Battleship Island

Battleship Island
Battleship Island
Battleship Island
Battleship Island

Pourquoi voir Battleship Island ?
Enfin un film coréen sur grand écran dans notre contrée.
Le cinéma coréen nous a déjà livré de très belles pépites, on peut entre autre citer le récent Okja, Snowpiercer, Old Bay, Memories of Murder ou encore le trop méconnu Himalaya, Ryoo Seung-wan avec son Battleship Island prouve une fois encore que la Corée du Sud compte dans le monde du cinéma.
Le cinéma est un spectacle, il peut compter des fictions ou bien des histoires qui ont réellement eu lieu, Battleship Island se classe dans la deuxième catégorie et n’oublie pas le grand spectacle.
La Corée du Sud est un vieux pays, et comme tous les vieux pays l'histoire tient une place importante, la Corée a une histoire mouvementée, la Guerre de Corée qui opposa pendant trois ans la République de Corée (Corée du Sud), soutenue par les Nations unies à la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), soutenue par la République populaire de Chine et l'Union soviétique, a eu comme conséquence la séparation du pays en deux, d'un coté le nord et de l'autre le sud.
Avant cette événement qui provoqua la division du pays, la Corée a du faire face à la Seconde Guerre Mondiale et à l'invasion de son territoire par l'empire du Japon, c'est à cette page de l'histoire coréenne que Ryoo Seung-wan s’intéresse avec Battleship Island et plus particulièrement à un chapitre méconnue de la Seconde Guerre Mondiale, les événements survenus sur l’île japonaise d'Hashima située en Mer d'Amakusa.
Après l'occupation de la Corée par les forces japonaises, l’île d'Hashima vue arriver des centaines de travailleurs forcés coréens, hommes, femmes et enfants sont envoyés sur l’île prison afin d'extraire la houille (charbon) présente dans les mines de l’île.
Cette événement pourtant important, est méconnu et absent des livres scolaires, pas si étonnant que ça quand on sait que le Japon nie encore et toujours ses actes durant la Seconde Guerre Mondiale, l'Allemagne a du rendre des comptes après la Guerre, le Japon qui n'était pas le dernier à commettre des actes impardonnables est passé à travers les mailles du filet.
En cela Battleship Island est important pour l'histoire, un film de mémoire qui rend visible aux spectateurs du monde entier un événement méconnu et rend par la même occasion hommage aux civils qui ont perdu la vie sur cette île.
Battleship Island relate dans les grandes lignes les événements survenus sur l’île d'Hashima, parmi la multitude de coréens enrôlés de force pour travailler dans les mines, notre regard se fixe rapidement sur Lee Kang-ok, incarné par le talentueux Hwang Jung-min, qui a déjà joué à deux reprises devant la caméra de Ryoo Seung-wan (Veteran, The Unjust).
Avant d'arriver sur l’île, Lee Kang-ok exerçait comme musicien, il n'est pas arrivé seul sur l’île, il est accompagné de sa famille, ne voulant pas d'un sort funeste pour sa fille et ses frères et sœurs d'infortune, il prépare un plan d'évasion pour quitter cette île infernale.
Avec Battleship Island, Ryoo Seung-wan s'attaque à une page inconnue de la Seconde Guerre Mondiale, dans sa tache il peut compter sur un casting à la hauteur du devoir de mémoire, un casting composé entre autre de Hwang Jung-min cité précédemment, l'acteur révélé par You Are My Sunshine campe ici un rôle taillé pour lui, à ses cotés on retrouve également So Ji-seob, Kim Su-an, Song Joong-Ki et Lee Jung-hyun.
Quand on regarde Battleship Island on ressent toute la colère emprisonnée dans ce film, le réalisateur n'épargne pas les japonais et dresse un portrait peu flatteur, les japonais sont ici des monstres sanguinaires, c'est peut être pour cela que le film de Ryoo Seung-wan a fait l'effet d'une bombe au Japon, on peut même parler d'incident diplomatique entre la Corée du Sud et le Japon.
Le gouvernement japonais accuse le film et donc son réalisateur de déformer la réalité historique, alors effectivement il n'y a pas eu d'évasion massive sur l’île d'Hashima, néanmoins il est reconnu qu'il y a bien eu un crime de guerre sur cette île durant l'occupation japonaise de la Corée durant la Seconde Guerre Mondiale.
La Corée servit de corne d'abondance, nourriture, matière première et main d'oeuvre pour les usines japonaises mais pas seulement, de nombreuses femmes servirent d'esclaves sexuelles aux soldats japonais, il y aurait également des coréens qui servirent de cobayes pour tester différents types d'armes chimiques et de maladies, donc le Japon n'est pas blanc blanc dans cette histoire.
Battleship Island n'est pas le premier film de guerre de l'histoire à ne pas nuancer ses ennemis, beaucoup l'ont déjà fait et beaucoup le feront encore, il faut voir le film de Ryoo Seung-wan comme un film de mémoire mêlé à un grand spectacle plutôt qu'un film purement historique.
Énorme succès en Corée du Sud, Battleship Island se place dans la longue liste des films patriotiques du cinéma coréen, un film qui en met plein la vue à grand renfort d'effets pyrotechniques, de centaines de figurants et d'une multitude de détails.
Une nouvelle fois le cinéma coréen propose un film génialement mis en scène, un spectacle à couper le souffle qui n'a rien à envier aux grandes productions américaines.

Un grand spectacle


Battleship Island

Synopsis :


Sur l’île prison d'Hashima, Lee Kang-ok, un ancien musicien prépare un plan d'évasion pour quitter cette île infernale.
Battleship Island

Anecdotes :


Le budget du film est estimé à 21 000 000 $.
Battleship Island
Battleship Island a été élu meilleur film au Festival international du film de Catalogne de 2017.
Battleship Island
Le film a été tourné en Corée du Sud dans la ville de Chuncheon.
Battleship Island
L’île d'Hashima est située dans la préfecture de Nagasaki en Mer d'Amakusa.
Battleship Island
Le film a été projeté à des fonctionnaires de l'UNESCO pour sensibiliser à l'histoire peu connue de l'île d'Hashima.
Battleship Island

L'île d'Hashima n'a pas été réalisée en studio, elle a été recréée sur une véritable île-Cuirassé, l'ancienne base militaire américaine Camp Page (K-47 Air Base) fermée depuis avril 2005.


Battleship Island

Affiches

Battleship Island
Battleship Island

wallpaper-1019588
Girl
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
Réflexion #13 – Doit-on nécessairement aimer un chef d’oeuvre ?
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Colette
wallpaper-1019588
Box Office US du week-end du 12/07/2019 : Far From Home toujours large leader du B.O. !
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Point Blank
wallpaper-1019588
[Y-A-QUOI A LA TELE CETTE SEMAINE ?] : #56. Semaine du 14 au 20 juillet 2019
wallpaper-1019588
Premier trailer pour Ode to Joy de Jason Winer