The Lighthouse

The Lighthouse

Véritable OVNI filmé en 35 millimètres et en noir et blanc, The Lighthouse surprend par son parti-pris : confiner deux gardiens de phare sur une obscure île de la Nouvelle-Angleterre à la fin du XIXème siècle. Bien sûr les deux vont devenir fous mais avant ça la tension sexuelle est palpable entre un Robert Pattinson à l'érotisme fou (même avec une moustache, oui-oui les filles !) et un Willem Dafoe en vieux briscard des mers, pétant et éructant à tout-va. 

Ce huis-clos va vous retourner l'estomac tant il explore des régions tangibles de la psyché humaine. Il invoque également le fantastique avec la figure si sexuelle de la sirène, véritable succube des mers auprès de Rob-Rob (eh oui, on inverse les rôles pour une fois cher vampire pour adolescentes transies). 

Enfin, The Lighthouse vaut le coup d'être vu pour son format. En effet, le cadre ne cesse d'enfermer les personnages dans un 4:3, mais aussi dans les fenêtres, les portes, etc : tout est une question d'enfermement, même d'internement entre deux hommes. 

En bref, après The Witch, Robert Eggers - dont c'est seulement le deuxième film- n'en finit pas de nous estomaquer ! Un grand, très grand réalisateur se cache derrière ces deux longs-métrages ! Pour sûr, on en reparlera dans quelques années ! 

Allez voir ce film !!! Mais attention : âmes sensibles s'abstenir, quelques scènes difficiles se dissimulent ça et là ! Ne vous inquiétez pas, rien de bien méchant :)

The Lighthouse
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour No Time To Die de Cary Fukunaga
wallpaper-1019588
César 2020 : Le palmarès
wallpaper-1019588
Mississippi Burning
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai perdu mon corps
wallpaper-1019588
La Grande attaque du train d'or
wallpaper-1019588
Bande annonce VOST pour Tyler Rake (Extraction) de Sam Hargrave
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #110. Victory
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Togo