Manon des Sources (1986) de Claude Berri

Suite directe de "Jean de Florette" (1986) on retrouve logiquement presque toute l'équipe, Claude Berri évidemment et son co-scénariste Gérard Brach qui poursuivent ainsi les aventures provençales adaptées du roman en deux parties "L'Eau des Collines" (1962) de Marcel Pagnol... Quelques années après la mort de Jean de Florette, Manon Cadoret est devenue une magnifique jeune femme dont tombe amoureux Ugolin qui, par la force des choses, culpabilise et se morfond devant la haine de Manon. Tandis que Manon prépare sa vengeance la loi du silence inhérente à la vie du village se fissure petit à petit... On retrouve donc les Soubeyran incarnés par Yves Montand et Daniel Auteuil, on retrouve aussi les Cadoret, mais la mère jouée par Elizabeth Depardieu est en retrait, Jean de Florette n'est plus donc plus de Gérard Depardieu tandis que la toute jeune Manon interprétée par Ernestine Mazurowna laisse la place à la jeune et belle Emmanuelle Béart.

Manon des Sources (1986) de Claude Berri

Cette dernière alors en couple à la ville avec Auteuil après avoir tourné ensemble dans "L'Amour en Douce" (1985) de Edouard Molinaro eût des difficultés à devoir éprouver de la haine pour Ugolin alias Daniel Auteuil. Plus surprenant, l'actrice aurait eût des réticence à jouer la scène de nue, Claude Berri se dénuda alors et plongea nu dans la rivière pour lui prouver que ça n'était pas compliquer ! Etonnant alors que l'actrice n'avait à priori pas hésiter pour le film érotique "Premiers Désirs" (1984) de David Hamilton. Plus anecdotiques, Emmanuelle Béart a dû se soumettre à un stage chez un chevrier pour préparer son rôle de bergère, un clin d'oeil amusant quand on sait qu'un frère de Marcel Pagnol était chevrier... Aux côtés des stars du film on notera de nouveaux personnages interprétés par des gueules bien connues comme Ticky Holgado et Hyppolite Girardot... Ce film est d'une cohérence idéale et parfaite avec "Jean de Florette", ayant l'avantage d'avoir été tourné simultanément sur les mêmes lieux avec la même équipe et les mêmes décors. 10 ont passé, aux personnages aux fortunes diverses et les secrets qui se sont terrés tant bien que mal. Le Papet a vieilli, Ugolin est pris d'amour et surtout Manon Cadoret n'a rien oublié de ce dont elle a été témoin. Manon va devenir une vamp des bois vénéneuse qui va crucifier la famille Soubeyran.

Manon des Sources (1986) de Claude Berri

Quelques passages marquent par la puissance émotionnelle dont un cri d'amour de Ugolin déchirant. Cette suite est d'une tragédie plus violente car plus frontale avec un amour impossible, une vengeance plus tenace, des secrets enfouis et une sensualité pas anodine à l'image de la sublimissime Emmanuelle Béart. Elle obtient d'ailleurs le César du meilleur second rôle féminin, aux côtés de son compagnon Daniel Auteuil qui lui obtient le César du meilleur acteur pour les deux films. Ces deux films sont un pari audacieux pour Claude Berri, car si "Jean de Florette" ne marchait pas, la suite aurait été d'avance un échec. Rappelons qu'à l'époque, le budget total de 120 millions de francs est le gros budget du cinéma français. Cette suite clôt à merveille un dyptique à la fois magnifique et tragique, un monument du cinéma populaire français qui place Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart au rang de star. A voir, à revoir et à conseiller.

Note :

Manon Sources (1986) Claude BerriManon Sources (1986) Claude BerriManon Sources (1986) Claude BerriManon Sources (1986) Claude Berri

wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
Mississippi Burning
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
Affiche spéciale CCXP 2019 pour Black Widow de Cate Shortland
wallpaper-1019588
Première bande annonce VF pour Free Player de Shawn Levy
wallpaper-1019588
Saludos Amigos
wallpaper-1019588
Années 2010 : le bilan