Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Avec la sortie de Bienvenue à Marwen, on se devait bien d’aborder un nouveau film culte de Robert Zemeckis. Cette fois, on parle de sa réunion avec Tom Hanks dans le classique mais émouvant Seul au Monde.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert ZemeckisAprès le triomphe de Forrest Gump, Robert Zemeckis était allé sur le terrain d’une SF philosophique avec une quête paternelle qui a eu bien moins de succès, Contact. Cela ne l’empêche pas de s’atteler à un autre projet et un nouveau défi. Car avec Seul au Monde, il sait qu’il va devoir s’appuyer grandement sur la performance de son acteur principal et sa maîtrise du cinéma.

Il s’embarque donc cette histoire d’un cadre de la compagnie FedEx dont l’avion s’écrase dans l’océan. Seul rescapé, il se retrouve seul sur une île déserte où il va devoir apprendre à survivre avant de tenter de retrouver la civilisation sur un radeau de fortune quelques années plus tard.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Tout pour Tom Hanks

Pour camper monsieur tout le monde s’échouant sur une île déserte, Robert Zemeckis refait appel à celui qui a ému tant de gens en racontant l’histoire de américaine contemporaine  : Tom Hanks. La bonhomie du personnage fait passer ses défauts d’homme pressé par le temps qui va devoir lâcher prise et revenir aux bases de la survie. L’acteur livre une performance inoubliable, à tel point qu’il arrive à nous faire pleurer en perdant un ballon qui était devenu son ami imaginaire.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Cette performance, elle est aussi due au fait que Zemeckis a parfaitement pu s’arranger pour que Tom Hanks ait le temps de perdre du poids. Il a ainsi mis un hiatus d’un an sur la production du film pour que Tom Hanks adopte le physique (ventre en moins, barbe en plus) d’une personne étant restée abandonnée pendant 4 ans sur cette île. Un hiatus qui lui a permis de mettre en boîte, un autre film bien différent, le thriller surnaturel et hitchcockien Apparences.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Expérimentation logistique

Cela permet aussi de prendre conscience du savoir-faire logistique du réalisateur, capable de mener plusieurs fronts à la fois. Mais surtout, il dépasse beaucoup d’écueils. Car d’un film qui détient sans doute le plus long placement de produits avec le ballon Wilson mais surtout la présence et valorisation permanente de FedEx (qui a d’ailleurs beaucoup investi sur la logistique de production du film sur l’île et en figuration), il débouche sur un film rempli d’émotion.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

En effet, l’absence de musique (par Alan Silvestri, fidèle au poste) pendant une grand partie du film permet de prendre la pleine mesure, sans dramaturgie, de la solitude de Chuck, personnage de Tom Hanks. Et lorsqu’elle arrive, c’est pour nous émouvoir pleinement sans que l’on s’y attende. Et ainsi le film ne choisit pas forcément la facilité du happy end avec le couple qui se remet ensemble après cette aventure mais adopte un final doux-amer mais qui correspond à ce qu’a appris Chuck sur le temps (thématique récurrente chez Zemeckis) et ce qui compte vraiment. C’est bateau oui, mais c’est formidablement bien fait.

Culte du dimanche : Seul au monde de Robert Zemeckis

Résultat, le film est un nouveau succès pour le duo Zemeckis / Hanks qui permet à ce dernier de remporter un nouveau Golden Globe et une nouvelle nomination aux oscars. Et après cette expérimentation logistique de longue haleine, le réalisateur va tester de nouvelles technologies avec sa trilogie virtuelle débutant par le Pôle Express.


wallpaper-1019588
Culte du dimanche : Iron Man
wallpaper-1019588
Robert Pattinson au casting de The Lighthouse signé Robert Eggers ?
wallpaper-1019588
[AVIS] Invasion, film d’aliens perturbant et très simpliste !
wallpaper-1019588
First Man - Le premier homme sur la Lune
wallpaper-1019588
Ghostbusters : Les acteurs originaux au casting du film de Jason Reitman ?
wallpaper-1019588
Worlds of DC : Vers une trilogie Harley Quinn ?
wallpaper-1019588
Instart N°3: Les personnages cultes par @conrad.javier
wallpaper-1019588
Whitney