Alita : Battle Angel

Alita : Battle Angel
Alita : Battle Angel
Alita : Battle Angel
Alita : Battle Angel
Pourquoi voir Alita : Battle Angel ?

Le manga Gunnm, Battle Angel Alita dans sa traduction anglaise, vient de la contraction de gun et dream, Gunnm est un seinen manga (un type de manga dont la cible est un public masculin âgé de 15 à 30 ans) dont l'auteur est le mangaka japonais Yukito Kishiro, à seulement dix sept ans, il est l'auteur d'un recueil d'histoires courtes intitulé Hito, grâce à sa nouvelle Kikai, Yukito Kishiro remporte le prix des jeunes dessinateurs de Shōgakukan.

C'est pendant l'hiver 1990 que Yukito Kishiro débute sa série Gunnm, prépubliée entre 1990 et 1995 dans le magazine Business Jump par Shūeisha.

Gunnm plonge le lecteur dans un monde dystopique, l'humanité a radicalement été bouleversée par la collision d'une météorite avec la Terre, cette catastrophe à failli conduire l'humanité à sa perte, néanmoins l'espèce humaine a survécu mais le monde est désormais divisé en deux, sur la terre ferme se trouve Kuzutetsu, une ville où la population doit se battre pour survivre et travailler pour ceux qui ont le pouvoir, au dessus de la ville se trouve Zalem, une cité flottante réservée à l'élite, c'est pour cette élite que travaille la population de Kuzutetsu.

Beaucoup d'habitants de Kuzutetsu ont eu recours à la cybernétique pour s'améliorer mais également pour jouer à leur sport favoris, le motorball, une course où tous les coups sont permis.

L'histoire va être bouleversée quand Daisuke Ido, docteur en cybernétique qui cherche des pièces mécaniques dans les déchets rejetés par la cité suspendue, découvre une tête de cyborg encore intacte, il comprend qu'il provient de Zalem.

Ido rapporte sa découverte dans son atelier où il répare les cyborgs endommagé, il connecte la tête à un nouveau corps, complètement réparé, le cyborg se réveil sans aucun souvenir, Ido le prénomme Gally et l'adopte, pour Ido Gally est comme sa fille, amnésique elle va chercher qui elle est et d'ou elle vient, dans sa quête elle va bouleverser l'équilibre des choses.

La première version japonaise de Gunnm est publiée par Shūeisha entre 1991 et 1995, neuf tomes voient le jour, les lecteurs français auront également le droit à une version française, version publiée par Glénat également en neuf tomes.

Le manga est une bande dessinée japonaise extrêmement populaire dans son pays d'origine mais également aux États-Unis et surtout en France, la France est d'ailleurs le deuxième pays consommateur de manga au monde derrière le Japon.

Un succès aujourd'hui mais décrié hier, pour tout le monde le manga est de nos jours un support d'expression au même titre que la bande dessinée, sauf que ce n'était pas le cas avant, quand les mangas débarquent en France les médias voient dans ces pages uniquement de la violence inadaptée au jeune public, le problème c'est que certains mangas n'étaient pas destinés aux enfants, les choses ont évoluées avec la diffusions d'animés comme Goldorak, Albator, le corsaire de l’espace, Dragon Ball et Dragon Ball Z, Sailor Moon et Nicky Larson.

Les premiers mangas qui ont eu du succès en France sont Akira de Katsuhiro Otomo, Dragon Ball d'Akira Toriyama, Ranma ½ de Rumiko Takahashi, Crying Freeman de Ryōichi Ikegami, Sailor Moon de Naoko Takeuchi et Gunnm de Yukito Kishiro.

A sa sortie Gunnm devient un véritable best-seller au Japon, devant un tel succès le manga de Yukito Kishiro s'exporte en dehors des frontière du pays du soleil levant où il remporte le même succès, les spécialistes voient dans Gunnm une oeuvre de science fiction magnifique et créative, une histoire intemporelle qui conte la vie d'un cyborg qui tente de trouver sa place dans un monde qu'il ne connaît plus, c'est donc tout naturellement que le cinéma américain s'est intéressé à l'oeuvre de Yukito Kishiro.

Le cinéma américain et le manga n'ont que rarement fait bon ménage, on peut citer des adaptions cinématographique au résultat plus que catastrophique comme le célèbre Dragonball Evolution ou le récent Death Note.

À l'annonce de l'adaptation du manga culte Gunnm par Hollywood les fans du monde entier ont retenu leur souffle, ils ont cependant retrouvé confiance en apprenant qui était derrière le projet, le papa de Abyss et Aliens, le retour.

Le fait que c'est ni plus ni moins que James Cameron qui est derrière l'idée d'adapter le manga Gunnm sur grand écran est forcément un gage de qualité.

Depuis plusieurs années James Cameron a voulu adapter l'histoire et l'univers de Gunnm au cinéma, le réalisateur de Titanic et de Terminator a acquis les droits en 2003 mais sont agenda est surchargé par les suites d'Avatar, James Cameron a donc décider de confier le projet à Robert Rodriguez, James Cameron n'est pas derrière la caméra mais il n'est pas très loin puisqu'il a coécrit le scénario avec Laeta Kalogridis et est également à la production.

