La Tête en l’air

La Tête en l’air
La Tête en l’air
La Tête en l’air
La Tête en l’air
Pourquoi voir La Tête en l’air ?
La Tête en l'air est l'adaptation du roman graphique Rides (Arrugas) de Francisco Martínez Roca dit Paco Roca, publiée en 2007, la bande dessinée a reçu un très bon accueil et reçoit plusieurs prix dont le Prix national de la bande dessinée en 2008.
Le film a reçu le prix du meilleur film d'animation et meilleur scénario adapté à la a 26e cérémonie des Goyas ainsi que le prix Opera Prima du meilleur premier film au Festival du film espagnol de Nantes et la mention spéciale au Festival international du film d'animation d'Annecy.
Réalisé par Ignacio Ferreras, La Tête en l'air est un film d'animation qui s’intéresse à la maladie d'Alzheimer, maladie neurodégénérative qui entraîne la perte de ce que l'homme a de plus précieux, sa mémoire, sujet difficile à traiter, le réalisateur argentin Ignacio Ferreras a choisi l'animation, un choix judicieux qui donne une très belle oeuvre.
Projeté pour la première fois lors de la 59e édition du Festival International de cinéma de San Sebastián, La Tête en l'air (Arrugas) est un long métrage d'animation qui nous vient du pays de Cervantes.
La Tête en l’air nous plonge dans une maison de retraite pour y voir la réalité d'une vie dans cette endroit où la plupart des personnes attendent la grande faucheuse.
Dans La Tête en l’air le spectateur suit Emilio, un vieil homme qui est placé dans une maison de retraite par les membres de sa famille, la mémoire d'Emilio commence à s'envoler, alors qu'il se retrouve dans cette établissement qu'il ne connait pas, Emilio rencontre de nouveaux compagnons de route notamment Miguel qui va devenir un ami fidèle.
Une maison de retraite n'est que rarement un endroit chaleureux où les gens respirent la gaieté, Emilio et sa bandes de nouveaux amis vont tout faire pour redonner vie à cet endroit.
L'animation permet de traiter plus facilement d'un sujet compliqué voir délicat, comme l'avait fait Ari Folman avec Valse avec Bachir, Ignacio Ferreras choisit l'animation pour traiter d'une maladie qui mange nos souvenirs.
Réalisé en animation 2D très réaliste, La Tête en l’air aborde la maladie d’Alzheimer et la vieillesse avec poésie et humour pour ne pas sombrer dans la tristesse, le rire est une arme puissante, la vie et courte et comme dirait Charlie Chaplin "L'humour renforce notre instinct de survie et sauvegarde notre santé d'esprit".
La vieillesse et la maladie vont malheureusement souvent de pair, Ignacio Ferreras montre cela mais il nous montre également qu'on peut être âgé et malade et avoir quand même des amis pour rire, s'amuser et tout simplement profiter de la vie.
Le cinéma espagnol est un cinéma souvent oublié par le grand public, comme beaucoup d'autres d'ailleurs, abordant souvent des sujets de société, le cinéma espagnol ose et marque le spectateur, on peut citer Pedro Almodovar qui est la figure emblématique de la Movida madrileña, un mouvement culturel né en Espagne à la fin de la période de transition démocratique après la mort du général Franco.
Pedro Almodóvar incarne parfaitement l'esprit de la Movida à travers ses films qui traitent de la libération des mœurs, de l'homosexualité, de la bisexualité ou encore du travestissement mais également la filiation et les secrets de famille.
Ignacio Ferreras intègre dans son film un humour plus que bienvenu dans cette maison de retraite qui fait plus penser à une prison qu'un havre de paix, pour preuve l'interdiction formelle de sortir de l'établissement (de retraite, pas pénitentiaire), établissement encerclé de fils barbelés.
Le spectateur est en total immersion dans cet endroit qui pour beaucoup est inconnu, on suit des personnages attachants et haut en couleur qui nous font réfléchir non seulement sur la la maladie d’Alzheimer mais également sur la vieillesse.


Une oeuvre poétiqueLa Tête en l’air

Synopsis :

Emilio, un vieil homme, est placé dans une maison de retraite par les membres de sa famille, la mémoire d'Emilio commence à s'envoler, alors qu'il se retrouve dans cette établissement qu'il ne connait pas, Emilio rencontre de nouveaux compagnons de route notamment Miguel qui va devenir un ami fidèle.La Tête en l’air

Anecdotes :


Le scénario est signé par Ignacio Ferreras, Paco Roca, Ángel de la Cruz et Rosanna Cechinni d'après le roman graphique Rides de Paco Roca.

La Tête en l’air
Le budget du film est estimé à 2 000 000 $.
La Tête en l’air
La musique du film a été composée par Nani García (Un bosque de música, Blanca Madison).
La Tête en l’air
Le film a été nommé aux Prix Gaudí dans la catégorie meilleur film d'animation.
La Tête en l’air
Francisco Martínez Roca dit Paco Roca, est né en 1969 à Valence en Espagne.
La Tête en l’air

wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Les ciné-concerts, ça vaut quoi ?
wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Ordinary Love de Lisa Barros D’Sa et Glenn Leyburn
wallpaper-1019588
Emily Beecham au casting de Cruella signé Craig Gillepsie ?
wallpaper-1019588
Natalie Morales au casting de The Little Things signé John Lee Hancock ?
wallpaper-1019588
Nouvelle affiche US pour A Beautiful Day in The Neighborhood de Mariane Heller