Captain marvel – 11,5/20

Captain Marvel : AfficheDe Anna Boden, Ryan Fleck
Avec Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law

Chronique : Le nouvel épisode du MCU était attendu à plus d’un titre. Captain Marvel introduit en effet la super-héroïne supposée être la plus puissante des comics, mais surtout c’est UNE super-héroïne. Pour la première fois, un personnage féminin occupe seule le haut de l’affiche d’une superproduction Marvel. Et son traitement est plutôt intéressant. Vers/Carol Danvers n’a pas de love interest ni d’amourette, elle se construit et se découvre seul et se définit par sa capacité à s’émanciper de l’emprise de ses mentors masculins. C’est un personnage fort et déterminé et pas seulement grâce à ses pouvoirs. Les efforts du scénario pour en faire une héroïne féministe pour ce qu’elle est et non pour ses combats sont louables.
Malheureusement le résultat n’est pas à la hauteur des attentes. La faute à une réalisation fade et sans personnalité, particulièrement dans une première partie ringarde et confuse, qui flirte avec le pire de la SF des années 90. Pour peu, on se croirait dans un vieux Star Trek. Les années 90 justement, le film n’en fait qu’un gimmick comique et musical. Il lance quelques clins d’œil, mais aucune référence historique ou culturelle qui assiérait l’originalité du projet (on se retrouve vite dans un building intemporel).
Le scénario expédie aussi l’origin story au profit de l’action, en balançant quelques flash-backs sans saveur pour appuyer les interrogations de Vers sur son passé. Et en dépit d’une durée de plus de deux heures, le scénario développe peu les personnages secondaires, préférant se concentrer sur une intrigue spatiale peu emballante. On s’ennuie poliment, ce qui est d’autant plus dommage que Captain Marvel aurait pu faire preuve de plus d’audace, étant chronologiquement antérieur aux autres films du MCU, et donc moins dans l’obligation d’y faire référence.
Reste la belle dynamique insufflée par le duo Brie Larson / Samuel L. Jackson qui font preuve d’une évidente complicité. L’actrice, plus habituée aux productions indépendantes, se fond avec une épatante facilité dans le costume flamboyant de la super-héroïne, lui conférant son authenticité et sa détermination. Son charisme naturel devrait lui offrir un blanc-seing pour rejoindre les autres Avengers. S’il est à mon sens l’un des plus faibles opus du MCU, Captain Marvel joue son rôle d’honnête divertissement pour faire patienter les fans jusqu’au grand final qui s’annonce. Parce qu’au fond, on attend que ça, non?

Synopsis : Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Glass
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Les Animaux Fantastiques : Les Crimes de Grindelwald
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Le Monde selon Garp
wallpaper-1019588
The Dead Don't Die
wallpaper-1019588
Premier aperçu pour Army of The Dead de Zack Snyder
wallpaper-1019588
Crawl, critique