Le Retour de Mary Poppins (2018) de Rob Marshall

C'est avec le succès du film "Dans l'Ombre de Mary" (2013) de John Lee Hancock qui racontait les coulisses de l'entente entre Walt Disney et l'auteur de "Mary Poppins" Pamela L. Travers que la firme Disney s'est mis en tête de faire une suite au célèbre film éponyme (1964) de Robert Stevenson. Ce nouveau projet est toujours inspiré des livres de P.L. Travers avec une modifications notables, les enfants Michael et jane Banks sont dans cette suite des adultes dans une histoire qui se déroule une vingtaine d'année après le premier film. Ce projet est réalisé par un habitué des films musicaux, donc après "Chicago" (2002), "Nine" (2009), et "In The Woods" (2015) Rob Marshall signe cette suite officielle dont le scénario est écrit par David Magee auteur notamment de "Neverland" (2005) de Marc Forster et "L'Odyssée de Pi" (2012) de Ang Lee. Plus de Julie Andrews (qui a refusé un caméo parce que c'était le film de Emily Blunt, genre "je ne veux pas lui faire de l'ombre",... mouais ?!), pour le rôle titre c'est la jolie Emily Blunt qui s'y colle, retrouvant ainsi le cinéaste après "Into The Woods". Les enfants Banks ont donc grandi, Michael est incarné par Ben Wishaw connu comme Q dans les derniers et Jane par Emily Mortimer vue dans "Du Miel dans la Tête" (2019) de Til Schweiger.

Le Retour de Mary Poppins (2018) de Rob Marshall

Plusieurs grands acteurs en seconds rôles avec Colin Firth, Meryl Streep, Angela Lansbury et surtout un certain Dick Van Dyke qui reprend son rôle du banquier Dawes 55 ans après !!! Enfin, un rôle central joué par Lin-Manuel Miranda, inconnu chez nous il est pourtant un chanteur-auteur-composteur lauréat d'un prix Pulitzer, de 3 Grammy, de 1 Emmy et de 3 Tony Awards !!!... Ce dernier incarne un falotier, là où en 1964 on avait un ramoneur. Une idée sympa mais symptomatique du manque d'originalité de ce nouveau film. En effet, si c'est officiellement une suite ce film a surtout le goût et la saveur d'un remake voir d'un reboot qui ne dit pas son nom. Le vrai changement reste les deux enfants devenus adultes, dont l'un est devenu lui-même père, une idée qui justifie juste assez le terme de "suite". Malheureusement le scénario reprend en grande partie le film originel. Mais le plus incompréhensible reste la façon dont Mary Poppins s'y prend avec les membres de la famille Banks.

Le Retour de Mary Poppins (2018) de Rob Marshall

Ok elle responsabilise les enfants mais on a l'impression qu'elle voit toujours les adultes Michael et Jane comme des enfants avec un ton tout juste aimable. D'ailleurs, l'autre bémol vient de Emily Blunt (une fois n'est pas coutume !) qui joue une Mary Poppins qui manque un peu de chaleur, voir presque antipathique (comparé à Julie Andrews) ! Un comble, où est-ce juste une mauvaise impression ?!... On est bel et bien dans un film magique avec tout ce qu'on aime dans ce genre de film. Les costumes sont magnifiques, les parties musicales ne sont pas désagréables, les acteurs sont bons et la nostalgie fait le reste mais il n'y a rien de Supercalifragilisticexpialidocious ! De nombreux passages sont de simples copiés-collés. Ce film est un divertissement sympa et qui a le mérite de faire connaître ce personnage haut en couleur à la nouvelle génération mais, au final, à quoi ça sert ?! Simplement à prévoir si le succès est au rendez-vous, une énième franchise à suites... Encore...

Note :

Retour Mary Poppins (2018) MarshallRetour Mary Poppins (2018) Marshall Retour Mary Poppins (2018) MarshallRetour Mary Poppins (2018) Marshall

Pour info bonus, Note de mon fils de 9 ans :


wallpaper-1019588
LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE (Concours) 5 places de cinéma à gagner
wallpaper-1019588
First Man - Le premier homme sur la Lune
wallpaper-1019588
David Fincher, du pire au meilleur
wallpaper-1019588
L'Homme du Peuple
wallpaper-1019588
Premier trailer pour The Nightingale de Jennifer Kent
wallpaper-1019588
Aaron Taylor-Johnson au casting du prochain film de Christopher Nolan, Tenet ?
wallpaper-1019588
Première bande annonce pour Persona Non Grata de et avec Roschdy Zem
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Les Plus Belles années d’une vie