[AVIS] IO, une croisière vers l’ennui !

[AVIS] IO, une croisière vers l’ennui ! [AVIS] IO, une croisière vers l’ennui !

Le dévoreur de films indépendants aussi appelé Netflix engraisse sa line-up d'objets cinématographiques en tous genres. Alors que sont prévus en exclusivité sur la plateforme les prochains films de Michael Bay, Zack Snyder ou encore Scorcese, force est de constater que pour remplir le reste de son catalogue Netflix fouille les fonds de tiroirs des autres Majors. Au dépend évidemment parfois d'une certaine qualité, mais peu emporte le géant rouge puisque la force de Netflix reste son nombre colossal d'abonnés qu'il conserve grâce à son immense catalogue de films dont il a l'exclusivité de distribution. C'est le cas d'IO, cette science fiction indépendante produite par Mandalay Pictures (Horns, Birth of a Nation, The Voices...) et réalisée par le Français Jonathan Helpert, réalisateur du long métrage House of Time sorti en 2015. Un film indépendant qui mise sur Anthony Mackie à l'affiche de beaucoup de succès Hollywoodiens (Avengers Infinity War, No Pain no Gain, Gangster Squad...), un film qui était voué sans aucun doute à une sortie DTV en France mais qui s'offre une nouvelle vie sur l'énorme catalogue de Netflix. Qu'en est-il de cette Science Fiction indépendante à la direction Française ?

A l'inverse des autres films de SF qu'a pu distribuer Netflix, IO se veut plus intimiste et donc forcément plus facilement crédible. Sur ce point, le film ne se trompe pas avec ses beaux décors et costumes. Cependant sur le fond c'est tout autre chose et c'est là que ça se complique...Certe le film est un huis clos tentant d'éveiller une conscience philosophique sur la place de l'homme sur terre et le rôle qu'il a jouer, sauf que le film l'aborde dans une suite de scènes monotones voir barbante. Tout y est, sauf les émotions, le film est d'une longueur interminable et d'une mollesse suborbital, c'est à se demander si en faire un court-métrage n'aurait pas été un choix plus approprié.

[AVIS] IO, une croisière vers l’ennui !

wallpaper-1019588
Isn't It Romantic (2019) de Todd Strauss-Schulson
wallpaper-1019588
Shazam !
wallpaper-1019588
LES PLUS BELLES ANNÉES D’UNE VIE (Concours) 5 places de cinéma à gagner
wallpaper-1019588
[AVIS] Overlord, les méchants nazis !
wallpaper-1019588
[Cannes 2019] Jour 10 : Regarde les hommes tomber… et les filles twerker
wallpaper-1019588
Premières images officielles pour Ford v Ferrari de James Mangold
wallpaper-1019588
Bande annonce pour Yves signé Benoît Forgeard
wallpaper-1019588
Mandibules : Quentin Dupieux se paye un joli casting pour son prochain film