquo assez facile (habiter juste à côté de chez eux, en louant le studio situé sur leur palier), elle va peu à peu s'immiscer dans leur vie et les apprivoiser autant qu'elle le peut, entre manipulation subtile et vrai désir d'exister enfin auprès d'eux.
Tel un tango sur pellicule chorégraphié sur les aléas de la vie, alternant entre un humour bien sentie (les meilleures saillies comiques sont au crédit du personnage de la matriarche, Solange) et une émotion nuancée et jamais trop lourde, Sol est un feel good movie familial qui ne surprend guère, mais qui fait justement de sa prévisibilité une valeur ajoutée, en donnant exactement à son auditoire ce qu'il veut voir.
Petit bout de cinéma juste et sans prétention, un brin amer et à la folie douce, offrant un regard attendrissant autant sur deux femmes fragiles mais fortes, que sur une famille dysfonctionnelle comme on les aime, le premier long de Marques (inspiré par sa propre relation avec sa grand-mère) ne marquera sans doute pas les mémoires, mais fera son office sans trembler, en grande partie grâce à la partition de son héroïne titre, Chantal Lauby, merveilleusement espiègle et mélancolique.


Jonathan Chevrier


[CRITIQUE] : Sol

wallpaper-1019588
Trailer final pour Uncut Gems de Ben et Joshua Safdie
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #63. Lethal Weapon 3
wallpaper-1019588
[FUCKING SERIES] : Space Force : The Dark Side of The Moon
wallpaper-1019588
Anne Hathaway en vedette de la comédie dramatique French Children Don’t Throw Food ?
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020