Marie stuart, reine d’écosse -12,5/20

Marie Stuart, Reine d'Ecosse : AfficheDe Josie Rourke
Avec Saoirse Ronan, Margot Robbie

Chronique : Drame historique à la fois précis et romanesque, Marie Stuart déploie un sens aigu de la reconstitution tout en dressant un double portrait de femmes à poigne particulièrement habité.
Majestueuse dans ses plans extérieurs capturant l’immensité des plateaux écossais, plus rugueuse lorsqu’elle se concentre sur une vie de château finalement assez spartiate ou sur la brutalité de combats éclairs et sanglant, la mise en scène de Josie Rourke semble retranscrire l’époque assez fidèlement
Mais le film se distingue surtout par la manière dont il appréhende les jeux de pouvoirs, la malice des complots politiques, les trahisons, le poids du dénigrement public et des rumeurs sur l’opinion populaire. On reconnait dans la fictionnalisation des faits la patte de Beau Williamson, créateur de House of Cards. Finalement, les choses n’ont pas tellement changé…
Au-delà d’un réel intérêt historique, même romancé, Marie Stuart, Reine d’Ecosse offre aussi et surtout une très pertinente peinture féministe, mettant en scène l’affrontement de deux souveraines qui refusent de se soumettre aux hommes. Leur rivalité est toute aussi frappante que leur tacite complicité, et il y a dans leur manière de correspondre une mutuelle compréhension, quelque chose qui les lient irrémédiablement. Leur statut, mais aussi leur façon de faire front et d’exprimer rage et détermination face à un pouvoir phallocrate les rapproche plus qu’elle ne les oppose. L’unique scène de confrontation, intense et humaine, est en ce sens explicite.
Marie Stuart est également marquée par la présence lumineuse de Saoirse Ronan, solaire et déterminée face à son tragique destin, fascinante en figure féministe libre et rebelle. Actrice intuitive et envoûtante, dont le talent discret a déjà largement éclaboussé le cinéma indépendant américain (Brooklyn, Lady Bird, Grand Budapest Hotel…), elle suit les pas des Scarlett Johansson ou Jennifer Lawrence. On lui (nous) souhaite simplement de ne pas succomber trop vite aux sirènes des films super-héroïques et de réserver encore un moment son talent au cinéma d’auteur…

Synopsis : Le destin tumultueux de la charismatique Marie Stuart. Épouse du Roi de France à 16 ans, elle se retrouve veuve à 18 ans et refuse de se remarier conformément à la tradition. Au lieu de cela elle repart dans son Écosse natale réclamer le trône qui lui revient de droit. Mais la poigne d’Élisabeth Iʳᵉ s’étend aussi bien sur l’Angleterre que l’Écosse. Les deux jeunes reines ne tardent pas à devenir de véritables sœurs ennemies et, entre peur et fascination réciproques, se battent pour la couronne d’Angleterre. Rivales aussi bien en pouvoir qu’en amour, toutes deux régnant sur un monde dirigé par des hommes, elles doivent impérativement statuer entre les liens du mariage ou leur indépendance. Mais Marie menace la souveraineté d’Elisabeth. Leurs deux cours sont minées par la trahison, la conspiration et la révolte qui mettent en péril leurs deux trônes et menacent de changer le cours de l’Histoire.


wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Okko et les Fantômes
wallpaper-1019588
VERSUS : Le Dîner de cons vs. Le Prénom
wallpaper-1019588
Les Croix de Bois (1932) de Raymond Bernard
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : J’ai perdu mon corps
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 10 : Regarde les hommes tomber… et les filles twerker
wallpaper-1019588
Premières images officielles pour Ford v Ferrari de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Yves signé Benoît Forgeard
wallpaper-1019588
Mandibules : Quentin Dupieux se paye un joli casting pour son prochain film