Critique: Godzilla -King of the monsters

Critique: Godzilla -King of the monsters

L’agence crypto-zoologique Monarch doit faire face à une vague de monstres titanesques, comme Godzilla, Mothra, Rodan et surtout le redoutable roi Ghidorah à trois têtes. Un combat sans précédent entre ces créatures considérées jusque-là comme chimériques menace d’éclater. Alors qu’elles cherchent toutes à dominer la planète, l’avenir même de l’humanité est en jeu…

Godzilla: King of Monsters est réalisé par Michael Dougherty. Avec Ken Watanabe, Sally Hawkins, Millie Bobby Brown, Vera Farmiga et Kyle Chandler. durée: 02h12.

Mon avis sur Instagram:

View this post on Instagram

Godzilla-King of the monsters🦖🐉: vu✔ . . Long live the king😈👑 . . Ce Godzilla 2 est plutôt cool et fait le job: Ghidorah🐲 veut foutre le bordel, Godzilla est là pour montrer (tant bien que mal) qui est le boss. Les scenes de fight entre les bêbêtes sont spectaculaires mais il y a un hic: il y a toujours ces satanés humains qui viennent gacher le spectacle 😫🤬! . . C'est frustrant, quand les monstres se tapent, on a envie que l'action se focalise uniquement sur eux mais non, faut toujours revenir aux persos qui doivent prendre leurs jambes à leur cou pour eviter de se prendre un souffle atomique💨🔥 en pleine face! . . Les bestioles sont impressionnantes. Ghidorah est effrayant, Rodan stylé, Mothra toute mimi et Godzilla: badass et majesteux 🙏🏾👍🏽. Dès que les monstres sont à l'écran, on en prend plein la retine, dès qu'ils s'agit des humains, ça devient moins interessant… Du coup, même si cette suite est cool, lache la bride de Godzilla et assure le show, j'ai quand même une légère préférence pour le 1er film. . . Le film contient une scène post generique. Prochain rdv: Godzilla 🦖 vs Kong 🦍. . . #godzilla #ghidorah #rodan #mothra #godzillakingofthemonsters #godzilla2 #kaijueiga #kaiju #kingofthemonsters #monsterverse #movie #film #instamovie #film #actionmovie #instafilm #filmstagram #moviestagram #geek #instageek #warnerbros #warnerbrosfr @warnerbrosfr

A post shared by Dave Brando (@__zawarudo__) on May 30, 2019 at 12:34pm PDT

Ma note: 7/10


En 2014, Gareth Edwards nous offrait sa vision de Godzilla. Le film était dantesque, intelligent et nous faisait oublier la pathétique version de Godzilla que nous avait réalisé Roland Emmerich en 1998. Nous avons eu ensuite Kong: Skull Island , un film tout à fait honorable destiné à nous présenter une nouvelle version du futur adversaire de Godzilla. Avant que les deux titans s’affrontent, un arrêt s’impose pour découvrir Godzilla: King of the Monsters.

godzilla-king-monsters-rev-1-gkm-fp-201r-high-res-jpeg

Je vais être direct: je préfère le premier film. Si on pouvait reprocher à Gareth Edwards de nous teaser tout au long du film Godzilla, son film était très bien construit et nous conduisait vers un final d’anthologie. De plus, il avait su distiller tout au long de son film une ambiance assez lourde.
Godzilla: King of the Monsters n’est pas du tout avare en action. Contrairement à son prédécesseur, les affrontements entre les monstres sont nombreux mais malgré tout, on a la sensation de ne pas en profiter assez. La faute aux humains qui parasitent souvent les combats….

Critique: Godzilla -King of the monsters

Ce que j’ai aimé:

  • Le design des monstres particulièrement réussi. Ils sont tous vraiment impressionnants . Les humains et toutes leurs artilleries font pâle figure à côté d’eux. Ghidorah représente un excellent challenge pour Godzilla à tel point qu’on se demande qu’est ce qu’il peut y avoir de plus menaçant que lui. Le futur face à face de Kong face à Godzilla pourra t’il être aussi impressionnant?
  • Godzilla. Il mérite sa couronne de « Roi des Monstres ». Il crève l’écran à chacune de ses apparitions. Majestueux, charismatique, il impose le respect.
  • Les combats. C’est un véritable déferlement de puissance à l’état brute qui se déchaine sous nos yeux. C’est totalement jouissif. Le spectacle vaut le coup d’être vu en Imax.
  • La mythologie autour des monstres. Le scenario est un peu brouillon mais j’ai trouvé  la mythologie qui tournait autour des montres fascinante. Je ne sais pas si ça respecte ou non les anciens films japonais mais ça m’a donné envie de les découvrir.
  • Certains plans sont tout simplement sublimes! On a envie de faire plusieurs captures d’écran afin d’en faire des fonds d’écran! La photographie est excellente!

Critique: Godzilla -King of the monsters

Les bémols:

  • Les humains. Bien évidemment, dans ce genre de film catastrophe, c’est inévitable: on se retrouve avec le père de famille qui doit affronter les dangers pour sauver sa famille. Bien que face à ces monstres, on sait que les humains seront totalement inutiles et ne peuvent que fuir pour sauver leur peau, je souligne la volonté de les mettre au cœur des combats grâce à un moyen astucieux. Le problème,   c’est qu’ils parasitent systématiquement les affrontements entre les monstres. Lors des combats, le réalisateur se sent obligé de revenir aux personnages. Ça en devient frustrant et ça gâche énormément le  plaisir. Il aurait été préférable de se focaliser par moment  pendant au moins 2 ou 3 minutes minimum sur Godzilla avant de passer à autre chose…
  • Le personnage interprété par Vera Farmiga. Je n’ai pas du tout aimé ce personnage qui passe son temps à prendre de mauvaise décision (même si les scènes durant le générique lui donne raison).
  • La lisibilité des scènes d’action qui n’est pas tout le temps au rendez-vous….
  • Le rythme qui a l’air de retomber par moment quand les monstres ne sont pas à l’écran.
  • Le thème du film qui est en dessous de celui que nous avait proposé Alexandre Desplat dans le premier film.

Critique: Godzilla -King of the monsters

p.s: le film comporte une scène post-générique.

Publicités

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mauvaises Filles
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Fumer Fait Tousser
wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini