Les aristochats

Les aristochatsSwing chez les cats
Dans cet âge d’or des Disney de Noël, celui-ci est une référence. Ce dessin animé de Noël est un mix bien réussi entre « La belle et le clochard » pour l’histoire d’amour improbable entre un félin de gouttière et une féline aristocrate et « Le livre de la jungle » pour la qualité et la diversité des moments musicaux. Il fait partie à ce titre là des grands classiques musicaux : ska, soul, jazz, musette,… avec des interprètes de haute volée comme Maurice Chevalier. Les petits chatons intrépides raviront petits et grands et font office de référence culturelle ambitieuse (Berlioz, Toulouse,…). O’Malley, le chat de gouttière, d’une coolitude absolue est un personnage toujours moderne. Assurément un très bon cru Disney.
Sorti en 1971
Ma note: 17/20

wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : The Art of Self-Defense
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Nicky Larson Private Eyes
wallpaper-1019588
Bradley Cooper au casting de Nightmare Alley signé Guillermo Del Toro ?
wallpaper-1019588
[COOKIETIME A ANNECY] : Jour 5
wallpaper-1019588
[TOUCHE PAS À MES 80ϟs] : #68. The Principal
wallpaper-1019588
Trouver l’inspiration, tricher contre sa muse
wallpaper-1019588
[CRITIQUE] : Camille
wallpaper-1019588
Matthias et maxime (2019) de Xavier Dolan