Proxima

Proxima

La raison pour aller voir ce film ? Eva Green, Eva Green, Eva Green ! Non, je rigole. Enfin pas tellement. Car le film vaut le coup d'être juste pour elle, ce film est clairement conçue autour et pour elle !

Certes Proxima ne paye pas de mine. Et pour tout vous dire malgré son côté faussement réaliste, il y a plein d’éléments qui faussent le discours. Alors, une question comme ça ? Pourquoi on voit tout le temps la (belle, il faut se l'avouer même si je suis une fille) plastique d'Eva Green ? On se demande bien à quoi ça peut servir pour un film qui se concentre sur l'entraînement d'une astronaute et de son désir de ne plus quitter la Terre (allons bon !) parce que sa tendre fillette la veut près d'elle. 

Ça, c'était pour le speech. Sinon, pour ce qui est de la réalisation... on se demande aussi pourquoi fleurissent ces dernières années des films sur l'espace avec d'un côté la quête spatiale et d'un autre côté la quête identitaire et filiale à travers l'image de la fille ou du garçon... Je pense à Interstellar, First Man ou encore plus récemment Ad Astra. 

En bref, Proxima est ce petit film qui se laisse regarder et qui ne laisse oublier aussi. In fine, on aime voir la présence de Thomas Pesquet : rigolo et inattendu. 

Film du dimanche soir, bonjour. 

Proxima
Partager cet article
Repost0

wallpaper-1019588
Le Lion (2020) de Ludovic Colbeau-Justin
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #80. Judge Dredd
wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour No Time To Die de Cary Fukunaga
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Lara Jenkins
wallpaper-1019588
Eurovision Song Contest : The Story of Fire Saga, l’hommage vire au désastre
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS NON PLUS À MES 90ϟs] : #86. The Fan
wallpaper-1019588
Reflets du Cinéma Ibérique et Latino-américain, du 16 au 30 septembre 2020
wallpaper-1019588
FESTIVAL DU FILM JEUNE DE LYON du 18 septembre au 2 octobre 2020