Toy Story 4 (2019) de Josh Cooley

Après le succès énorme et mérité de la trilogie "Toy Story" (1995), "Toy Story 2" (1999) et "Toy Story 3" (2010) créé par le nabab de l'animation Pixar John Lasseter, on pouvait espérer que ce n°3 était une joli conclusion mais Pixar racheté par Disney on ne s'étonnera pas que la machine à billets verts ait demandé plus... Lasseter est toujours à la production, le scénariste maison (Pixar !) Andrew Stanton est un des scénaristes tandis que ce film est le premier long métrage en tant que réalisateur pour Josh Cooley qui a été réalisateur-scénariste du court métrage "George et A.J." (2009) et surtout scénariste de (2015) de Pete Docter et Ronaldo del Carmen. Le plus difficile est de trouver une réelle nouvelle idée pour justifier de nouvelles aventures de Woody et Buzz l'Eclair et leurs amis. Lorsque le film débute, après un prologue sous tension, on comprend que le récit reprend la recette habituelle avec le petite Bonnie (nouvelle propriétaire des jouets après Andy) qui s'apprête à entrer à l'école mais très vite on s'aperçoit que l'équipe Disney/Pixar en a encore sous le pied !

Toy Story 4 (2019) de Josh Cooley

Woody est devenu un jouet délaissé mais il reste empreint de sa mission de tout faire pour que sa jeune maîtresse grandisse dans les meilleures conditions. Ensuite il y a de nouveaux personnages dont Fourchette qui a une naissance aussi inventive que logique mais aussi un quator de marionnettes qui feront penser d'emblée à Chucky et/ou à Annabelle ! Mais surtout on constate que si Woody est toujours important, les autres de la bande sont un peu en retrait même Buzz l'Eclair est un peu sous-exploité car, au final le personnage principal de cet opus n'est pas celui (ou celle !) qu'on croit !... Par contre la trame de l'aventure reste semblable aux précédentes (mission sauvetage), et si il y a toujours beaucoup d'humour (dont un running gag de Buzz très bon) c'est moins prononcé pour plus d'émotion ce qui crée un rythme moins effréné.

Toy Story 4 (2019) de Josh Cooley

Par contre attention à la fin, si le girl power est à la mode il y a forcément de l'émotion, préparez les mouchoirs pour les plus sensibles. Mais l'engouement pour ces héros est assuré tant les sujets et la thématique sont universels et ne peut toucher que chacun de nous (transmission, enfance, souvenirs, jouets... etc...). Respectivement les films précédents ont fait au box-office France 2,8 millions, 4,5 et 4,4, autant dire que le succès est assuré et, surtout, mérité ! On peu déceler à la fois la fin d'un monde et la renaissance d'un autre, Disney risque fort de préparez un n°5... En tous cas ce nouveau film est très réussi, à la fois dans la continuité car cohérent dans l'évolution des personnages mais aussi sans doute un peu moins constant dans le partage humour-émotion à l'instar d'ailleurs du dernier "Dragons"... A voir sans aucun doute, il est LE film familial du moment.

Note :

Story (2019) Josh CooleyStory (2019) Josh CooleyStory (2019) Josh Cooley.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Glass
wallpaper-1019588
Nouvelle image officielle pour No Time To Die de Cary Fukunaga
wallpaper-1019588
Premier teaser trailer pour Comment je suis devenu super-héros de Douglas Attal
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
Brooklyn Affairs (2019) de Edward Norton
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Lillian
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Jeune Juliette
wallpaper-1019588
La vache