Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Thanos ayant anéanti la moitié de l’univers, les Avengers restants resserrent les rangs dans ce vingt-deuxième film des Studios Marvel, grande conclusion d’un des chapitres de l’Univers Cinématographique Marvel. 

On y est! La grande conclusion de ce que Kevin Feige a appelé « La saga de l’Infini« est là! Une histoire commencée en 2008 avec Iron Man qui nous a fait passer par de multiples aventure avant de nous emmener au bouleversant Avengers-Infinity War. Un cliffhanger qui a tenu le monde en haleine un an durant. Thanos avait gagné, les Avengers étaient k.o. L’heure est à la vengeance.

Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Avengers: Infinity War avait mis la barre très haute. Une situation d’urgence où les Avengers étaient prit de court par le Titan fou et son plan pour collecter les gemmes. Un rythme effréné, une véritable course contre la montre se déroulant sur plusieurs fronts avec Thanos en chef d’orchestre. Avec Avengers: Endgame, les choses sont radicalement différentes.
Le film prolonge habillement le désespoir dans lequel le geste de Thanos avait plongé les Avengers. On pourrait limite parler d’ambiance post-apocalyptique. Jamais un film du MCU avait démarré sur une note aussi sombre et pessimiste: on ne peut que constater les dégâts et attendre de voir comment nos héros vont réagir. Et c’est là que le film risque d’en déstabiliser certains.
En effet, la mécanique des précédents Avengers était: attaque de l’ennemi/échec/mise en place d’un plan d’attaque/riposte/victoire. Pour Endgame, on est sur un schéma différent: mise en place d’un plan/riposte/victoire. La partie attaque/échec a déjà été abordée dans Infinity War. Donc, contrairement aux précédents films dont la structure narrative favorisait plus l’action, celle d’Endgame ne mise pas (totalement) sur ce point. Nous sommes plus proche d’une construction similaire à celui d’un film d’un braquage où l’on se focalise surtout la conception du plan, le peaufinement, l’ exécution et la gestion des imprévus.  C’est ce dont à quoi me fait penser en partie Avengers Endgame. Cela peut paraitre contemplatif par moment, mais avec des enjeux importants et un rythme maitrisé qui nous conduit vers climax  épique et époustouflant, l’ennui ne trouve pas du tout sa place.

Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Les frères Russo réussissent là où Josh Whedon avait échoué dans Avengers: L’Ère d’Ultron : le développement des personnages. Le drame d’Infinity War a changé la donne. On le voit notamment dans les cas de Tony Stark et Clint Barton: le développement de ces 2 avengers est celui qui reflète le mieux les conséquences d’Infinity War. À l’inverse, on déplorera le traitement concernant Banner et Thor: difficile de les prendre au sérieux tant les changements apportés aux deux puissants Avengers les place la plupart du temps dans la catégorie « humour ». Surtout Thor. Après le déconcertant « Thor-Ragnarok«  , l’asgardien en imposait dans Infinity War. Il est navrant de voir ce qu’est devenu le fils d’Odin dans ce chapitre final. Malgré tout, face à l’importance des enjeux, l’équipe est plus soudée que jamais et gravite autour du tandem Iron Man/Captain America plus touchant que jamais.

Tout comme Infinity War, Avengers: Endgame  le film nous fera passer par toutes les émotions. Mais par rapport à son prédécesseur, la mission de nos héros apportera aussi de la nostalgie. On pourra cependant reprocher aux réalisateurs de trop jouer sur cette corde sensible.  Certains passages sont touchant mais auraient pu être aisément raccourci. Difficile de parler du contenu de cette mission sans spoiler mais disont que les théories de certains fans depuis Infinity War n’étaient pas farfelues!

Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Je l’ai dit plus haut: le scénario d’Endgame ne favorise pas vraiment une débauche d’action tout les 1/4 d’heures. C’est le risque lorsqu’on clôture une saga en deux films. Il y a de fortes chances de créer un déséquilibre mais le plus important, c’est de ne pas rater le final et de finir en beauté.  Les frères Russo l’ont bien comprit: leur mission depuis Infinity War était bien plus qu’un affrontement entre Thanos et les Avengers. C’était de tourner la page la plus importante de Marvel Studios.
Très peu de saga peuvent nous offrir ce que nous ont offert les finals d’Infinity War et d’Endgame. L’un nous a plongé dans un désespoir profond et l’autre nous provoque une exaltation immense. 10 ans de construction d’univers partagé pour arriver à un final quasi cathartique. L’affrontement final contre Thanos est tout simplement dingue. Ce qui se passe sous nos yeux prends des proportions inimaginable et démentielles! On le dit souvent concernant les films Marvel: « les cases des comics prennent vie sous nos yeux. ».  Cette affirmation prend tout son sens lorsqu’on le voit l’ensemble des héros du Marvel Cinematic Universe s’unir contre Thanos.
La trinité Iron Man/Captain America/Thor n’a jamais été aussi admirable et impressionnante. Captain Marvel, accompagnée d’autres personnages, nous offre surement l’un des plans les plus badass du MCU. Il y a tellement de personnages à gérer, tellement de combinaison inédites qu’on voudrait que ce combat s’éternise. On voudrait qu’ils aient leur moment de gloire, nous avons tous nos favoris qu’on aimerait voir briller mais impossible de satisfaire tout le monde. Et que dire de Thanos, si ce n’est que cet antagoniste est tout simplement fascinant et mérite une horde de héros incroyable pour en venir à bout? Bref l’ampleur de la bataille est à la hauteur de l’évènement: la conclusion d’un arc narratif qui étiré sur 22 films. Une conclusion parfaite, gorgée d’émotions et de nostalgie.

Critique: Avengers- Endgame (sans spoilers)

Avengers: Endgame est un film qui fera forcément débat et souffrira très probablement de la comparaison avec Infinity War qui était sans faille. Scénaristiquement moins porté sur l’action, l’humour un peu mal géré par moment et quelques personnages  déçoivent. Mais malgré ces imperfections Endgame clôture de façon extraordinaire et pleine d’émotions une saga de 11 ans. Plus qu’une fin de saga, c’est une page qui se tourne. Un adieu à certains personnages qu’on a côtoyé durant longues années, avec qui on a partagé les joies, les peines, les doutes, les défaites et surtout les victoires. Un passage de relais pour les nouveaux héros qui ressortiront grandi de cette expérience. La fin du ère et le début d’une npuvelle dont la feuille de route sera certainement intéressante. Merci Marvel Studios pour cette aventure hors du commun. Ma note: 9,5/10


Avengers Endgame est prévue pour le 24 avril 2019. Réalisé par Anthony et Joe Russo avec Chris Evans, Robert Downey Jr, Chris Hemsworth, Josh Brolin, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Brie Larson, Don Cheadle, Jeremy Renner, Karen Gillan, Paul Rudd et Danai Gurira.

Publicités

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Mauvaises Filles
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Fumer Fait Tousser
wallpaper-1019588
Richard Chamberlain
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Rimini