Il ne faut pas comparer le manga de Yukito Kishiro et le film de Robert Rodriguez, les grandes lignes de l'histoire de Gunnm sont présentes mais l'histoire écrite par James Cameron et Laeta Kalogridis est plus une réinterprétation voir même un hommage plutôt qu'une adaptation fidèle.

Si Alita : Battle Angel n'est pas une fidèle adaptation du manga, le film n'est pas forcément mauvais bien au contraire, voulant réaliser l'adaptation de Gunnm, James Cameron a effectué un important travail sur le scénario,dès les premières minutes du film, Alita : Battle Angel embarque le spectateur dans son univers et ne le lâchera qu'au moment du générique de fin, on ne s'ennuie pas une seconde tant l'histoire captive.

Lors de la sortie de la première bande annonce, beaucoup ont été surpris par les gros yeux d'Alita, une chose est sur dans le film les yeux de l’héroïne passent tellement bien qu'on ne remarque rien et puis son apparence sert entièrement le film et son histoire, le mélange acteur réel, performance capture, décors réel et numérique se mélange parfaitement pour livrer un univers cyberpunk réaliste et grandiose.

Les fans de Gunnm seront probablement déçu de ne pas retrouver toute la violence et le flot de sang du manga mais les producteurs ont du faire des concessions pour que le film soit vu par le plus grand nombre.

Il faut également voir dans Alita : Battle Angel non pas une retranscription pur et dur de l'œuvre de Yukito Kishiro mais plutôt l'adaptation de son univers.

Comme le manga, le film soulève la question de l'humanité et de l'identité, une oeuvre de science fiction dans la lignée d'un autre manga culte de Masamune Shirow, Ghost in the Shell.

Robert Rodriguez livre un film rythmé de bout en bout et à l'action extrêmement lisible, les scènes de combats sont impressionnantes et brutales, les matchs de motorball font immédiatement pensés au film Rollerball de Norman Jewison tant ce sport est d'une violence inouïe, le sang ne coule pas à flot comme dans le manga mais pour pour un film hollywoodien qui s'adresse à un public très large, Robert Rodriguez n'a pas oublié les démembrements.

Coté interprétation on retrouve Rosa Salazar qui incarne Alita, Christoph Waltz qui lui prête ses traits au docteur Dyson Ido, Jennifer Connelly (Chiren), Mahershala Ali (Vector), Keean Johnson (Hugo), Jeff Fahey (McTeague), Ed Skrein (Zapan), Jackie Earle Haley (Grewishka) et Edward Norton (Nova).

Alita : Battle Angel est un divertissement cinq étoile qui en met plein les yeux et rend un bel hommage au manga.


Un blockbuster de science fiction ambitieux
Alita : Battle Angel

Synopsis :


Dans la ville d'Iron City, le Dr Dyson Ido cherche des pièces détachées dans une décharge à ciel ouvert créée par la cité flottante de Zalem, pendant sa recherche il tombe sur la tête d'un cyborg encore intacte, il décide de ramener le cyborg dans sa clinique pour le réparer.
A son réveil le cyborg n'a aucun souvenir, le docteur Ido la rebaptise Alita et s'en occupe comme sa fille, Alita a une grande soif de connaissance et va découvrir le meilleur et le pire d'Iron City.

Alita : Battle Angel

Anecdotes :


Pour incarner Alita plusieurs actrices ont été envisagées dont Bella Thorne, Rosa Salazar, Zendaya et Maika Monroe, c'est finalement Rosa Salazar qui obtenu le rôle.
Alita : Battle Angel
Le budget du film est estimé à 170 000 000 $, pour le moment le film a rapporté plus de 152 000 000 $ dans le monde.

Alita : Battle Angel
La musique du film est composée par Tom Holkenborg (Tomb Raider, Mortal Engines, Mad Max: Fury Road).
Alita : Battle Angel
Yukito Kishiro est né le 20 mars 1967 à Chiba dans la préfecture de Chiba au Japon.
Alita : Battle Angel
Le film a été tourné dans les studios de Robert Rodriguez à Austin au Texas.
Alita : Battle Angel

Affiches

Alita : Battle Angel
Alita : Battle Angel
Alita : Battle Angel

wallpaper-1019588
Mort de Franco Zeffirelli
wallpaper-1019588
Écouter le Cinéma
wallpaper-1019588
Ant-Man et la Guêpe
wallpaper-1019588
Menteur, Menteur
wallpaper-1019588
Thandie Newton au casting de Reminiscence signé Lisa Joy ?
wallpaper-1019588
Kit Harrington bientôt dans un film du Marvel Cinematic Universe ?
wallpaper-1019588
Affiche IMAX pour Ad Astra de James Gray
wallpaper-1019588
Première affiche US pour The Report de Scott Z. Burns