Violette Nozière

Violette NozièreÉmancipation féminine contrariée
Claude Chabrol, après avoir sondé l’esprit de Landru, explore un parricide qui défraya la chronique au début du XXème siècle ; l’affaire de la jeune Violette Nozière. Isabelle Huppert et Claude Chabrol parviennent à faire ressortir toute la complexité de cette jeune femme. 18 ans, fille unique et vivant dans le logement étriqué de ses parents ; on sent chez elle tout l’étouffement d’un logement dans lequel on vit les uns sur les autres, mais surtout l’étouffement psychologique parental. Ces parents voient grand pour elle mais paradoxalement continu de la voir encore comme une petite fille. Pour échapper à cet enfermement, elle affiche une double personnalité ; une Violette docile et enfantine conforme à l’image parental au foyer, et une jeune femme séduisante croqueuse d’hommes et manipulatriceà l’extérieur. C’est une fuite en avant pour elle qui veut se démarquer du modèle parental. Spectateur de ces incessantes métamorphoses physiques et psychologiques, le doute est perpétuel sur la véracité de ses propos. Par exemple, elle accuse son père d’attouchements dans son enfance ; mais Chabrol par sa mise en scène ni ne valide ni n’invalide cette affirmation. Excepté que nous revienne en tête le viol de « Dupont Lajoie » tourné un an plus tôt dans lequel Carmet violait Huppert (les deux mêmes comédiens ici). Ce flou autour de cette personnalité ambiguë jalonne tout le film. L’interprétation sur un fil d’Huppert lui vaudra le prix d’interprétation à Cannes. Cependant aucun trouble ne survient avec des personnages trop froids et un esprit de liberté du personnage principal trop étouffé. Donc on s’ennuie car l’ambiguïté bien sentie de Violette frôle parfois la confusion. Un film hermétique en fait.
Sorti en 1978
Ma note: 12/20

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Art of Self-Defense
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Mississippi Burning
wallpaper-1019588
Le Grand Bazar
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #108. Re-Animator
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Le goût du vin
wallpaper-1019588
[AVIS] Altamira, un film mineur pour un sujet majeur !
wallpaper-1019588
Ryan Gosling en vedette de The Hail Mary, adapté du roman éponyme d’Andy Weir ?